Tableau de bord
21104 membres
4568 histoires
165463 photos
12669 vidéos


Complétez vos profils pour faire des rencontres

Le nouveau Fessestivites classe les profils en prenant en compte : Les annonces Les photos La certification Les abonnés La participation (Histoires / photos / post forums) Les connexions Si vous ne faites rien de tout ça, vous ne ferez pas de rencontre et serez à la fin du moteur de recherche. C'est peut-être votre choix et il se respecte !

Gratuit payant rencontres

Fessestivites gratuit ou payant ? Les deux ! AVEC INSCRIPTION SIMPLE Discussion possible en MP avec 1 membre par jour (voir plus bas pourquoi) Lecture gratuite d’une grande partie des histoires (Sauf le hard ou trop rude / sexe) Accès aux photos et 5 vidéos par jour (Pas de hard ou trop rude ) Accès interdit aux photos et vidéos des membres --> ne désirant pas partager avec tout interne...

Réseau de rencontres tous fétichismes

DEPUIS 10 ANS LE RESPECT DES AUTRES EST OBLIGATOIRE SUR FESSESTIVITES Comme indiqué sur l'image, vos fétichismes sont les bienvenus dès lors qu'ils respectent la loi. Les forums sont classés par catégories, choisissez celui qui vous anime pour éviter les polémiques inutiles qui seront rapidement modérées. Découvrir les forums des multiples fétichismes SANS PUB = pas de redirection vers des sites d...


Dernières publications

Il rêvait de bondage
il y a 18 heures

Il faut se méfier d’une femme qui aime attacher et le shibari

Henri rêve d’être dominé et de rencontrer une Maîtresse. Un de ses fantasmes porte sur les contraintes physiques avec cordes, menottes et autre carcans. Hélas, si les femmes peuvent être attachantes, elles ne pratiquent pas pour autant le bondage. Il pratique donc le [selfbondage](https://abcplaisir.com/fr/73-selfbondage) pour compenser ses fantasmes inassouvis et drague les filles sur Fessestivites pour essayer de trouver celle qui lui fera vivre ses envies. Le problème est qu’il est « lourd » dans ses prises de contacts, ne parle que de lui et de ses fantasmes. A priori, celui des filles contactées, il s’en moque un peu. En clair, l’égoïste de service. M-Nina est une jeune femme dominatrice. Elle débute dans ce monde et s’y amuse depuis peu. Si elle est débutante, elle est aussi et surtout rusée, il faut dire que son cursus d’étudiante en psychiatrie l’a bien rodée dans les analyses comportementales. Il ne lui reste plus qu’un an d’étude et, depuis peu, elle s’accorde une...
Sondages
il y a 1 jour

Le travail de l'urètre, lui aussi c'est jouissif

Un jour, il y a bien longtemps, un médecin m’a fait passer une sonde dans la bite pour m’ausculter la vessie. Ça m’a fait bander et j’en ai ressenti une telle jouissance que j’ai eu une seule hâte, me le faire de nouveau tout seul, d’abord avec un crayon bien taillé, un stylo, le manche de mon rasoir. Puis je me suis procuré toute la gamme des excitateurs d’urètre, sonde bien sûr puis, progressivement, tout une panoplie des plugs d’urètre, jusqu’à 15 mm de diamètre et de différentes longueurs, la plupart en acier inox, d’autres en verre, lisses ou avec des aspérités analogues à celles des boules de geishas, des sceptres princiers, une vis de 9 mm de diamètre et environ 40 mm de longueur qui est spectaculaire mais m’excite le moins, un vibromasseur urétral. En pénétrant au cœur de ma bite, les plugs d’urètre déclenchent chez moi des jouissances d’autant plus infinies que je les associe à celles de l’inévitable plug au cul, zone que j’avais explorée très jeune et qui, des dizaines d’a...
Sévères voisines (7)
il y a 1 jour

Malgré les fessées qu'il reçoit, les vieux démons de Raphaël sont toujours là, bien présents. Et si tentants...

Emma voulait me voir. - Je t’attends ! Grouille ! J’ai soupiré. J’allais encore y avoir droit. Et Dieu sait qu’elle faisait pas semblant, Emma. Ses cinglées au martinet, j’en gardais les traces plusieurs jours durant. J’appréhendais. Non, mais comment j’appréhendais ! J’ai pourtant fait aussi vite que j’ai pu. Inutile de l’indisposer contre moi. Elle ne manquerait pas de me le faire payer. - Entre ! Elle sirotait tranquillement un café, adossée à la gazinière. - Eh bien, mets-toi à l’aise ! Qu’est-ce t’attends ? Oui, voilà. Tout de suite. Elle m’a regardé me déshabiller, un petit sourire narquois fiché au coin des lèvres. - À ce qu’il paraît qu’elles s’amusent bien avec toi, ma sœur et ses copines. J’ai des tas d’échos là-dessus. J’ai rougi. Essayé de bredouiller vaguement quelque chose. - Et moi, tu me délaisses. Il n’y en a plus que pour elles. - Mais non. Seulement… - Seulement quoi ? Si je ne t’avais pas appelé tout à l’heure, est-ce que tu serais venu...

Derniers sujets forums

Dernière intervention



(il y a 5 heures)



(il y a 8 heures)


Publicité en cours de chargement