Les nudes, sexting des selfies coquins pour se souhaiter une bonne nuit

Catégories : Webcam selfie exhibition
il y a 2 mois

Nouveau phénomène qui perturbe et enflamme le net. Les nudes sont des selfies que des jeunes envoient le soir avec des parties de leur corps plus ou moins nues à leur amis et autres proches afin de leur souhaiter une bonne nuit…

Même si, au début, le jeu était plus coquin qu’autre chose, il est devenu un véritable comportement durable depuis presque deux ans sur Snapchat et autres réseaux sociaux de photos temporaires sont devenus maintenant monnaie courante.

Décryptage avec une fille de 19 ans, qui ne se cache pas d’aimer exhiber ses très jolies formes au travers de selfies de plus en plus chauds !

« Je passe mon temps sur mon portable. Alors, quand je suis rentrée chez moi et que je veux provoquer mes amies ou les garçons qui m’intéressent, je leur poste le soir des photos de mes fesses dépassant de la couette. C’est une façon rigolote de leur souhaiter bonne nuit tout en les faisant réagir ». Mais elle nous avoue que tout cela finit par prendre de l’ampleur :

« maintenant, j’ai plusieurs milliers d’amis qui suivent mon compte et commentent le soir les photos que je poste. C’est devenu une d r o g u e : j’aime qu’on admire mon corps et que les gens veuillent me rencontrer ». Si, vous aussi, vous voulez en voir plus, ce n’est pas très compliqué, en tapant « nudes » et en cliquant sur « envoyer » sur Twitter ou sur Google dans la section photos, on peut apprécier la banalisation de ce geste chez les jeunes adultes et voir des milliers de photos toutes plus coquines que les autres.

Tout aurait commencé avec des stars comme Miley Cyrus, Rihanna ou Kim Kardashian… Les jeunes filles n’ont plus eu qu’à suivre leurs nouvelles idoles… Tout cela est bien narcissique, me direz-vous ? Mais cela ne date pas d’aujourd’hui, comme dans ce conte des frères Grimm : « Miroir, miroir en bois d’ébène, dis-moi, dis-moi que je suis la plus belle. Et, invariablement, le miroir répondait : « En cherchant à la ronde, dans tout le vaste monde, on ne trouve pas plus belle que toi. »

« Le nude est aussi une forme d’expression artistique. Grâce à Snapchat, tu peux leur appliquer des filtres qui permettent de retravailler les photos pour les rendre plus évoluées, plus travaillées et ainsi améliorer la perception que les autres auront de ton corps. » Magalie nous explique aussi qu’envoyer des photos d’elle au lit avec son petit copain, c’est exprimer à ses amies qu’elle est bien dans sa peau, qu’elle se sent bien et qu’elle veut le leur faire partager.

Tout cela est parfaitement normal pour les jeunes de sa génération : c’est une façon plus rapide de parler d’eux, une jolie photo exprimant plus de choses qu’un long texte. Mais n’oublions pas que toutes ces photos circulent très facilement et que, même si la plupart ne comportent pas de visage, tous ces selfies peuvent détruire la réputation d’une jeune fille et la mettre au pilori pendant plusieurs semaines.

Quand les nudes dérapent

Les « nudes » commencent à déraper avec des photos qui n’ont plus rien d’érotique avec par exemple des sextoys ou autre dans un orifice ou quand la fille se caresse... ou joue la grosse cochonne.

La tentation de continuer est si forte quand elles sont avec un petit copain, que l’on trouve de plus en plus de photos plus ou moins pornographique et vidéos de sexe appelés Sextape.

Ces jeunes vibrent et s’amusent en pensant que cela reste réservé à leurs « amis » virtuels.

Ils oublient simplement qu’une photo ou vidéo partagée sur le net OU LE TELEPHONE peut être captée ou copiée pour être rediffusée sur un campus ou plusieurs facultés. Ces « Nudes » sont parfois copiés mais aussi retravaillés avec le prénom de la fille pour être à nouveau partagé sur le net.

A partir de là, la porte est ouverte aux chantages et autres tentatives de manipulation, harcèlement ou pire !

EXEMPLE un selfie je vous laisse imaginer l'enfer que cela peut devenir pour une jeune fille.

La folie des sens perturbe la raison, certes, mais oublier de mettre un masque ou de cacher son visage met ces jeunes en danger.

A NOTER POUR LES GARÇONS :

Si les filles sont la principale cible, le harcèlement existe aussi pour les garçons dès qu’ils sortent des « « sentiers battus » » exemple en se féminisant ou si ils sont gays.

Quelques liens utiles si votre famille subit ce type de harcèlement ou en prévention :

Un site que les parents pourraient consulter pour guider les jeunes

Le site du gouvernement

Vous pouvez également appeler le numéro vert 0800 200 000 (numéro vert)

Cette ressource n'a pas encore été commentée.
Publicité en cours de chargement