Tableau de bord
22744 membres
4873 histoires
170213 photos
13194 vidéos


Réseau de rencontres sérieux

Tout est dit sur l'image. Ici vous ne vous ferez pas hameçonner ! Il n'y a pas de robot pour vous trouvez 10 filles célibataires en manque et comme par hasard dans votre rue ! Si vous subissez du racolage, signalez un abus, nous nous occuperons de son cas ! POUR VOTRE SECURITE Les entrées et le site sont surveillés. Fessestivites vire entre 3 et 6 profils par jour. Cela inclue les faux profils, l...

Gratuit payant rencontres

Fessestivites gratuit ou payant ? Les deux ! AVEC INSCRIPTION SIMPLE Discussion possible en MP avec 1 membre par jour (voir plus bas pourquoi) Lecture gratuite d’une grande partie des histoires (Sauf le hard ou trop rude / sexe) Accès aux photos et 5 vidéos par jour (Pas de hard ou trop rude ) Accès interdit aux photos et vidéos des membres --> ne désirant pas partager avec tout interne...

Complétez vos profils pour faire des rencontres

Le nouveau Fessestivites classe les profils en prenant en compte : Les annonces Les photos La certification Les abonnés La participation (Histoires / photos / post forums) Les connexions Si vous ne faites rien de tout ça, vous ne ferez pas de rencontre et serez à la fin du moteur de recherche. C'est peut-être votre choix et il se respecte !


Dernières publications

Racine
il y a 1 heure

Après chaque passage dans sa famille où l’on parle de la guerre, elle court se réfugier affectivement chez son amant

Rien qu’à sa façon de frapper à ma porte, je sus. Trois petits coups secs, signe, chez elle, d’une grande agitation. Je m’effaçai pour la laisser passer. Elle se faufila entre le battant en bois et le mur, posa son sac à terre et se hissa sur la pointe des pieds pour m’embrasser. Sa bouche avait le goût de l’anisette et des épices. Second indice, me sauta rapidement aux yeux : sa façon de laisser traîner ses petites mains potelées sur mon avant-bras, avant de les faire courir sur mon dos, alors que je refermai la porte. Son refus de rompre le contact physique, même pour me permettre de mettre la chaîne. Je passai mon bras autour d’elle, l’attirai à moi, lui transmettais ma f o r c e . Plutôt grand et carré, j’entretenais ma musculature grâce à mon boulot dans le bâtiment et à quelques heures hebdomadaires de sport. Quand je serrais contre moi cette petite poupée, ce modèle réduit de femme pulpeuse toute en courbes, je me sentais, à chaque fois, l’homme le plus puissant au monde. Je...
La clef USB (6)
il y a 2 heures

À quoi bon nier plus longtemps l'évidence?

La mère de Kevin avait fait les choses en grand. Loué une immense salle dans un parc magnifique. Fait venir un orchestre. Un traiteur. Et invité une cinquantaine de personnes. À table, on l’avait placée à côté de Benoît. Qui avait attaqué d’emblée. - Ça va avec Kevin ? - Ça va, oui ! Pourquoi ça irait pas ? - Oh, ben, avec le caractère qu’il a, mon frère ! Faut le supporter… Et il s’est tout aussitôt lancé dans un flot de récriminations à n’en plus finir. - Si tu savais l’enfance que j’ai eue ! Par sa faute. Il était odieux. Et ça a été l’histoire de la balançoire. Celle de son doigt coincé entre le pédalier et la chaîne du vélo. La fois où il l’avait délibérément perdu dans les bois. Et puis aussi… Elle n’écoutait pas. Antoine, là-bas, à l’autre bout de la table, était en grande conversation avec sa sœur. Avec Chloé. Qu’elle plaignait de tout son cœur d’être mariée avec un boulet comme Benoît. Quand ça s’est mis à danser, Antoine ne l’a pas invitée tout de suite. Il...
Sous cage de chasteté, il s’auto cocufie
il y a 3 heures

Les confessions érotiques d’un soumis

Deux semaines ! Deux semaines qu’elle avait fermé la clef du cadenas de ma ceinture de chasteté. Sans doute les deux semaines les plus longues de ma vie. Certes, je l’avais bien cherché. J’avais choisi et acheté une cage de chasteté modèle. Je l’avais essayé, porté chaque jour un peu plus longtemps pour m’habituer. Elle regardait tout cela d’un air amusé, un peu indifférent à cette lubie toute masculine, à ce fantasme qu’elle ne comprenait pas. Puis un jour, je me suis senti prêt. J’avais acheté un collier, un joli collier en or, au bout duquel j’avais mis la clef en pendentif. Dans la boite, il y avait également le cadenas, celui qui fermerait la cage et qui allait avec la clef. Je lui avais offert le tout un soir, à la fin d’un dîner aux chandelles dans un de ces restaurants sur la rive gauche. Une heure plus tard, nous faisions l’amour, un peu comme d’habitude finalement. Un petit peu comme si c’était une soirée normale. Excepté à l’instant ou finalement, elle m’annonça : «...

Derniers sujets forums

Dernière intervention



(il y a 1 heure)




Publicité en cours de chargement