Le queening est une pratique favorisant le plaisir sexuel féminin

Catégories : Libertins Facesitting lèche
il y a 4 jours
Dans cet article on vous dit TOUT sans détour avec un seul but : votre plaisir.

Autrefois réservée aux femmes aisées, cette pratique s’est développée dans les milieux BDSM. S’asseoir sur son partenaire en faisant un va-et-vient pour stimuler son clitoris était une pratique répandue au sein des anciennes cultures chinoises, indiennes, japonaises, victoriennes, ou encore égyptiennes, comme l’affirme l’Urban Dictionary, un dictionnaire argotique en ligne. Leur chaise d'aisance ne servait pas toujours de toilettes.

Les femmes des classes privilégiées y trouvaient leur compte : avoir du plaisir sans risquer de tomber enceinte. Souvent pratiquée en l’absence de leur époux, avec des "esclaves ou des serviteurs masculins", le queening peut aussi être apprécié par les hommes adeptes de la soumission.

Aujourd’hui, le queening, aussi appelé "face-sitting" intéresse les personnes curieuses d’inverser les rapports de domination. Elle peut se pratiquer simplement sans logique de domination simplement pour le plaisir.

Cette pratique très progressiste est ouverte à tous les genres. Lorsque la personne s’identifie comme étant une femme, on parle de "queening", lorsque c’est un homme, le terme s’adapte et devient "kinging". En effet, l’homme peut aussi s’asseoir sur le visage de sa femme ou son partenaire, pour se faire lécher les testicules ou l’anus.

S’asseoir sur le visage d’un partenaire est plus simple à dire qu’à faire, car il se pose un certain nombre de question. Est-ce que je dois vraiment m’asseoir de tout mon poids ? Et si je l’écrase ? Mon partenaire aura-t-il du mal à respirer ? Il est normal de se poser ces questions, voici quelques réponses :

  • L’écraser ? Non, le crâne peut sans aucun souci supporter votre poids.

  • Peut-il respirer ? Oui et non et vous pouvez en jouer pour faire du « smothering » traduction jouer sur l’étouffement. A savoir, il y a 2 sens pour s’asseoir.

Assise sur son visage face tournée vers ses pieds : il y a peu de risque de l’étouffer. En effet, entre vos fesses, il passe quand même un peu d’air dans cette position sauf si vous essayer réellement de chercher à l’étouffer.

Assise sur son visage le dos tourné à ses pieds : attention à vos lèvres intimes si vous avez une forte corpulence. En effet, elles viennent facilement boucher ses narines.

M’asseoir de tout mon poids ? Oui, cherchez une position de confort, le but est de vous faire plaisir. La personne dessous saura adapter l’angle de sa tête pour trouver celui qui lui permettra de respirer, de trouver un position confortable.

BOUGER OU PAS ?

Une fois les deux partenaires installées, vous avez deux choix : laisser votre partenaire s’occuper de vous avec un anulingus ou un cunnilingus, ou alors prendre les commandes en jouant avec des mouvements de va-et-vient à votre rythme. Attention à son nez, ne soyez pas trop sauvage quand même.

Cette position peut être intimidante pour beaucoup de femmes qui ne réussissent pas forcément à lâcher prise face au régime patriarcal encré dans les gènes. Que la femme suce est normal, que l’homme suce est dégradant. Et bien non, le plaisir est dans les deux sens ! Et bien non bis, vous n’êtes pas sur des toilettes ! (Quoi que parfois, certaines personnes jouent autour de l’uro)

Oubliez les tabous sur la position de la femme et du clitoris si vous en avez encore. Ce petit bouton de chair, cette perle est sur toutes les femmes une zone qu’il est agréable de titiller !

LES FAUSSES IDEES SUR LE QUEENING OU FACE-SITTING

Ce n’est PAS du BDSM même si c’est utilisé parfois dans des rapports de domination féminine. Cette position favorisant les échanges buco génitaux ne se limite pas à ces milieux !

Lorsqu’il est consenti et réalisé dans le respect de votre partenaire, le queening ou face-sitting est comme toutes les autres pratiques sexuelles ! Il permet pour certain(e)s de découvrir un nouveau pan de leur sexualité.

Envie d’essayer ? Parlez-en à votre partenaire, c’est si simple !

Astuces : les premières fois, allez aux toilettes avant pour être tranquilles et prenez une bonne douche, SANS trop mettre de savon. En effet, par peur qu’il y ait une odeur, vous pourriez avoir un goût de savonnette ce qui est, désagréable.

Le ou les goûts de la femme ?

A savoir, les sécrétions vaginales peuvent avoir des goûts différents en fonction de chacune mais aussi en fonction de ce qu’elles ont mangé avant. Il en est de même pour le sperme, pourquoi cela serait différent chez la femme ?

Cette ressource n'a pas encore été commentée.
Publicité en cours de chargement