Selfbondage d'une maso reproduit et aie

Catégories : Rencontres BDSM Selfbondage auto bondage
il y a 5 ans

Cette vidéo de selfbondage m'a donné l'idée de faire le même scénario et à la fin j’avais les larmes aux yeux comme la fille.

http://www.fessestivites.com/f/videos/231084-Selfbondage-d-une-maso

N’ayant pas de poutre comme sur la vidéo, je me suis servi d’une tringle à rideau ce qui me donnait le même principe d’accroche. J’ai retiré les rideaux en velours pour ne pas trop lester les supports.

J’ai lesté le bout de la corde reliée à mes testicules avec un baril de lessive.

Comme j’aime le plaisir anal, j’avais aussi mis un plug pour que la corde appuie dessus.

Pour lester la corde des pinces japonaises posée sur mes tétons, j’avais attaché deux bouteilles de coca de 2 litres ensembles.

J’ai un peu galéré pour faire les réglages, cela m’a gonflé du coup, je les ai faits à l’arrache, je n’aurai pas du !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Pour les menottes, j’ai passé une chaîne cadenassée au dessus de la tringle à rideau.

J’ai lié mes chevilles avec de la corde.

Le ice-timer était accroché au dessus de ma tête à la tringle à rideau. Comme c’est une maison ancienne avec des plafonds à 3 mètres, je ne risquais pas de tricher. J’allais devoir attendre que le glaçon fonde.

Comme je sais pas dessiner, je vous ai fait un petit croquis

Dans la dernière ligne droite, j’ai bien trouvé que cela tirait beaucoup et que mes mesures étaient trop courtes. N’ayant pas envie de recommencer, j’ai continué en serrant les jambes comme un malade pour bloquer la corde qui tirait sur mes testicules.

A la base, je n’aime pas trop les pinces japonaises car elles font mal mais comme j’étais très excité, cela était supportable. J’ai donc verrouillé mes poignets dans les menottes qui étaient au-dessus de ma tête.

...........................

Serrer les jambes pour tenir la corde lestée et reliée à mes couilles n’a duré qu’un temps. Elle a fini par glisser et tirer mes testicules. Comme cela commençait à faire mal, j’ai reculé à petits pas pour que le poids se pose sur le sol. Cela a eu pour effet de tirer très fort sur les pinces japonaises et j’ai commencé à avoir très mal aux tétons. Alors j’ai fait l’inverse, c’est à dire avancer pour faire redescendre le poids qui tirait sur les pinces japonaises. Je voulais qu’il se pose par terre mais pour ça, il fallait que je tire comme un malade sur mes testicules. j’ai regretté d’avoir négligé les réglages. En avançant et en tirant sur mes testicules, cela enfonçait tellement le plug anal que je l’ai avalé. Cela ne m’a pas affolé, je sais le retirer même quand il est dedans mais je n’avais donc plus de plaisir anal.

Des gouttes d’eau glacée ont commencé à tomber sur mon dos. J’étais penché en avant pour soulager le plus possible mes tétons, mon premier réflexe a été d’avancer un peu, mais cela a tiré encore plus fort sur mes testicules. Au bout d’un moment, je ne sentais plus mes couilles et j’ai eu peur d’avoir fait un garrot. Alors j’ai reculé et cela a tiré sur mes tétons. Faire remonter les bouteilles de coca avec des pinces japonaises posées sur les tétons est horrible.

L’attente a été longue et dure, mes tétons étaient comme en flamme, mes testicules ultra agressées et douloureuses. Des gouttes d’eau glacée me tombaient dessus, je n’osais plus bouger pour ne pas ajouter de la douleur. Lorsque le glaçon a libéré les clés, il m’a quand même fallu bouger un peu et me redresser pour les attraper. C’était horrible à faire pour mes tétons, je manquais de courage. j’étais comme bloqué. Quand je suis parvenu à les attraper, mes yeux ruisselaient de larmes et quand j’ai retiré les pinces à sein, j’ai cru tomber dans les pommes. Mes couilles bleues ont rapidement retrouvé leur couleur, par contre, j’ai eu mal aux tétons pendant trois jours. Si vous êtes vraiment maso des tétons, ce selfondage vous ira très bien.

Cette ressource n'a pas encore été commentée.
Publicité en cours de chargement