Ma première expérience avec le coffre électronique BDSM ABDL pour le réveillon

Catégories : Boutique BDSM Fétich médical et ABDL Diaper couple, plusieurs, lesbiennes Selfbondage auto bondage Chasteté ceinture chasteté hom fem
il y a 5 ans

Etant seul pour le jour de l’an, au lieu de sortir seul et de dépenser du fric pour une soirée débile avec des cotillons et embrasser des inconnus à minuit dans une salle des fêtes, j’ai préféré m’offrir un coffre électronique et me faire une soirée BDSM. A chacun ses plaisirs, moi cette année, j’ai préféré solo en déclinant les invitations de compassion.

Le coffre était posé sur la table, à côté de mon steak grillé et de mes pattes au beurre. J’étais content de mon achat et d’avoir osé. A l’intérieur du coffre, il y avait deux clés, celle de ma cage de chasteté et celle d’un cadenas. A f o r c e de voir des photos de gens en couche, j’avais eu l’idée d’essayer, cela ne m’a pas franchement excité. Pour cette soirée spéciale de réveillon, j’avais décidé de refaire une tentative. J’avais donc :

Ma cage de chasteté

Mon plug de 50 mm dans les fesses

Une couche

Mon jean bien serré fermé avec une chaîne et un gros cadenas.

Le coffre était réglé sur 12 heures.

Pendant le repas, cela allait, je mangeais en bougeant les fesses, c’était rigolo. Regarder les minutes défiler lentement m’amusait.

Le grand cabaret sur son 31 avec Patrick Sébastien ne m’a pas amusé. Même si je savais au départ que cela ne serait pas très culturel et ne monopoliserait pas toutes mes neurones, ce programme me semblait adapté pour ma soirée coquine en solo. J’ai eu beaucoup de mal à suivre et à me concentrer MDR. Ce n’est pas que l’émission de Patrick était compliquée mais parce que mes pensés étaient focalisées sur mon anus qui poussait un max. Là j’ai commencé à me dire que les 12 heures avec le plug de 50 mm dans les fesses allaient être longues. Ayant enfermé les clés dans le coffre à 20 heures, j’allais devoir le garder jusqu’à 8 heures le lendemain.

Vers 22 heures, je n’en pouvais déjà plus. J’ai essayé de retirer mon pantalon mais je n’y arrivais pas. J’avais d’ailleurs franchement trop serré la chaîne et cela me faisait mal à la taille. Pour ne pas souffrir, je devais impérativement le remonter le plus haut possible. Au départ, cela devait bien serrer la couche et ma cage et bien maintenir le plug. Là, cela commençait grave à devenir inconfortable.

A la fin de l’émission, je me suis dit que je devais aller me coucher, dormir ferait passer le temps plus vite. C’est ce que j’ai fait, je me suis donc couché en jean. Ce coucher, ne signifie pas dormir. Le sommeil ne venait pas. J’ai fini par me relever et aller boire un whisky coca en regardant n’importe quoi à la télé. M’asseoir a été difficile. J’ai finalement pris un deuxième verre. Vers 11 heures et des brouettes, je commençais à avoir sommeil. Je suis donc retourné me coucher. Et quand enfin je suis arrivé à m’endormir, couché sur le ventre, mon téléphone a sonné. C’étaient des amis qui voulaient me souhaiter la bonne année.

Si cela m’a fait plaisir, cela m’a réveillé. Pire encore, ils voulaient que je les rejoigne. J’ai refusé en disant que j’avais un peu bu et que je ne pouvais pas conduire. Ils m’ont proposé de venir chez moi avec une bouteille de champagne. OUFFFFFFFF ! J’ai eu l’idée de leur dire que je devais couver une gastro et que je devais être contagieux.

Demi-heure plus tard, alors que je venais de me recoucher, ils sonnaient à ma porte !!!!!!!!!!!!!!! La crise d’angoisse s’est aussitôt posée sur mon estomac. J’avoue avoir hésité à exploser mon coffre électronique mais adieu mes délires et en recommander un autre ne me disait rien.

L’idée m’est venu de retirer les piles pour qu’il s’ouvre. Tintin, le compteur s’est éteint mais le coffre ne s’est pas ouvert ! Les enfoirés !

J’ai donc enfilé un pull plus une peignoir en serrant la ceinture comme un malade avant d’aller ouvrir en essayant d’avoir la tête d’un malade en phase terminale. Ces gentils abrutis sont entrés avec la bouteille de champagne et des coupes en plastique pour me faire la bise et me souhaiter leurs voeux.

M’asseoir sur le canapé a été difficile à cause du plug, mais là où cela a été le plus dur, c’est qu’à boire des whisky et du champagne frais, j’ai eu envie d’uriner. Je n’ai pas eu d’autres choix que de « faire » en les écoutant me raconter leur soirée avec la peur au ventre d’avoir des fuites. Cela m’a fait drôle et j’étais très gêné. Pensant que j’étais réellement malade, ils ne sont pas restés longtemps et m’ont souhaité un prompt rétablissement. Une fois qu’ils étaient partis, je n’avais plus sommeil ! Cette insomnie passée devant le coffre, dont les minutes défilaient avec une lenteur exaspérante, m’a conduit à me reprendre un verre puis deux histoire de m’assommer un peu et de dormir. Et là, n’arrivant toujours pas à dormir, je suis allé voir les vidéos BDSM sur Fessestivites.

Et là, tout en agitant mes fesses sur le fauteuil de mon bureau, j’ai commencé à m’exciter. Mon sexe a morflé dans la nouvelle cage de chasteté CB300 métal acheté elle aussi sur ABCplaisir que je me suis offert. Je n’en pouvais plus tellement j’étais excité. Mes mains titillaient mes tétons tout en regardant les vidéos BDSM en même temps que je bougeais mes fesses sur le plug. Le souci est qu’au bout d’un moment, j’avais le cul en feu, le lubrifiant anal s’étant totalement dispersé et ne faisant plus son office. Bon gré mal gré, je suis retourné me coucher vers 3 heures du matin.

Au petit matin, vers 10 heures, c’est encore le téléphone qui m’a réveillé. C’était maman ! AIE, elle voulait me souhaiter ses voeux et surtout discuter. Pendant la discussion, je suis allé voir le coffre, et là, bonne surprise j’ai pu l’ouvrir sans souci et récupérer les clés. C’est tout en écoutant maman que je me suis libéré sauf que, si la couche crade est tombée sans souci, le plug, lui, avait décidé d’être fidèle. Il ne voulait pas partir ! Quand enfin maman a raccroché, c’est en ajoutant du lubrifiant que j’ai pu le retirer SAUF QUE, j’avais l’horrible impression de rester ouvert du cul ! La cage de chasteté retirée, je me suis pris une bonne douche et là, d’un seul coup, je l’ai vue à mes pieds. J’avais de la matière fécale dans le bac à douche. L’horreur ! Et si j’avais déconné et m’étais rendu incontinent ? Je vous laisse imaginer l’angoisse. J’ai donc par précaution enfilé une couche avec une boule sur l’estomac. Elle n’a servie à rien, hormis me rassurer. Je suis resté propre sauf que quand je suis allé déféquer j’ai morflé, mon anus ayant quelques comptes à régler. J’ai cru à une crise d’hémorroïde. Mais non, je n’étais qu’enflammé et tout est rentré dans l’ordre en 48 heures.

Comme tout est rentré dans l’ordre et comme je n’avais pas à aller consulter un médecin, je me suis encagé pour sept jours. Et là, je viens de faire une touche sérieuse avec une Maîtresse de Fessestivites. Elle veut me voir demain !!!! Que dois-je faire ?

Exploser le coffre électronique ?

Aller la voir sous une cage de chasteté dont elle n’aurait pas les clés ?

Lui dire la vérité ?

La haine !

Ecrivaillon

QUELQUES LIENS

Nous vous invitons vivement à lire cet article bien renseigné Conseils sur les dangers du selfbondage sur ce qu'il ne faut pas faire et les risques que cela peut représenter pour votre santé ou même votre vie.

Soyez prudents et surtout, ne faites JAMAIS de selfbondage avec du breath control (étouffement / contrôle de la respiration).

Une boutique avec un rayon dédié au selfbondage avec des scénarios gratuits inclus dans les fiches produit

Pour discuter entre adepte du selfbondage rendez-vous sur le forum ICI

Accéder à plus de 800 vidéos de selfbondage SANS publicité

Histoires érotiques de selfbondage

LIRE 110 scénarios de selfbondage

SANS PUB = pas de redirection vers des sites d'arnaque !
Cette ressource n'a pas encore été commentée.
Publicité en cours de chargement