Momification BDSM

Catégories : Bondage Shibari Kinbaku
L'attacheur coquin il y a 6 mois
Les petits jeux de bondage mettent un peu de piment dans la vie intime du couple

Avec ma copine, Marie, avec qui je sors maintenant depuis plus d’un an, on aime bien tenter de nouvelles expériences, histoire de mettre un peu de piment dans notre vie sexuelle, surtout maintenant que nous vivons ensemble dans notre appartement (nous sommes étudiants et nous vivions jusqu’à présent chez nos parents : pas facile de ne pas être dérangé !).

Il y a quelques jours, en surfant sur le net, nous sommes tombés sur un site dédié à la momification et au cellophane, ça nous a tout de suite donné des idées. Nous avons décidé que nous subirions chacun notre tour un emballage. On tire à pile ou face pour savoir qui commence : ce sera moi, dans deux jours, le temps de faire travailler notre imagination.

Le grand soir venu, nous décidons de commencer notre petit jeu, ma copine sort de la salle de bain, elle porte une petite nuisette en soie rouge et des bas noirs, elle est très excitante dans cette tenue. Nous sommes dans la chambre, la lumière est tamisée, elle me déshabille lentement tout en me caressant. Une fois nue, on peut entrer dans le vif du sujet, Marie sort un rouleau de cellophane et commence à emballer une de mes jambes, en partant de la cheville et remontant jusqu’en haut de la cuisse, en serrant bien. La sensation est assez bizarre, je me sens plus sensible aux caresses. Là, elle sort un rouleau de scotch noir en PVC, légèrement extensible : une bande enserre le haut de ma cuisse, une autre au-dessus des genoux, en dessous et à la cheville. Elle fait la même chose pour l’autre jambe mais une fois en haut elle continue et enroule le cellophane autour de mon ventre, qu’elle m’ordonne de rentrer le plus possible, et remonte jusqu’aux aisselles. Je commence à me sentir un peu coincé dans ce vêtement un peu spécial. Il y a maintenant une bande d’adhésif au niveau de mes tétons, de mon bassin et de ma taille, celle-là est franchement serrée et je ne peux plus respirer à fond, curieusement cela m’excite encore plus.

Marie me demande ensuite d’étendre mon buste sur la table et d’écarter les jambes. Je sais ce qui va se passer mais je la laisse faire : on a déjà essayé et ça ne m’a pas déplu. Je la vois mettre des gants chirurgicaux en latex puis je sens couler du gel dans ma raie. Je sens le massage sur mon petit trou, un doigt me fouille doucement, m’enduisant de lubrifiant. Un deuxième vient le rejoindre, et un troisième. Je suis maintenant bien dilaté, Marie le voit. Je sens un plug peser sur l’entrée, ma copine le pousse, je le sens progresser en moi doucement, la partie la plus large passe et mon cul se resserre sur le plug. Je peux me remettre debout : je suis rempli.

C’est au tour de mes bras, elle part du poignet et va jusqu’à l’épaule avec le cellophane, puis une bande scotch sous l’épaule, au-dessus et au-dessous du coude et au poignet. La momification peut réellement commencer.

Je dois garder les jambes serrées et les bras le long du corps, un petit bout de tuyau d’arrosage vient se placer dans ma bouche puis Marie enroule le cellophane tout autour de moi. Elle prend garde à laisser mon sexe dépasser, et à laisser la sortie du tuyau libre quand elle emballe ma tête. Je ne peux respirer que par là et je vois flou à travers le plastique. Elle place des bandes d’adhésif à quelques endroits stratégiques pour m’empêcher complètement de bouger, si c’était encore possible : chevilles, genoux, taille, épaules, cou (pas trop serré) et le haut de la tête. Je suis complètement immobilisé : grisant !

Marie complète la momification en me recouvrant entièrement de scotch, il y a juste une petite fente me permettant de voir. Je dois me laisser tomber sur le lit, je sens mes pieds eux aussi emballés dans la cellophane puis l’adhésif. Là, elle me demande de patienter quelques instants, éteint la lumière et sort de la pièce. Je ne me fais pas de soucis, dans les règles de notre jeu, elle doit me demander si je souhaite continuer (pour cela il suffit d’enlever le tuyau) toute les demi-heure. Je trouve quand même la demi-heure suivante très longue dans le noir sans pouvoir bouger et surtout très excité, sans pouvoir y faire quoi que ce soit. Enfin elle revient, une longue et assez étroite planche recouverte d’un petit matelas en mousse. Elle la pose sur le lit, me fait glisser dessus et m’attache à l’aide de sangles en cuir et d’adhésif : je ne peux même plus tourner la tête !

Elle commence alors un petit manège juste au-dessus de ma tête : elle enlève lentement sa nuisette, elle découvre alors un habit très particulier que je n’avais encore jamais vu (en vrai), c’est un body noir d’une matière brillante et laisse apparaître ses seins mis en valeur dans cette tenue : c’est du latex ! Je remarque alors que pendant son absence elle a également changé ses bas qui sont eux aussi en latex noir, elle est merveilleusement sexy. Elle se baisse et commence à me caresser, me lécher, me prenant dans sa bouche, je sens une vibration dans mon cul, c’est le plug ! C’est une sensation nouvelle pour moi et c’est très stimulant. Elle prend quand même la peine de me retirer le tuyau quelques instants pour savoir si elle peut continuer : évidemment !!! Elle rescotche le tuyau. Debout, au-dessus de moi elle ouvre un zip dans le body qui passe entre ses jambes. De la cyprine coule sur mon visage (et dans ma bouche par le tube) : Marie est en train de retirer un god de son vagin, elle aussi semble très excité. Je peux aussi voir le bout d’un plug dépassant de son joli petit cul tout blanc. Je transpire de plus en plus, je n’en peux plus, et toujours cette vibration dans mon cul… presque insupportable ! Elle se baisse sur moi et me plaque un adhésif qui m’empêche de voir.

Alors c’est un véritable feu d’artifice, elle s’empale sur mon pénis et fait des aller-retour très rapides, les vibrations dans mon cul redoubles. Marie s’arrête juste avant que j’explose, elle me connaît vraiment bien, puis elle repart, enfin c’est la jouissance, je l’entends crier elle aussi : l’extase !!!

Elle ne se retire pas tout de suite, prolongeant un peu cet instant de bonheur. C’était une expérience merveilleuse.

C-moi

QUELQUES LIENS

UNE BOUTIQUE avec un gros rayon bondage

FORUM bondage shibari contrainte

LIRE des histoires érotiques SANS PUB de bondage ou shibari

VOIR plus de 3000 photos SANS PUB de bondage ou shibari

VOIR près de 600 vidéos SANS PUB de bondage ou shibari

SANS PUB = pas de redirection vers des sites d'arnaque !
bbondy Merveilleuse histoire .
bondage34000 HUmmmmmm ç est exactement ce que j adore comme plan de bondage et momification
Publicité en cours de chargement