La jeunesse réveillée

Catégories : Femmes fessées
Fessée-story il y a 6 mois

Sophie est étudiante à Saint Étienne , elle est locataire depuis le mois de septembre d’une chambre dans la maison de Céline, une veuve de 62 ans.

Céline habitait une coquette grande maison de 2 étages, pas très loin du centre ville et proche de l'université. La maison lui semblait bien vide et triste depuis le décès de son mari.

Afin d'apporter un peu de vie dans sa demeure, elle avait décidé de louer une des grandes chambres à des étudiants. De plus, les loyers perçus arrondissaient ses fins de mois. La compagnie de la jeune fille est très agréable, elle est polie , attentionnée, rigolote et très spontanée. Au fil des semaines une certaine complicité s'était même instaurée entre elles.

Sophie se sentait visiblement bien chez Céline. Presque comme à la maison. Elle y prit ses habitudes. Très à l'aise il n'était pas rare qu'elle circule dans la maison en petite tenue. Tee shirt et petite culotte.

Céline appréciait la candeur de sa locataire. Cette petite la faisait craquer. Chaque jour, Sophie lui racontait sa journée, les anecdotes de la fac, de ses copains et copines. Céline lui préparait de bons petits plats.

Céline appréciait, en secret, de plus en plus la féminité hésitante de Céline, elle se surprit même parfois à regarder avec insistance ses petites fesses moulées dans d'adorables petites culottes tantôt toute blanches et simples, tantôt fleuries. Rarement des dessous affriolants et quand ça arrivait , Céline savait que ça petite Sophie allait partager un moment intime ...

A chaque fois que ça se produisait elle ressentait un petit pincement au cœur. Elle ne devrait pas , la jeune femme était libre de fréquenter qui elle veut comme on disait a son époque. Même si les usages en matière charnelle étaient plus stricts qu'aujourd'hui. Si elle avait batifoler sa mère lui aurait donné certainement une bonne fessée déculottée!

Enfin bon, la jeunesse d'aujourd'hui est bien différente soupira t elle.

Sophie venait de partir à la fac , il était temps de faire un peu de ménage et la lessive. Elle se rendit dans la chambre de Sophie, pour y prendre le linge sale et regarda avec un air dépité le capharnaüm. Des affaires partout , le lit non fait, la poubelle pleine. Quand même, elle se promit de lui en toucher deux mots ce soir. Céline ramassa les vêtements qui traînaient sur le sol . Elle prit les petites culottes qui étaient négligemment posées au pied du lit. A ce moment la, elle se surprit à en regarder l'intérieur. Elles étaient colorées de tâches intimes.

Quand même!! Se dit elle , elle pourrait quand même faire attention, on dirait des culottes de petite fille! Le soir quand Sophie rentra , elle retrouvait son linge plié sur son lit .

  • Je file sitôt le repas fini dit caroline .Céline, ce soir je sort ! Dit-elle toute joyeuse .

Tiens, remarqua intérieurement Céline, elle a mit une jolie culotte en dentelle rouge , elle va sûrement voir son petit copain. Insomniaque, elle entendit sa jeune locataire rentrer au milieu de la nuit.

  • Eh ben , elle ne sera pas fraîche demain .

Effectivement le réveil fut difficile, mais l'énergie de la jeunesse a fait que Sophie était partie à l'heure à la fac .

Machinalement, Céline allait prendre le linge pour sa machine du jour . La culotte de la veille traînait au sol , Céline la prit et, comme la veille, regarda l'intérieur. La jeune femme avait fait l'amour hier, c'est sur ! De grosses traces de liquide séminal avait été recueilli au fond de cette culotte,

  • Bravo ! Pas de préservatif. C’est complètement irresponsable! Il faudrait peut être que je lui en parle un jour .

Petit à petit les deux colocataires se rapprochaient , Telle une mamie attentionnée, Céline brossait les cheveux de Sophie, des fois elle lui faisait des tresses ou des couettes. Sophie aimait ses moments de quiétude. Elle se sentait dorlotée par sa logeuse.

Elle se prenaient souvent dans les bras. Elle s'aiment beaucoup. Céline sentait le cœur battre sous la poitrine ferme de la jeune femme. Elle ne pu réfréner un sentiment amoureux vers cette douce féminité. Plus jeune elle avait déjà aimer une femme. Et les même sensations refirent surface, enfouie depuis des années.

Elle attendait chaque jour avec impatience le départ de Sophie pour la fac et se précipitait chaque matin sur la petite culotte de la veille , inspirant les plus secrets parfum intimes témoins discret de la vie de la jeune femme. A chaque fois elle se sentait jalouse quand de la semence à peine sèche venait gâcher son plaisir olfactif.

Un soir , les deux femmes discutaient au coin du feu , désinhibée par le vin qu'elles avaient bu. Céline se sentit pousser des ailes et tenta une approche. Essayant de prendre un visage sévère elle se lança.

  • Tu sais ma chérie, quand je fais la lessive je vois tout.

  • Ah oui répondit Sophie mi-curieuse mi-inquiète.

  • Oui ma chérie, je vois ton linge et tes petites culottes.

Silencieuse Sophie écoutait.

  • J'ai remarqué que tu as tendance à ne pas prendre bien soin de ton intimité il y a des traces de pipi et de sécrétion.

  • Oh , c est très embarrassant!

  • Je sais mais je m'inquiète pour toi tu sais. Mais ce qui me préoccupe le plus c’est de trouver du sperme sur tes fonds de culotte .

  • Arête ! c’est très gênant !

  • Enfin ma chérie tu sais pourtant l'importance de protéger tes rapports sexuels! Tu pourrais tomber enceinte ou attr a p e r des maladies. Veux tu que je t'achètes des préservatifs ?

  • Tu parles comme ma mère!

  • C’est parce que je suis une maman et que je veux prendre soin de toi. C'est aussi en maman que je voudrais te faire comprendre et te faire rentrer dans ta petite tête de linotte ces notions de précaution de base. Tu sais , reprit-elle, je penses que tu as besoin de prendre conscience de ta bêtise tu ne crois pas ? Je pense que tu as agit en petite fille, non?

  • Peut être oui

  • Je pense que puisque que tu as agit en petite fille, tu devrais recevoir la punition des petites filles.

  • Oui maman ! euh Céline.

  • Tu peux m'appeler maman ma chérie si tu veux car c'est en maman que je vais agir .

Interrogative Sophie attendait anxieuse la suite .

  • Oui ma chérie maman va te coucher en travers de ses genoux, relever ta chemise de nuit , maman va aussi te baisser la culotte pour que la petite fille que tu es reçoive la fessée déculottée.

Penaude la tête basse Sophie acquiesça.

  • Tu sais si maman te baisse la culotte c'est pour ton bien. Tu es prête ma chérie? Alors viens t'allonger sur mes genoux, voilà.

Céline le cœur battant avait allongée, en chemise de nuit hello kitty la jeune femme qui avait éveillé ses sens. Ce qui n'était pas arrivé depuis longtemps se produisit. Une humidité chaude se répandait dans son antre secret . Elle était en train de mouiller sa grande culotte ! Elle posa sa main sur les fesses de Sophie. Elle Les caressaient doucement.

  • Ma chérie, pour ton hygiène déficiente je vais te donner la fessée

Elle claqua modérément les petites fesses encore couverte de la chemise de nuit et de la culotte. Des caresses , des claques puis de nouveaux des caresses. Tout en caressant les fesses de Sophie elle fit remonter la chemise de nuit jusqu'à la taille et découvrir une adorable petite culotte blanche à coeur roses. Toute craquante .

Reprenant son rôle de maman fâchée, Céline reprit la fessée, ses claques ne faisait pas vraiment mal. Le clitoris de la sexagénaire, longtemps endormi se réveilla dans son petit capuchon.

  • Ma petite chérie. Quand les petites filles ne protègent pas quand elles font l'amour, leur maman leurs baisse la culotte.

A ces mots Céline glissa ses mains sous la culotte à plat sur les fesses offerte à son désir. Quelle douceur , Céline était aux anges , elle soulevait le dernier rempart qui protège encore la pudeur de la jeune femme et fit glisser le mince tissu de coton vers le bas . Sophie appréciait cette caresse, elle trouvait excitant d'être dans cette position. Offerte et soumise aux volontés qu'elle savait maintenant sensuelles de Céline.

La culotte était maintenant baissée jusqu'au chevilles. Des petites claques virent colorer de rose la jolie paire de fesses nues qu'elle avait a 30 cm de son visage. Le désir de Céline était palpable, elle frémissait . Elle voulait les croquer , les embrasser elle pouvait sentir l'odeur intime de la jeune fille.

Sophie sentie aussi que Céline et elle se désiraient. D'une pichenette du pied elle fit tomber sa petite culotte et ouvrit les jambes et signifiant par ce mouvement son consentement. Céline vit s'ouvrir les généreuses fesses devant elle , offrant à son regard le fruit de ses fantasmes. Un joli petit abricot emmailloté dans un petit duvet de poils blond, soyeux et humide.

Ce petit sexe était gonflé de désir, ouvert et luisant de plaisir . Céline se mordit la lèvre pour ne pas se jeter pour déguster ce fruit juteux que lui offrait sa petite chérie. Elle fit glisser sa main sur le sexe de Sophie, massant son petit bouton d'amour glissant aussi un doigt dans l'antre humide. Sophie ondulait et gémissant d'extase, la fessée déculottée s'était transformée en fessée doigtée.

Elle se levèrent toutes les deux , Céline fit remonter la chemise de nuit et l ôta. Elle prit le visage de la jeune femme dans ses mains et l'embrassa tendrement. Sur le front, sur les joues , sur la bouche . Les lèvre de Caroline s'ouvrirent laissant leurs langue se mêler.

Sophie entreprit de déshabiller Céline. Elle lui ôta son gilet rose, puis déboutonna le chemisier. Céline se laissait faire immobile . Le cœur battant.

Sophie lui posa des petits bisous dans le cou en se rapprochant pour dégrafer son soutien gorges. Apparu de joli seins lourd et blanc. Sophie pris un téton dans sa bouche le suçant, le mordillant.

Puis elle fit glisser la fermeture éclair de la jupe qui tomba aussitôt . Sophie regardait attendrie la large culotte blanche gainante que portait Céline.

S’approchant de l'oreille de Céline, Sophie murmura en baissant tout doucement la grande culotte : maman a été Vilaine, maman a mérité la fessée déculottée. Sophie s'agenouilla , face au pubis bientôt mis a nu. D'une voix suave , elle dit ; et que fait-on au maman qui donne des fessée déculottée aux étudiantes ? On leur baisse la culotte et …..on leur…...

…..et elles firent l'amour tendrement…

Christian

QUELQUES LIENS

Le forum fessée

Une boutique avec du matériel pour la fessée et les punitions

15400 personnes du réseau fessestivites sont intéressées par la fessée Le critère de tri est déjà fait

400 histoires érotiques femmes fessées

150 histoires érotiques d'hommes fessés

1100 vidéos de femmes fessées SANS PUB

Plus de 300 vidéos d'hommes fessés SANS PUB

SANS PUB = pas de redirection vers des sites d'arnaque

Il y a aussi des milliers de photos (toujours sans pub) de fessée dans les galeries que l'on vous laissera découvrir ICI.

CINQ JEUX DE SOCIÉTÉ AUTOUR DE LA FESSEE

bbondy belle histoire .
Le grand Très belle histoire aimerais une suite
Publicité en cours de chargement