Soumis Louis fait un selfbondage pour l’anniversaire sa Maîtresse

Catégories : Aux pieds des femmes Facesitting lèche Gode ceinture strapon Selfbondage auto bondage Femdom Domination féminine Chasteté ceinture chasteté hom fem
TSM il y a 4 mois

L’utilisation par Louis des principes du selfbondage pour faire du BDSM en couple.

Après avoir zoné deux ans sur des sites de rencontres BDSM, Louis a enfin rencontré sa Maîtresse sur Fessestivites. Cela fait un an qu’ils passent tous leurs week-end ensemble, il est même prévu qu’il démange pour venir vivre chez elle.

Ce vendredi est un jour particulier, c’est son anniversaire ! Le covid ne lui permettant pas de l’inviter au restaurant, il a pris ses RTT pour lui préparer un dîner de reine et des surprises. Sur sa grande table du salon, la table décorée est mise pour deux, le seau à champagne est rempli de glaçons, le repas est prêt. Sur la chaise dédiée à sa reine en bout de table, il y a déposé ses cadeaux.

A midi, il lui a adressé ce texto :

Maîtresse, je vous souhaite un bon anniversaire et vous informe qu’une surprise vous est réservée ce soir. Je caresse l’espoir quelle vous plaira et que vous ne m’en voudrez pas si je vous demande de ne pas arriver avant 18 heures. Votre soumis

.......................

Dans l’entrée de la maison, une chaise bloque le passage. Un gros bouquet de roses rouges est posé dessus avec un papier donnant les indications suivantes :

Bonsoir Maîtresse

Votre soumis s’offre à vous mais qu’en DERNIER cadeau, vous découvrirez ceux à ouvrir en premier dans la salle à manger.

Il n’y a aucune demande de ma part, je ne suis pas un souminateur, si vous désirez me libérer, il n’y a qu’à débrancher le fil où j’ai mis un post-it. les clés tomberont et dans les minutes qui suivront je serai à votre service.

Des accessoires BDSM sont sortis, libre à vous de vous en servir d’un ou de tous ou d’aucun si vous désirez que la soirée soit différente.

Mes respects du soir Votre soumis

..........................

SON SCENARIO DE SELFBONDAGE

Par sécurité, soumis Louis a attaché les clés de ses menottes à la Serrure magnétique et batterie pour selfbondage qui est fixée à une tringle à rideau. Lorsque la batterie sera vide, elles tomberont sur le sol ce qui lui permettra de se libérer si elle a eu un contretemps. Comme indiqué il a mis un post-it au fil de la batterie qui est pour lui hors d’atteinte. Son scénario de selfbondage est le suivant :

  • Avec deux cordes il a attaché ses jambes individuellement pliées pour s’obliger à marcher à quatre pattes.
  • Il a mis son collier de soumis fermé par un cadenas. Les clés sont avec celles des menottes à la serrure magnétique.
  • Dans le collier, il y a passé les menottes. Une fois fermées sur ses poignets il n’a pas d’autre choix que de marcher à quatre pattes pour se déplacer.
  • Après s’être fait un lavement, Louis s’est mis un plug queue de chien.
  • Une laisse pend à son collier de soumis.
  • Une cage de chasteté en acier d’ABCplaisir est sur son sexe. Elle compte des surprises qu’il réserve à sa Maîtresse.

A 17h30 soumis Louis est donc entravé comme un chien. Assis sur un tapis, il attend sa Maîtresse avec impatience. L’attente se fait de plus en plus cruelle quand il commence à douter que cela lui fasse plaisir. Et si cela ne lui plait pas ? Et si elle pense que je veux la pousser à s’occuper de moi ? Et si .... ?

Si réaliser ce selfbondage l’a excité, l’excitation n’est plus. Au contraire, il commence à avoir peur de la décevoir, et pire encore quand il constate qu’il est 18h30 et qu’elle n’est toujours pas arrivée. Si elle tombe en panne et l’appelle, il ne pourra rien faire pour aller l’aider tant que la batterie de la serrure magnétique pour selfbondage ne sera pas vide. La sienne durant quatre heures, cela risque d’être long et pénible.

Son téléphone se met à sonner, il ne peut évidement pas l’attraper puisqu’il a oublié de le poser par terre en cas d’urgence. Sa peur de lui déplaire ou qu’elle ait un souci se transforme en une véritable angoisse. En réalité, c’est sa Maîtresse qui, par gentillesse, a volontairement tardé pour lui laisser du temps mais ça, il ne peut le savoir.

18h50 le bruit de clés dans la serrure de son appartement devrait le rassurer, mais la peur que la surprise ne lui plaise pas est réellement très forte. Maîtresse Laura est effectivement surprise par la chaise, le papier et l’énorme bouquet de roses rouges. Après avoir déposé ses affaires et son manteau, elle entre dans le salon et découvre soumis Louis en position de chien ainsi que tous les cadeaux empilés sur sa chaise.

  • Tien, mon soumis m’a offert un chien !

  • J’espère que la surprise vous plait ?

  • Un chien cela ne parle pas, si tu oses parler, je te mets à la niche ou à la rue ! Répond sa Maîtresse avec une voix froide volontairement cassante.

Soumis Louis n’est pas fier, il baisse la tête et regrette amèrement son idée de s’offrir en cadeau. Maîtresse Laura entreprend d’ouvrir ses paquets. le premier, le plus petit, est un carton avec un simple papier.

  • Cela commence mal, offrir une boite vide à sa Maîtresse est original.

  • Il y a des clés et un papier à lire Maî.....

  • Silence le chien ! Répond froidement Maîtresse Laura en attrapant la cravache posée sur le canapé à côté d’une tonne d’accessoires BDSM.

Après lui avoir fait deux belles marques sur les fesses, elle prend le temps de lire le papier où il lui explique qu’il a acheté une cage de chasteté et lui offre les clés. Il précise qu’évidement, cette cage de chasteté peut être mise au placard si elle le désire. Curieuse comme toutes les femmes ou presque, Maîtresse Laura s’attaque aux autres paquets sans rien dire, histoire de le laisser mariner. Le deuxième, assez gros, contient la paire de bottes en cuir qu’elle avait regardée sur une boutique en ligne et qui lui plaisait beaucoup. Le prix l’avait dissuadée de les acheter 140 euros lui paraissant excessif pour son budget. Etant à côté d’elle lors de ce surf, Soumis Louis avait gardé le site et les bottes en mémoire. Ravie, sa Maîtresse se déchausse pour les essayer sur le champ.

  • Ouaou, elles sont vraiment géniales, je vais pouvoir aller draguer pour trouver un vrai soumis ! S’amuse à dire Maîtresse Laura pour le martyriser un peu. Bon, si j’avais un soumis, je n’aurai pas besoin d’ouvrir la bouteille de champagne, mais on dit qu’il vaut mieux être seule que mal accompagnée.

Après s’être assise pour siroter sa flutte de champagne, elle ordonne à Louis d’aller ranger ses chaussures en précisant « sans les mains ». En bon toutou, il les attrape avec les dents pour aller les poser dans l’entrée. Le voir marcher à quatre pattes avec sa queue de chien dans fesses l’amuse. A son retour, elle attrape la laisse pour le faire avancer puis soulève la queue pour voir la cage de chasteté de plus près. Elle tire dessus sans plus de précaution pour la voir sous divers angles, ce qui fait couiner le chien.

Bien décidée à jouer, elle se ressert une flutte de champagne et va s’installer dans le canapé pour allumer la télévision. Ce n’est pas le programme qui l’intéresse, c’est de laisser soumis Louis mariner. Il lui a offert un chien, alors qu’il se comporte en chien. Le pauvre toutou ne sait plus que faire et attend.

  • Aux pieds !

Ravi de pouvoir s’approcher de sa reine, le chien vient se blottir contre ses jambes. Maîtresse Laura lui caresse la tête, se fait lécher les mains avant de lui donner ses bottes à lécher. L’excitation et l’envie de jouer commence réellement à venir en le voyant lécher ses bottes. Elle se lève, retire sa culotte avant de la lui mettre dans la bouche.

  • Tu me donnes envie de jouer zoo.... Il parait que des femmes se font lécher par leur chien, j’ai bien envie d’essayer ! Indique Maîtresse Laura en glissant un peu dans le canapé en écartant les jambes pour lui dévoiler sa vallée des plaisirs. Normalement les chiens ça vient sentir, voyons voir si cela marche avec le mien.....

Soumis Louis est aux anges, sa Maîtresse a envie de s’amuser et en plus, elle lui permet de la « lécher ». Une sorte de moiteur envahit rapidement tout le corps de Maîtresse Laura. Ayant fait Sciences et vices elle décide d’applique la règle des trois « s » : souriante, silencieuse, sadique. Elle commence à onduler sous la langue experte et se caresse les seins. Soudain elle se lève, attrape le gode ceinture et revient prendre place en tirant la tête de Louis entre ses cuisses pour qu’il se remette à l’oeuvre.

  • Un gode ceinture, c’est bien, mais faut-il encore avec un soumis pour s’en servir. Que vais-je pouvoir faire avec ça ? Tien, j’ai une idée, lèche, allez lèche ! Lui ordonne Maîtresse Laura en lui tendant.

Lorsqu’elle a attrapé le gode ceinture, Louis était ravi, il adore ça, mais il sent bien qu’elle a une autre idée en tête quand elle le repousse pour s’allonger sur le canapé. Sans aucune gêne, avec la pointe du gode elle fouine entre ses lèvres intimes avant de se l’enfoncer dans le minou sous les yeux globuleux de son soumis. En même temps qu’elle lui fait faire des mouvements de pénétration, elle se caresse en disant « quel dommage que je n’ai pas un amant le soir de mon anniversaire. Il faudra que je m’en cherche un sur Fessestivites ».

Soumis Louis hallucine, elle ne feint pas le plaisir et se masturbe réellement sous ses yeux. Dans sa cage de chasteté, sa verge compressée souffre de l’étroitesse du tube et tire sans pitié sur ses testicules. Une bonne dizaine de minutes plus tard, Maîtresse Laura se tend comme un arc et pousse de petits gémissements de plaisir, poussant à son paroxysme, la frustration de la verge compressée dans la cage de chasteté.

  • Tiens, lèches-le pour le nettoyer un peu ! Lui ordonne Maîtresse Laura en lui tendant le gode.

Avec un air de chien battu, Louis s’exécute donc en léchant le caoutchouc parfumé au jus d’amour de sa Maîtresse. Attrapé par les cheveux, il est ensuite invité à laper encore là où était le gode quelques minutes auparavant. Mue par une autre envie, elle le laisse la conduire une deuxième fois au plaisir. Quelques instants plus tard, Maîtresse Laura le lève du canapé pour aller chercher une assiette creuse. Elle y vide un peu de champagne avant de se resservir une flutte. Après avoir posée l’assiette sur le sol, elle trinque et lui dit qu’elle aime bien ses surprises avant d’ajouter, « quel dommage que tu sois sous cage de chasteté, j’avais envie se sexe ce soir. Nous ne pouvons pas la retirer à peine posée, ce serait illogique »

  • Les hommes aiment voir les femmes pisser, approche ta gamelle !

Accroupie sur l’assiette creuse où il restait un peu de champagne, Maîtresse Laura se laisser aller en lui disant de regarder de près. En la voyant uriner dans son assiette, Louis n’est pas fier car il n’apprécie pas plus que ça ses idées. A la source c’est différent, en gamelle c’est de suite moins intéressant ! Avant de l’obliger à savourer son champagne doré, elle utilise la langue de son soumis pour qu’il retire les gouttes. Soudain, un bruit la fait sursauter. Ce sont les clés qui viennent d’être libérée par la serrure magnétique pour selfbondage.

  • Ah, je crois que tu vas pouvoir te libérer et nous servir le dîner car je commence à avoir faim. Tu gardes la queue de chien, elle te va très bien !

EPILOGUE

Maîtresse Laura a bien aimé les surprises. Après le repas, elle a tenu à ce qu’il l’accompagne à la salle de bien où, après avoir retiré sa queue, il a été autorisé à prendre sa douche avec elle et à la laver avec amour. Le séchage du corps de sa Maîtresse ne se fit pas avec une serviette, mais à la langue partout, partout, y compris entre les fesses et les pieds. Autant dire, que dans la cage de chasteté......

Cela fait une semaine qu’il est sous cage de chasteté et là, soumis Louis boude un peu, sa Maîtresse ne peut pas venir ce week-end.

Fin

TSM

Note de l’auteur

Cette petite histoire érotique a pour but de vous donner un exemple de l’utilisation des principes du selfbondage pour faire du BDSM en couple.

Voir la serrure magnétique de selfbondage

yannparis bonjour Mr TSM. très bon texte merci encore pour vos récits
bondage34000 tres sympathique cette histoire
Publicité en cours de chargement