Du SM entre hommes hétéros

Catégories : CBT Ballbusting Bondage Shibari Kinbaku
hscoquin49 il y a 2 mois
Je suis un homme d'une trentaine d'année, tout à fait hétéro, soumis et amateur de bondage de surcroît.

Malheureusement il n'est pas toujours facile de rencontrer la femme idéale qui vous fera subir supplices, punitions et autres plaisirs sadiques. Un jour, je traînais sur minitel, (Avant hier...) et un homme m'envoya un message, il me proposait de me dominer, ma réponse fût un non catégorique.

Je continuai mes divers dialogues pendant 1h, je compris alors que de faux pseudos fantasmeurs de tous poils, je ne me retrouverai pas à goûter mes plaisirs prochainement.

Par curiosité, je repris contact avec l'homme qui m'avait proposé ses sévices. Nous avons commencé à faire connaissance, parler de mes envies, plus masochistes que sexuelles pour l'heure. Il me proposa alors de venir chez lui, une péniche sur la seine.

Je lui fis bien comprendre qu'il n'était alors pas question pour moi de subir sodomie ou autre fellation. 2h heures plus tard j'étais sur les lieux. Une grande péniche assez esseulée. Une fois monté à bord, je descendis dans la cale, elle était immense et vide, il faisait sombre, je me sentais observé.

Une voix m'ordonna de me mettre en slip. Devais-je obéir ? Dans quel guêpier étais-je ? Je restais immobile quelques instants. La voix me rappela à l'ordre, "Tu as confiance et tu obéis tout de suite, ou te t'en vas !". Je devais être né pour l'aventure....

J'étais en slip en moins d'une minute. Il me fit mettre les mains sur la tête, jambes écartées, fit des commentaires sur mon physique. Je mesure 1.75m, plutôt de bonne corpulence avec quelques kilos de trop. Mais pas mal en fait. Je dus ensuite aller m'allonger sur une table médicale, après avoir mis un bandeau sur les yeux.

Très vite la voix se rapprocha, mes mains durent passer derrière le dossier, des bracelets d'aciers se refermèrent alors sur mes poignets. Ca y est, pour le coup j'y étais, entravé, soumis, à la merci des caprices d'un homme.

Isolé sur cette péniche, tout pouvait arriver, mes instincts masochistes doivent être très développés.

Il commença par me tâter ; le torse, les épaules, les cuisses ; puis une fois ses mains sur mon ventre, descendit jusqu'a mon sexe. C'était la première fois qu'un homme me touchait le pénis. Celui ci déjà très excité par la situation se montrait dans une belle érection.

La situation se corsa. Il m'attacha les chevilles aux écarteurs de la table. Puis découpa mon slip a l'aide de ciseaux, sentir ces lames froides m'effraya un peu. Mes testicules furent alors à l'air. Il les attacha avec une ficelle afin d'en faire un beau paquet. Un poids fut mis au bout de cette ficelle et évidement ce poids fut suspendu en bout de table.

Ce n'était pas trop douloureux, du moins au début, car très vite je sentis qu'un gros copains l'avait rejoins. Je commençais à protester. Un coup de fouet sur le torse me rappela à l'ordre. J'avais voulu goûter aux rapports SM virils, j'étais servi.

Une autre partie du corps allait alors devoir être malmenée. Les tétons, c'est mon péché mignon, j'adore que l'on me titille les tétons. Des pinces, sans doute crantées, vinrent alors orner mes seins. Mon érection s'accentua, mon pervers sut qu'il avait touché un point sensible. Il ne se gêna pas pour me travailler cela. Je demandais pitié.

Il me proposa alors un deal.

Puisque manifestement l'expérience était concluante, il voulait lui aussi avoir son petit plaisir. Une pipe. Je protestai vigoureusement. Lui en réponse, se mit à rire. Il avait raison, que pouvais-je faire ? Aveugle, entravé, les bras en arrière, les jambes écartées, les couilles étirées et les tétons, pincés. Malgré cela je refusais. Aussitôt une boule bâillon ne tarda pas à venir obstruer ma bouche, mon torse sentit ensuite le froid de chaînes qui compressèrent mon buste et mes bras.

C'était complet. Il me dit que je devais réfléchir, puis ce fut le silence. Longtemps, très longtemps. Mon corps était meurtri et la douleur commençait à remplacer le plaisir. D'entendre ses pas me soulagea. Mes premiers mots une fois le bâillon retiré furent de le supplier.

Il me demanda si j'avais réfléchi, je lui dis que je n'étais pas prêt pour cela. Sans le voir, je sentis que j'allais payer cela. D'abord, je fus soulagé de mes supplices, poids, pinces et autres entraves furent retirées.

Enfin, pas tout à fait, avant de me retirer les poids des testicules, il me libera mes poignets, en me précisant que mes mains allaient être menottées par-devant, mais qu'a la moindre tentative d'évasion, mes couilles s'en souviendraient longtemps. Je fus alors menotté par-devant et mes bras tirés vers le haut.

Une fois débarrassé du reste, il poussa la table et me fit mettre à genoux avant de me rattacher les chevilles aux testicules. Ecartelé, j'étais aux pieds du mur. Juste à la bonne hauteur pour satisfaire son plaisir.

Il me fixa un ultimatum, la pipe ou le fouet. Je le traitai alors de connard, la sentence fut immédiate, 10 coups de fouet de cinglèrent le dos et le torse. J'avoue que même en aimant cela, la puissance appliquée était limite.

"Alors ? Toujours aussi malin, me dit-il ? , Soit la pipe, soit 50 coups de fouet ?"

Non décidément, je ne pouvais imaginer sentir son sexe dans ma bouche, cela me dégoûtait. La punition fût appliquée. 50. En saluent mon courage il ne f o r ç a pas trop sur les coups. Puis voyant que malgré tout mon sexe était redevenu alerte, il me finit par une branlette qui fit jaillir mon sperme et ma jouissance dans un soulagement inégalé.

Voilà, revivre cela en étant exhibé devant plusieurs personnes, femmes, hommes ou couple, m'excite déjà.

Jusqu'où pourrais-je supporter avant de céder et de faire ma première pipe ?

Homme Enchaîné.

QUELQUES LIENS

UNE BOUTIQUE avec un gros rayon bondage

FORUM bondage shibari contrainte

LIRE des histoires érotiques SANS PUB de bondage ou shibari

VOIR plus de 3000 photos SANS PUB de bondage ou shibari

VOIR près de 600 vidéos SANS PUB de bondage ou shibari

SANS PUB = pas de redirection vers des sites d'arnaque !
bbondy belle histoire
Publicité en cours de chargement