Le self bondage en forêt de Laurie dérape

Catégories : Selfbondage auto bondage
TSM il y a 2 mois
Laurie fait régulièrement du selfbondage, mais l’idée de jouer en forêt la titille, elle finit par oser.

Oser oui, mais avec des précautions car une femme seule dans la montagne et qui plus est avec des sextoys et de quoi faire un bondage, c’est quand même risqué. Par prudence, elle décide de ne pas le faire en robe mais avec un pantalon.

Ayant lu un scénario ABDL dans la rubrique selfbondage, elle teste chez elle l’idée de faire une ceinture avec une chaîne fermée par un cadenas. « Cela marche, génial » se dit Laurie en essayant de retirer son pantalon sans ouvrir le cadenas. Si je tombe sur un taré, il ne pourra pas retirer mon pantalon pour me tripoter ou même pire. Et s’il veut que je le suce, je le castre avec les dents.

Excitée par son test, elle ouvre le cadenas, baisse son pantalon et joue un peu avec ses sextoys. Tout d’abord un plug anal de taille raisonnable puis un petit vibro qu’elle place dans son chaton tout trempé pour cause d’envies coquines. A la suite de quoi, elle jette met une cagoule d’isolation BDSM, jette les clés de ses menottes dans l’entrée de son appartement et verrouille ses mains dans son dos.

Habituée à jouer chez elle, un quart d’heure plus tard elle est de s’accorder la jouissance tant attendue. Pour le plaisir, elle ne retire pas sa cagoule d’isolation, pour mieux entrer dans ses fantasmes : le bel apollon du club de sport l’aurait découverte attacher et profiterait d’elle.....

LE LENDEMAIN

Par chance il fait beau, chose rare en Bretagne. Elle se rend dans la forêt de Brocéliande avec ses petites affaires de coquines. Dans le parking, les marcheurs, arrivés en même temps qu’elle, ne peuvent se douter que dans son sac à dos ce n’est pas un casse croûte qu’il y a mais bien autre chose. Elle laisse donc les clés du cadenas qui bouclera sa ceinture de chaîne sa Clio en fin de vie.

Après s’être enfoncée dans la forêt, à bonne distance du parking, Laurie trouve un arbre compatissant, en clair pas trop gros. Elle ouvre son sac à dos, sort son petit vibro qu’elle mets en bonne place puis son plug vibrant qu’elle lubrifie un peu avant de l’insérer entre ses fesses généreuses. L’excitation étant très forte, elle place des pinces à sein sur ses tétons avant de remonter son soutien-gorge et de rabaisser son pull.

Après avoir épié les alentours, elle s’entrave à l’arbre bien caché par la verdure assez haute à cette période de l’année. Avec les menottes derrière l’arbre, le tronc devient son compagnon d’infortune. Avec ses doigts elle peut toucher la serrure de glace d’ABCplaisir, mais pas retirer les pinces à sein, surtout celle de son téton gauche qui a bougé et l’étire un peu trop.

A quatre pattes, avec l’épaule contre l’arbre, elle peut subir les coups de bélier imaginaire du bel apollon du club de sport l’ayant entravée dans la nature. En se dandinant un peu, le vibro et le plug lui donnent l’impression d’un petit rapport sexuel.

Lorsqu’elle est proche de l’extase, Laurie regrette de ne pas avoir pris sa cagoule d’isolation et son bâillon bouche ouverte. La prudence était de rigueur, sans bâillon et cagoule elle pouvait hurler en cas d’agression. C’est donc simplement avec les yeux fermés qu’elle parvient malgré tout à jouir.

Insensibles aux évènements, les sextoys ne s’arrêtent pas. Après l’avoir faite jouir, le méchant apollon la fait prendre par un de ses amis et lui impose une fellation de remerciement. Le « deuxième tour » est aussi bon que le premier, mais la fraîcheur de la forêt castre un peu ses plaisirs. Elle ne parvient pas, malgré les circonstance et son imagination perverse débordante et jouir une troisième fois.

Ayant commencé à fondre dans la voiture, la serrure de glace d’une durée d’une heure libère les menottes de Laurie au bout de 40 minutes. Son premier réflexe est de retirer les méchantes pinces à seins puis de s’allonger sur le dos pour essayer de jouir encore en frottant le devant de son pantalon. En vain, le froid et l’humidité ambiante en ont décidé autrement.

C’est justement le froid qui titille sa vessie. Laurie décide donc de tout arrêter et de retourner au parking. Ayant mis des piles neuves dans ses sextoys, la coquine (qui a bien raison de s’accorder du plaisir) range ses menottes, ses pinces à seins puis sa serrure de glace dans son sac à dos, avant de remettre un peu d’ordre dans sa tenue.

Bien qu’elle sache que la chaîne lui servant de ceinture ne passera pas ses hanches, elle essaye malgré tout de se déculotter pour se soulager. Son idée d’anti v i o l fonctionne très bien, et pire encore, lui fait un peu l’effet d’un corset appuyant sur sa vessie. La pauvre Laurie entreprend donc de revenir sur ses pas en espérant arriver au parking pour se libérer de ce carcan.

Les problèmes additionnent pour la pauvre Laurie.
  • Elle est obligé de marcher lentement à cause des sextoys toujours dans ses orifices.
  • Les sextoys continuent de vibrer.
  • La chaîne servant de ceinture presse juste au dessus de sa vessie.

En serrant ses cuisses comme une malheureuse, Laurie s’accroche à un arbre pour faire une pause syndicale d’urgence. Oui mais en serrant ses cuisses, les vibrations du vibro toujours logé dans son chaton se répercutent sur sa vessie.

Le fait de se contracter sur le vibro, pour essayer de freiner la fuite qui arrive, décuple les sensations. La petite fuite urinaire, diffuse une douche chaleur dans sa culotte et donc.... sur son intimité déjà bien chahutée. Une paire de contraction se répercute sur sa vessie qui rend l’âme. Un orgasme foudroyant la saisit sans crier « gare ». Accroché à l’arbre comme une désespérée Laurie se pisse dessus en prenant un pied d’enfer au point de finir à genoux.

Le plaisir ne dure pas, mais alors pas du tout, car son pantalon trempé ne laisse aucun doute sur ce qu’il lui est arrivé. L’urine est même descendue jusqu’aux chaussures en laissant de grosses traces sur son passage. Submergée par la honte, elle « « savoure » » le plaisir de marcher trempée jusqu’au parking qu’elle espère désert.

Hélas, il y a du monde qui arrive. Tapis derrière un arbre, elle patiente en espérant que les marcheurs ne s’éternisent pas.

  • Vous avez un problème ? Lui demande soudain un garde forestier autant inquiet que suspicieux.

  • Oui, mais rien de grave ! Lui répond Laurie.

  • Vous avez vos papiers ?

  • Oui, mais voilà mon problème ! Répond Laurie en faisant volte face.

En découvrant qu’elle s’est fait dessus, le garde forestier affiche un sourire amusé avant de lui dire qu’il la suspectait de surveiller les voitures pour voler.

  • Je vais aller détourner l’attention du groupe qui est dans le parking, comme ça, vous pourrez courir jusqu’à votre voiture.

  • Merci vous êtes génial !

EPILOGUE

Courir a été difficile, et pour cause, avec des trucs dans les orifices, cela n’aide pas. Arrivée à sa Clio, elle a pu s’enfermer sans que personne d’autre ne découvre son problème.

C’est après être rentrée que sous la douche bien chaude, Laurie a repensé à cet orgasme non désiré. Comment se fait-il que j’ai joui en me faisant dessus ? Se demande t’elle.

Depuis cette aventure difficile, elle a réessayé chez elle, ce qui est plus discret. Ses expériences l’ont conduite a acheter des couches pour adulte pour quand elle a envie de pousser ses petits délires.

Fin

TSM

QUELQUES LIENS

Nous vous invitons vivement à lire cet article bien renseigné Conseils sur les dangers du selfbondage sur ce qu'il ne faut pas faire et les risques que cela peut représenter pour votre santé ou même votre vie.

Soyez prudents et surtout, ne faites JAMAIS de selfbondage avec du breath control (étouffement / contrôle de la respiration).

Une boutique avec un rayon dédié au selfbondage avec des scénarios gratuits inclus dans les fiches produit

Pour discuter entre adepte du selfbondage rendez-vous sur le forum ICI

Accéder à plus de 800 vidéos de selfbondage SANS publicité

Histoires érotiques de selfbondage

LIRE 110 scénarios de selfbondage

SANS PUB = pas de redirection vers des sites d'arnaque !
Cette ressource n'a pas encore été commentée.
Publicité en cours de chargement