Quand un selfbondage conduit au BDSM

Catégories : Femmes soumises SM camisole Selfbondage auto bondage
il y a 4 mois
J’associe depuis longtemps les principes du selfbondage à la domination.
Il y a d’ailleurs ICI un exemple avec photos et vidéo mais je m’égare.

Ci-dessous une petite histoire érotique pouvant vous donner de vraies fausses bonnes mauvaises idées.

..............................

Laurie fantasmait en regardant les vidéos de BDSM mais hélas, son mari n'était pas attiré par ces pratiques. L'idée d'être attachée et un peu bousculée en amour par un homme rustre usant et a b u s a n t d'elle la minait. Plus on veut mâter cette pulsion, la fourrer au placard de l'oubli, plus le retour du refoulé inonde insidieusement vos pensées.

Lorsqu'elle découvrit les vidéos de selfbondage, elle comprit qu'elle pourrait assouvir partiellement ses fantasmes. Elle commença par attacher ses jambes pour se caresser ce qui la conduisait à des jouissances paroxystiques. Glissant de plus en plus dans les abîmes creusés par ses fantasmes, au fil du temps elle compliqua un peu les choses en s'attachant ses mains, ces mains si coquines qu'elles allaient toujours trop vite à la conclusion..... pour ne pas dire à plusieurs conclusions.

La peur d'être surprise et vue, l'inquiétait un peu mais en même temps générait en elle des poussées d'adrénaline en faisant naître une folle excitation. Elle commença donc à s'amuser deux heures avant que son mari arrive afin de décupler ces sensations. Il faillit la surprendre plus d'une fois mais ne s'étonnait pas pour autant que sa femme prenne de longues douches le soir juste avant qu'il rentre de son travail.

A jouer avec le feu, on finit par se brûler !

Un vendredi, Laurie avec un fort désir mêlé d'appréhension s'installa dans le salon pour sa séance quotidienne de self bondage vers 18 heures ce qui lui laissait en principe une cinquantaine de minutes pour se contorsionner dans ses liens et s'enflammer les neurones coquins.

La tête brûlante de fièvre érotique, elle jeta ses vêtements puis, les mains tremblantes, s'attache les chevilles avec une corde. Pour s'installer à genoux le buste sur la chaise, Laurie se lève et déplace à petits pas. Marcher ainsi contrainte pulvérise sa prudence. A peine a-t-elle attaché ses cuisses, que ses mains coquines sont attirées vers son sexe comme des aimants.

Laurie se surprend à dire à haute voix « Non, non, attend, pas tout de suite » mais la lutte est farouche entre le désir impérieux et la sagesse car l'heure tourne sans même qu'elle ne s'en rende compte. Lorsqu'elle arrive au bord du vertige, d'un seul hélant Laurie arrache les mains de sa culotte pour s'étendre sur la chaise et s'entraver au plus vite.

Elle se plut à fantasmer d'être sans défense au milieu d'un groupe d'hommes en chaleur, d'être goûtée par de multiples bouches avides, que des mains courent sur son corps et que des doigts ou des sexes s'enfilent sans relâche dans ses orifices !

Un claquement de porte coupa net la délicieuse dictature des entraves pour la remplacer par un immense sentiment de honte. Paul comprit immédiatement en la voyant essayer de se détacher que sa femme n'avait pas été agressée. Furieux il donna quelques claques très appuyées sur le charmant fessier s'agitant dans un illusoire espoir de fuite.

Tout en l'engueulant il arracha la ficelle maintenant à porté de mains les clés des cadenas de Laurie, l'obligeant ainsi à évoluer à quatre pattes dans le salon pour essayer de se libérer.

Ses fesses brûlaient autant que son visage cramoisi de honte. Ses petits doigts délicieusement manucurés ne parvenant pas à ouvrir les cadenas pour cause de tremblements lui firent perdre la raison. Abandonnant les clés à même le sol, Laurie se dirigea à quatre pattes comme une « chienne en chaleur » vers la cuisine avec comme ferme intention de se faire « prendre sauvagement » !

Depuis ce fameux vendredi soir où elle s'est faite quasiment « brutaliser sexuellement » à même le sol de la cuisine, nos deux tourtereaux s'organisent de petites coquineries BDSM qui finalement commencent à amuser Paul. Pour preuve, Laurie vient de recevoir le texto suivant : « je te veux à poil attachée jambes écartées sur le lit avec un bandeau sur les yeux ».

TSM

............................

Nous vous invitons vivement à lire cet article bien renseigné Conseils sur les dangers du selfbondage sur ce qu'il ne faut pas faire et les risques que cela peut représenter pour votre santé ou même votre vie.

Soyez prudents et surtout, ne faites JAMAIS de selfbondage avec du breath control (étouffement / contrôle de la respiration).

Une boutique avec un rayon dédié au selfbondage avec des scénarios gratuits inclus dans les fiches produit

Pour discuter entre adepte du selfbondage rendez-vous sur le forum ICI

Accéder à plus de 800 vidéos de selfbondage SANS publicité

Histoires érotiques de selfbondage

SANS PUB = pas de redirection vers des sites d'arnaque !
Très beau récit, ça donne envie de participer...! Voir même des idées.
bonjour Monsieur . très beau récit, merci pour le partage et pour votre très grande imagination
Publicité en cours de chargement