Un oubli qui coûte cher

Catégories : Selfbondage auto bondage
il y a 3 mois

« Clac » !

La porte se ferma dans le dos d’Hélène. Deux jours, enfin deux jours de liberté. Sa colloc était en vacance à l'autre bout du monde et ses parents occupés pour le week-end ne viendrait pas la déranger.

Elle ôta sa veste, posa son sac dans l'entrée et alla se servir un verre de vin. Elle y avait pensé toute la journée et en tremblait d'excitation. Son verre à la main elle fila dans la chambre et sortit le carton sous son lit.

La se trouvait toute une collection de cordes, baillons et toute sorte d'attaches, des menottes en passant par les ziptied ainsi que le simple rouleau de gros scotch.

Elle ferma les volet de la chambre et après avoir posé son verre sur la table de nuit alluma quelques bougies qu'elle disposa dans la pièce. Puis, sa jupe glissa à terre, son chemisier la rejoignit ainsi que ses talons, sa culotte et son soutient gorge. D'un coup de télécommande et alluma la chaîne hifi qui débuta une playlist de musique langoureuse qui lui faisait un certains effet. Elle avait la plusieurs heure d'écoute devant elle.

Grimpant sur le lit, elle sortit les cordes du carton et les disposa sur le lit. Elle commença par se lier les chevilles. Elle sera fort, comme elle aimait, tant pis si cela lui laissait des marque, elle auront disparut le lendemain.

Puis vint le tour de ses genoux, dessous et dessus. La aussi elle appliqua un nœud serré qu'elle plaça sur l'avant. La corde suivante se plaça sur son entrejambe et vint encadrer sa taille et ses hanches pour plus de plaisir a chaque mouvements. A présent ses jambes étaient fermement maintenue l'un contre l'autre et l'excitation montait en flèche en elle. Mon dieu que c'était bon...

Avant de continuer elle récupéra son verre et vida d'un trait le doux nectar fruité. Rapprochant le carton, elle farfouilla dedans à la recherche de son objet fétiche. C'était un bâillon muselière en cuir noir. D'un coté une boule a mettre dans la bouche, de l'autre, le cuir masquant la boule ainsi que les lèvres. Rapidement avec des gestes expert, elle plaça le bâillon, et se trouva par sa volonté contrainte au silence.

A présent venait la partie complexe. A l'aide d'une corde près nouée, et parvint à joindre ses coudes et a enserrer sa poitrine se glissant dans le « lasso » de cordes qu'elle avait préparé à l'avance, puis en se servant des sphère surmontant sa tête lit, serra le tout bien fermement, faisant ressortir fièrement ses sublimes seins. Il ne lui restait plus qu'a s'occuper de ses poignets.

Comme elle put elle plaça la clef de ses menottes dans un morceau de scotch qu'elle colla à l’intérieur de sa main droite. Puis, s'allongeant sur le ventre, elle ferma l'un des anneaux autour de la corde de ses chevilles, puis le second sur la chaîne d'une deuxième paire de menottes qui vinrent rapidement immobilisé ses poignets.

Elle se trouvait a présent totalement contrainte et son excitation grimpait encore et encore.

Alors commença sa danse. Elle ondulait sur son lit faisant mine de se débattre pour sentir glisser les cordes sur son corps, ainsi que dans son intimité. Elle put réprimer un soupir d'extase que son bâillon retint a grand mal. Au fil de la musique elle se tortillait sur son lit pour son plus grand bonheur pour au final parvenir au supplice de l'extase...

Couchée sur le coté. Haletante et suante d'une excitation assouvie, Hélène avisait désormais le délice d'un bain chaud, et qui sait, peut être celui d'un amant qui saurait aller encore plus loin dans ses désirs.

Arrachant précautionneusement le scotch dans sa main, elle récupéra la clef des menottes qu'elle glissa dans la serrure. Celle ci était un peu dure, mais Hélène savait qu'en f o r ç a n t un peu, elle s'ouvrait sans opposer de grande résistance.

Comme a son habitude elle tourna avec f o r c e la clef dans les deux sens pour décoincer la serrure. Mais le « clac » qu'elle entendit cette fois n'était pas celui des menottes. Son cœur se serra quand elle ne sentit dans sa main plus que la moitié de la clef...

Elle se souvint que, par sécurité, il faut toujours avoir deux moyens de libération. Deux clés par exemple...

Cet oubli, cette négligence allait lui coûter cher.

Curiosity

QUELQUES LIENS

Nous vous invitons vivement à lire cet article bien renseigné Conseils sur les dangers du selfbondage sur ce qu'il ne faut pas faire et les risques que cela peut représenter pour votre santé ou même votre vie.

Soyez prudents et surtout, ne faites JAMAIS de selfbondage avec du breath control (étouffement / contrôle de la respiration).

Une boutique avec un rayon dédié au selfbondage avec des scénarios gratuits inclus dans les fiches produit

Pour discuter entre adepte du selfbondage rendez-vous sur le forum ICI

Accéder à plus de 800 vidéos de selfbondage SANS publicité

Histoires érotiques de selfbondage

LIRE 110 scénarios de selfbondage

SANS PUB = pas de redirection vers des sites d'arnaque !
Heureusement qu'il n'y à qu'un Week End avant le retour de la colloc... Sauf si quelqu'un passe chez elle...
....Alors que dépassera t-il ?!
Publicité en cours de chargement