LE STAGE (suite 3)

Catégories : Rencontres BDSM Femdom Domination féminine
Compte anonymisé
il y a 10 ans

Non seulement , je surbaissais le contact pénible du godemiché dans mon anus , des pinces à linges sur mes seins ,des poids sur mes couilles , mais je voyais Maitresse , prendre du plaisir avec son amant J’étais humilie , ma déception était grande Notre dominatrice nous offrais la bande son terriblement suggestive de ses râles et de ses soupirs --continue ... comme ça ... J'avais mal , mais je continuais à bander en l'imaginant faisant l'amour Ce qui m'étonnais moi même , c'est que je ne lui en voulais pas Je pensais que je n’étais pas digne de connaitre le plaisir avec elle Je devais me soumettre à d'autres épreuves , me plier à d'autres exigences Je cessai peu a peu de formuler mentalement les réflexions qui me traversaient l'esprit ,occupé seulement par les tiraillements de ma chair .J’éprouvais du bonheur au cœur même de ma souffrance:jamais mon corps n'avait jusqu’à ce jour connu des sensations aussi intenses On entendit alors les plaintes de l'un des soumis .Il gémissait sans pouvoir se retenir, sans non plus s'adresser a Maitresse ni à personnes en particulier:

  • j' en peux plus ... j'ai trop mal Un silence de mort régnait dans la pièce .Nous savions que l'homme allait être sanctionné sans appel Je me surpris à ressentir un plaisir pervers à la pensée que cet homme serait éliminé Mon excitation s'accrut quand Maitresse dit à Antoine:
  • Mets -moi ta grosse queue ! Je la veux .Je l'aime! J’essayais d'imaginer dans quelle posture ils étaient Je la voyais dans le fauteuil, les jambes ouvertes sur les accoudoirs , lui étant agenouillé devant elle ou bien , elle se tenait debout,penchée en avant contre le fauteuil ,lui derrière elle,la prenait en levrette Mon sexe tressaillit quand elle poussa de longs râles , emportée par un puissant orgasme Puis elle s'intéressa de nouveau à nous Nos bandeaux furent enlevés Elle avait changer de tenue Elle portait maintenant une mini robe en cuir noir , décolletée , qui découvrait le haut de sa poitrine .Je fus électrisé en voyant sa vulve nue qu'elle nous présenta en relevant le bas de sa robe -l'un d'entre vous va me lécher Mais j'ai d'abord une affaire à régler Elle s'avança de quelques pas. -Quelqu'un à parler tout à l'heure .Qui est-ce? -C'est moi ,Maitresse, répondit d'une voix timide l'un des soumis attaché en face de moi -Ça ne va pas ? -j'ai mal Maitresse -Toi aussi , tu es un pauvre minable , tout juste capable de fantasmer ! Elle retira les pinces à linges , les poids fixés aux couilles du soumis -Tu vas rester attaché .Ensuite tu iras faire ta valise! Elle revint vers le centre de la pièce -Je vais tirer au sort celui qui aura la faveur de gouter ma chatte Maitresse prit une coupe remplie de jetons numérotés Elle tira le 5 .Une lueur de convoitise éclaira le regard de l'homme désigné par le sort Une fois détaché, il s'allongea sur le linoléum.Je l'enviais de pouvoir sentir ,toucher avec sa bouche cette vulve si proche ,il ne la verrait pas : Maitresse avait remis le bandeau sur les yeux du soumis Accroupie au dessus de son visage , elle remontait sa robe jusqu'au ventre Elle posa sa vulve sur la bouche de l'homme , puis se redressa Le bonheur de cet homme ne se mesurait pas à l'aune de ce qu'il avait reçut de la part de sa Maitresse : c'était peu , et de surcroit , humiliant Pourtant il était heureux , ça se lisait dans son regard extasié -je te réserve un beau cadeau , lui dit elle Tu vas boire le foutre de mon amant Encore une fois ,je fus sidéré ,Je n'avais rien lu de tel dans les témoignages dont j'avais eu connaissance Je me demandais comment j'aurais réagi à la place de numéro 5 -Ouvre grand ! Du bout de ses doigts gantés de soie , elle écartait les lèvres du soumis .Sans discerner tous les détails ,je devinais que le sperme du Noir coulait du vagin de la Maitresse sur la langue de l'homme L'amant de Maitresse semblait prendre à la scène un plaisir jubilatoire -C'était bon ? dit elle en se relevant -oui Maitresse ,je vous remercie L'homme était novice , comme moi .Je n’étais pas sur que l'expérience avait été aussi agréable qu'il voulait bien le dire Elle s'adressa a nous : -Le moment est venu d'aller vous détendre dans le parc .

a suivre .....

Cette ressource n'a pas encore été commentée.
Publicité en cours de chargement