Un auto-bondage au yaourt avec une fin croustillante

Catégories : Webcam selfie exhibition Selfbondage auto bondage TV trans travesti sissy
lucieTV il y a 10 ans

Je ne résiste pas a vous faire partager ma deuxième expérience d'hier, de plus les souvenirs sont encore frais.

Cette fois-ci, c'est une maitresse travesti qui me contacte, elle veut me tester pour d'éventuelle séance réelle, elle habite dans la mêmé région que moi. J'accepte !

Elle voudrait me travestir dans un style assez bcbg, genre secrétaire. J'enfile donc des bas noirs, PJ noir, ssg et string rouge vifs, un top noir transparent laissant entrevoir mon ssg, un chemisier blanc, et une mini mini jupe blanche transparente et talons hauts. (je me travesti souvent).

Elle branche aussi sa cam : elle est vêtue de noir, pas une once d'autre couleur, haut moulant transparent laissant apparaitre ses seins, elle ne porte pas de ssg, mini jupe en cuir noir, bottines(devinez la couleur) et cagoule de nylon, je dirais ... Pour l'instant, je n'ai aucune information sur ses bas ou collant ni de se qui se cache sous cette jupe de cuir. Elle est assise dans un grand fauteuil, elle utilise le micro, ça commence ...

"lève-toi et marche, voyons ton allure ..." Je me lève, je fais tres attention de bien redescendre ma jupe en dandinant du cul, et me lance dans un aller-retour. Au passage devant la cam je m’aperçois que cette mini jupe s’arrête limite à l'attache de mon PJ et que par transparence, on devine très bien la forme de mon string. Mon cul est mis en valeur, j'aime, je bande !

Ni une ni deux, Maitresse s'en aperçoit aussi : "j'aime pas les bandeuses, je veux une bite molle voire inexistante pendant cette seance, on va la faire disparaitre" Je ne peux m’empêcher de montrer mon étonnement. Que va t elle imaginer.

"prends un bas transparent, un cadenas, et un bracelet" "enfile le bas sur ta queue, par dessus clipe ton bracelet

(tres pratique ce bracelet, il fait exactement le diamètre de la base de mon sexe, je m'en sers souvent comme cockring), replis bien ton sexe vers le bas, faire un noeud sur le bas afin de comprimer ton sexe dans cet espace, tu enroules le reste du bas autour de la base de ton sexe.Au bout du bas, fait une boucle. Passe le cadenas dedans et passe le aussi a l'intérieur du bracelet et clique!" Une fois le clic effectué, on ne peut s’empêcher de penser à se qu'il va se passer quand l'envie de bander arrivera ... Vous le saurez plus tard !

Elle me fait assoir sur ma chaise et commence alors une simulation de harcèlement sexuel de mes mains contrôlées par Maitresse sur mon corps et mes cuisses. Je n'ai jamais été aussi excité de me voir être tripoté de la sorte par moi-même.

Mes mains caressent lentement mes seins, titillent leur aréole, descendent et montent sur mon torse, puis arrache brusquement mon bustier pour faire sortir mon ssg. L'autre main essaye de s'imisser entre mes cuisses alors que celles-ci se croisent et que mon autre main essaye tant bien que mal a refaire descendre cette jupe définitivement trop courte et laissant entrevoir mon string rouge et une grosse boule en dessous : mon sexe comprimé qui essaye de bander !

"as tu d'autres bas ou collant" je rétorque que oui et en emmènes une tripotée. "Mais dis moi, a qui sont ses fringues ?

je réponds : " A une copine, elle est partie en vacances et je lui garde l'appartement, et j'emprunte ses fringues"

Je vis une lueur lubrique illuminer son visage pourtant cachée par une cagoule. "ou prends tu ses fringues" tout d'abord je ne compris pas le sens de sa question et répondit du tac au tac "dans son armoire" "N'y aurait-il pas quelques habits dans le bac a linges sales" Avant de répondre, je rougis, autant mettre ses fringues propres ne me faisaient pas trop honte alors que la, utiliser ses culottes, bas, ou autres imprégnées de ses odeurs me rendit plus que gêné, honteux.

Je me déplace vers la salle de bain priant pour que celui-ci soit vide. Je l'ouvre devant Maitresse et y en sort : un string blanc, une culotte dentelle noire, une paire de bas, un jean, une robe, un ssg blanc. "bien" me dit elle, "prends string blanc, culotte dentelle noire, paire de bas" "Mets un bas sur ta figure" La première chose qui m'interpella est l'odeur. Le bas propre n'a pas la même odeur que le bas porté. Je m'attendais a une odeur plutôt désagréable, proche de celle des chaussettes sales mais pas du tout. Quelque chose de charnelle, de doux se dégager de ce bas.

"Maintenant, place sa culotte noire sous le bas et arrange toi pour mettre la partie de la culotte correspondant a son sexe sur ton nez", je vis que cette partie était souillée, n'ayant jamais eu envie d'avoir de rapport sexuel avec cette amie, mettre son intimité sous mon nez était vraiment "dégueulasse", je bloquais la respiration par mon nez un moment.

La première respiration me piqua un peu le nez et la deuxième me provoqua presque instantanément une érection : sa culotte avait une odeur de chatte irresistible ! S'en etait même troublant, je ne pourrais plus la regarder comme avant et l'idée de me délecter de son petit minou en réel commencait a germer dans mon esprit.

"va chercher un gode et un pot de yaourt, salope", je vais dans la cuisine bas et culotte sur le nez, chaque inspiration est un bonheur.

"mets la chaise au milieu de la pièce, place le pot de yaourt ouvert devant la chaise, trempe ton gode dans le pot et laisse le tremper ainsi, mets le string de ta copine sur le gode" A ce moment, je me demande bien ce que me réserve Maitresse. "prendre les collants ou bas pour faire tes liens de pieds et un tendeur pour les liens de main" "Enleve ton bas de la tete ainsi que la culotte" C'est avec regret que je me separe de ma culotte préférée mais je regardais deja du coin de l'oeil son string tronant sur la base de mon gode (il est a moi, elle n'en a pas ou je ne l'ai pas encore trouvé) "glisse toi sous la chaise et place ta tete en face du pot de yaourt, accroche tes chevilles aux pieds de la chaise, puis tes mains derriere le dosen les passant sur l'exterieur des pieds de chaise. " C'est ici que je m'apercu que l'expérience du bondage m'a permis de me mettre en place assez rapidement, ce qui étonna Maitresse.

"Maintenant, sans les mains, debrouille toi pour mettre le gode dans le bon sens et de le mettre en bouche"

Je me mets a me tremousser pour me mettre a la vertical de ma sculture "string yaourt gode", le yaourt était au fraise, ce fut la premiere odeur que je distinguais, déçue de n'avoir pas retrouvé l'odeur du sexe de ma copine en premier, je m’apprête à le prendre à pleine bouche collant mon nez volontairement sur les petites traces que son sexe avait laissé.

Quelle déception, d'une, le yaourt parasistait completement l'odeur suave du string et de deux, j'avais comme l'impression que celui sentait moins bon que la culotte. Mauvaise pioche, elle ne l'avait pas gardé assez longtemps sur elle ou au contraire peut etre plusieurs jours, beurk. Pas le temps de tergiverser ou de faire des états d'ame, j'entendais Maitresse m'humilier "alors salope, tu vas le prendre en bouche ce gode, voyons si je te confierais ma bite"

Je renverse le pot, tourne et retourne le gode de facon a l'introduire dans ma bouche, par la meme occasion mon visage se remplit de yaourt, je le sens degouliner sous mon menton, alors que j'introduis le gode dans ma bouche. Elle m'oblige a garder ce gode en bouche de plus en plus longtemps et de plus en plus profond. Quelques fois, je sentis les spasmes remonter ... Le cou me tirait, pour me reposer, j'étais obliger de coucher la tete dans le yaourt, avec le string en premier plan. Lorsque je tourne la tete vers l'ecran, je m'apercu qu'elle commencait a s'asticoter le membre, jambes ecartées, jupe retroussée, le PJ apparent, elle ne portait pas de culotte !

"Bon, petite cochonne, tu vas un peu nettoyer ce chantier, string entre les dents, et frotte" je m'execute, attrape le tring avec la langue au niveau des traces, non rien n'y fait, ce string ne sent pas bon, il me pique meme la langue. Je frotte le sol avec. "Maintenant, il faut nettoyer ce petit string, leche le, avale le, recrache le, il doit etre propre." Beurk ! salive yaourt et petite odeur de sexe ne sont pas des ingrédients a mélanger, je fais de mon mieux, mais la nausée me gagne, autant vous dire que je ne bande plus depuis longtemps. "Allez, c'est bon, arrete; détache toi, accroupie toi devant la cam et regarde moi"

Une fois libérée, je m'installe comme convenue, "retire ton string" et montre moi ton sexe" Le bas me servant de cage de chasteté était immaculée de petites taches gluantes, j'avais bien mouillée pendant cette seance !

"Branle toi a travers le bas et éjacule sur le gode, regarde moi, c'est ta récompense" Elle se mit a se tremousser, se caresser et brandir son sexe a la cam, pendant ce temps je me masturbais, l ne fallu pas longtemps pour que j'éjacule sur le gode, je m'attendais au pire ...

"On s'arrete la pour aujourd'hui, tu t'es bien débrouillée, mais la prochaine fois tu gouteras au gode et surtout a ton sperme, lis régulièrement tes mails, salope, bye" Ce fut ces derniers mots.

Je me remettais doucement de cette séance ne sachant pas quoi penser : elle m'avait poussé dans les extremes : utiliser des sous vetements sales, jouer avec de la nourriture, humilier, comprimer mon sexe, souiller (le yaourt commencait a secher et se craqueler sur mon visage) mais cela m'avait aussi procuré d'intense joie et m'avait donné l'occasion de porter un nouveau regard sur mon amie, surtout sa culotte noire que je repris en main pour la porter a mon nez ! Hum, délicieux ! Je ne pouvait m'empecher d'imaginer sa chatte, poilue ? bien rasée? lisse? levres charnues? avec des piercings? ... Le téléphone sonne, mieux faut maintenant qu'avant, je décroche, c'est elle !!!!! la copine, drole de sensation de décrocher le tel vétue de ses sous vetements et sa culotte sale a la main.

Je vous passe les détails (l'appart, ca va ? les fleurs ? le courrier? patati patata) pour finir la conversation sur ... "au fait, si tu utilises la machine a laver pour toi, mets aussi mes dernières affaires qui sont dans le bac a linge sale, je n'avais pas assez de linge pour faire la machine" Hypocritement, je lui rétorque " d'accord, mais j'espere qu'il n'y a pas de sous vêtements a toi, je ne voudrais pas entrer dans ton intimité" "heu si si, il doit y avoir une ou deux culottes, mais je m'en fous un peu ... Par contre il y a une culotte en dentelle noire, je crois, (Je me dis intérieurement : Un peu qu'il y a une culotte en dentelle noire et elle sent meme fichtrement bon ta culotte !!! En meme temps que cette pensée, je la renifle)

Ma copine finit sa phrase comme une sentence d'un b o u r r e a u : "... ramène la moi a Paris, elle appartient a ma mère!" GLOUP !

Lucie, travesti, pour vous servir ...

QUELQUES LIENS

Nous vous invitons vivement à lire cet article bien renseigné Conseils sur les dangers du selfbondage sur ce qu'il ne faut pas faire et les risques que cela peut représenter pour votre santé ou même votre vie.

Soyez prudents et surtout, ne faites JAMAIS de selfbondage avec du breath control (étouffement / contrôle de la respiration).

Une boutique avec un rayon dédié au selfbondage avec des scénarios gratuits inclus dans les fiches produit

Pour discuter entre adepte du selfbondage rendez-vous sur le forum ICI

Accéder à plus de 800 vidéos de selfbondage SANS publicité

Histoires érotiques de selfbondage

LIRE 110 scénarios de selfbondage

SANS PUB = pas de redirection vers des sites d'arnaque !
Cette ressource n'a pas encore été commentée.
Publicité en cours de chargement