Chronique d'une étudiante de 22 ans

Catégories : Rencontres LIBERTINS candaulistes Femmes rondes Plaisir des yeux
il y a 11 ans

Chronique d'une étudiante de 22 ans

Les meilleurs moments sont toujours ceux qui sont improvisés.

Par une belle journée de printemps, j'avais décidé d'aller réviser sur les abords du lac près de ma résidence étudiante. Je voulais avoir du calme ce qui n'est pas toujours facile en cité U, je me suis donc installée avec mes cours près de l'eau sous un arbre. Le cadre était idéal, très charmant et le petit vent qui caressait ma peau était des plus rafraichissant.

Un ami qui passait par là me reconnue et vint me voir. Il était grand, beau, black et une carrure des plus agréable, nous étions dans la même promo. Il me raconta qu'il attendait des amis tout en me cherchant du regard car il était très séducteur et ce avec toutes les filles. Ce détail fait que toutes les fois où il devenait ambigu je devenais froide et distante. Cette fois ci j'étais plus sereine et l'invita donc a attendre ses amis avec moi. Ces amis étaient un couple d'une trentaine d'année très sympathiques et souriant, ils trouvèrent l'endroit agréable et n'installèrent dans l'herbe. Apparemment ils étaient très excités car elle, ne tarda pas a lui grimper dessus, et, à lui donner quelques gouttes d'eau, provenant d'une bouteille d'eau dont elle venait de percer le bouchon (apparemment pour leur jeu).

Mon ami, qui avait le même âge que moi regardait la scène d'un air amusé, tout en me jetant des regards laissant peu de place au doute. La femme tendit la bouteille à mon ami, pris une petite gorgée et me la tendit à son tour. J'avais très soif et bu une bonne quantité d'une traite, c'est à ce moment là que je me rendis compte que l'eau brulait ma bouche et ma gorge. « C'est de la vodka ma petite ! Doucement ! Tu vas être toute folle après » me dit mon ami d'une façon espiègle et désireux. Il me fallut 3 bonnes minutes pour me remettre du goût du breuvage mais je sentais déjà la chaleur de l'alcool m'envahir le corps. Le couple simulait désormais l'acte sexuel ce qui m'excitait drôlement car il faut dire que j'étais célibataire depuis 1 an !! Je tentais donc toujours de contrôler mon ami qui était lui aussi excité par le cadre, l'alcool et ses amis, ce qui je dois l'avouer n'était pas évident. Il me parlait de tout et de rien surtout de rien mais mettait tout en pratique pour me séduire, il chuchotait sensuellement à mon oreille, frôlait mon cou, ma bouche.

Il me demanda d'ouvrir les yeux pour qu'il puisse observer les nuances en plein soleil, je m'exécuta lorsqu'il s'approcha de moi, me saisit la nuque d'un geste ferme et posa ses lèvres contre les miennes, il introduit alors sa langue pour pouvoir caresser la mienne, surprise je tentai de me retirer mais il m'étreint fortement et me susura « Pas aujourd'hui s'il te plait, embrasse moi » et avant que je puisse tenter quoi que ce soit de nouveau il me caressa l'entrejambe par dessus la robe. Je crois que c'est à ce moment là que j'ai lâché prise, mon corps le voulait et ma tête alcoolisée ne protestait plus assez fort. Il me coucha dans l'herbe avant de glisser sa main dans mon soutien gorge, je sentais mes tétons se dresser sous ses doigts.

Il tourna un instant la tête pour voir ce que ses amis faisait, elle était toujours assise sur lui, mais son buste était moitié nu, ses seins étant sortis du soutien gorge. Il se retourna ensuite et vit que l'endroit s'était vidé, nous étions seuls, tous les 4, près d'un lac devant un soleil couchant. Il remit ses lèvres sur les miennes et passa cette fois ci sa main sous ma robe, seul le tissu séparait ces doigts de mon clito. L'idée qu'il sentait que mon string était tout humide m'excitait terriblement, je me laissais aller au rythme de ses doigts. Il glissa ses doigts dans ma chatte, l'instant était délicieux, d'autant qu'avec sa main qu'il avait sur ma nuque, il saisit une poignée de cheveux et me les tira en arrière il me dit d'un ton assuré « tu es toute mouillée dit-donc tu m'excites bien j'ai très envie de te prendre ici et maintenant », il se tourna de nouveau vers le couple et leur demanda un préservatifs, ils avaient changé de position sans que l'on se rien de compte de rien, sa copine lui faisait désormais une fellation pendant qu'il lui pinçait les tétons, mon corps ondulait devant cette vision.

Une fois les préservatifs dans la main, mon ami vit que je me plaisais à les voir « ca t'excite hein ? Tu veux la mienne ? » tout en collant son jean contre mon entrejambe pour que je puisse sentir son membre durcit. Je mis son index dans ma bouche pour lui montrer mon accord. Il se mit debout et s'appuya contre un arbre, moi sur les genoux, je sorti son membre me le mis avec plaisir en bouche, mes mouvements d'abord lent lui plaisait bien, je l'entendais frémir « c'est bien hum ouais comme çà continue ma belle» tout en relevant mes cheveux puis les tirant en arrière doucement mais avec fermeté.

Je sentais son sexe devenir de plus en plus dur, quand à moi j'avais de plus en plus envie qu'il me pénètre. Il ne voulait pas jouir dans ma bouche, il se retira donc pour enfiler le préservatif. Il me retourna contre l'arbre, me releva la robe jusqu'aux reins, me cambra fermement pendant que l'on pouvait entendre les gémissements du couple à quelques pas de nous. L'ambiance était très chaude. Il me glissa un doigt dans le vagin, le ressortit tout humide et me le glissa dans l'anus. Je n'avais connu cette sensation et cela renforca mon désir de pénétration, mais il l'avait bien compris et faisait durer mon supplice. Il s'accroupit, la A présent le couple jouissait, cela attisait mon désir « Prend moi s'il te plait, met là moi, vite ! ».

A ces mots mon partenaire se releva, me claqua les fesses énergiquement, « tout de suite ma belle » il mit le bout de sa queue à l'entrée de mon vagin, et d'un coup de rein puissant m'enfonça enfin. « elle te plait ? ». Bien sûr qu'elle me plaisait ! Et après un an d'abstinence le fait qu'on me lime ardemment était presque libératoire. Les yeux fermés je profitais de chaque instant, je me tenais à l'arbre d'une main et de l'autre je me caressais la poitrine. Il entra un doigt dans mon anus, puis deux tout en s'agrippant à mes cheveux. Cela me faisait frissonner, je gémissais de plus belle.

C'est alors que je senti une autre main sur moi, cette main me tapotait le clito, j'ouvris alors les yeux et m'aperçut qu'il y avait un autre homme entre mes cuisses ! Le couple n'était donc pas qu'exhibitionniste ! Lui désormais donnait des petits coup de langue et sa copine caressait le dos et les fesses de mon partenaire. Cette fin de journée était de plus en plus chaude et sensuelle. Je jouis facilement fasse à cette nouvelle configuration, je sentis sa queue exploser en moi ce qui me fut confirmer par son rale de plaisir : ma chatte ruisselait de mouille, la chaleur dans mon bas ventre était intense et les vagues de plaisir qui suivirent étaient magiques. Un téléphone sonna et le couple dû partir précipitamment, sans omettre de nous inviter à venir chez eux prolonger ce moment d'euphorie..

Affaire à suivre donc, la rencontre doit avoir lieu prochainement, mon étalon m'a dit qu'il n'en avait pas fini avec moi. Je pense donc que mon abstinence obligée est loin et que j'ai de belles parties de sexe en perspective..

Cette ressource n'a pas encore été commentée.
Publicité en cours de chargement