J’ai découvert le plaisir de donner la fessée

Catégories : Hommes fessés
il y a 2 ans

Une bonne fessée déculottée ne fait de mal à personne

C’est un ami de longue date qui un jour m’a provoquée en me disant, après avoir renversé un verre qui a mouillé ma robe, que cela mériterait une fessée. Je ne lui en voulais pas, un accident peut arriver, qui n’a jamais eu de geste maladroit ? Personne !

Il m’avait invitée pour le plaisir tout simplement, de tester avec quelqu’un « La Taverne du coin », un nouveau restaurant ouvert il y a peu. Les menus étaient effectivement très alléchants et les mets de qualité avec une cuisine traditionnelle. Après s’être excusé plusieurs fois de son geste avec sincérité, je trouvais qu’il plaisantait un peu trop sur le fait que j’allais avoir l’air d’une pisseuse, quand nous quitterions le resto. Agacée j’ai fini par lui dire que si son geste était pardonné, ses bêtises mériteraient effectivement une fessée. Et là il m’a répondue « chiche ». Je lui ai rappelé que me défier n’était pas une bonne idée, il m’a répondu « t’es pas cap ».

C’en était trop, il voulait une fessée, il allait l’avoir ! A la fin du repas, quand nous sommes sortis du restaurant, la tâche de vin se voyait bien sur le devant ma robe couleur sable et, tant qu’à faire, juste sur mon devant. Le voir rigoler m’a vraiment agacée, je n’avais qu’une hâte c’est que nous arrivions chez lui pour lui donner sa fessée. Si je n’avais aucune expérience en la matière, l’envie elle, était bien présente. Si bien qu’à peine la porte de sa maison refermée, j’ai attrapé une chaise de son salon pour la tourner et m’asseoir dessus.

Il était soudain moins fier quand je lui ai demandé de baisser son pantalon et de s’installer sur mes genoux. Je n’ai pas hésité un instant, ma main est carrément partie presque toute seule sur son fessier. Après plusieurs claques bien appuyées, j’ai osé le déculotter. Son fessier était à peine rose, l’envie de le rougir beaucoup plus, était en moi très forte. Le fesser me grisait.

Même si je l’adore, physiquement, il n’est vraiment pas mon type d’homme. Trop petit pour moi, je n’aime pas sa barbe et trouve qu’elle lui va très mal, son côté laxiste m’agace souvent. Indépendamment de ça, il est sérieux, de confiance, agréable et à l’écoute. Si le fesser me grisait, au bout d’un moment et malgré le mal à la main, j’étais réellement très excitée. Cela m’a perturbée.

C’est lui qui m’a dit que je pourrai peut-être arrêter de le fesser...... Par principe j’ai ajouté quelques claques pour cacher ma gêne, pour cacher que je n’étais pas arrivée à me contrôler. Il s’est relevé et m’a remerciée, là je n’ai pas compris pourquoi il me disait merci alors que je venais le lui massacrer les fesses. Prétextant que j’avais des choses à faire, je lui ai demandé de me ramener en voiture, pour m’éviter les regards déplacés pour cause de tache mal placée.

En cours de route, il m’a dit que je ne l’avais pas loupé, et qu’il ne me connaissait pas ces « talents » de fesseuse. Moi non plus je ne les connaissais pas ! Arrivée chez moi, en allant aux toilettes, j’ai découvert que ma culotte avait de sacrées marques.... Terriblement troublée, j’ai pris une douche et j’ai fait des recherches sur la fessée donnée par des femmes à des hommes. Et c’est comme ça que je suis arrivée sur Fessestivites.

Je ne me suis arrêtée de surfer sur ce site et de lire ses forums que vers 23 heures, en me disant qu’il était temps que je dîne. Ma culotte propre ne l’était plus. C’est là que j’ai compris que le monde de la fessée, ne me laissait vraiment pas indifférente. Le lendemain, j’ai rappelé mon ami pour savoir comment allaient ses fesses. Ci-dessous le principal de nos échanges :

  • Elles sont encore sensibles mais j’ai adoré ! Je crois que je vais souvent renverser des verres sur toi !

  • Cela ne sera peut-être pas la peine mais dit moi honnêtement, tu es un adepte de la fessée ? c’est ton truc ce genre de chose ?

  • Cela ne me laisse pas indifférent !

  • En clair, tu aimes ça !

  • C’est gênant de l’avouer, mais oui !

  • Et bien je viens de découvrir que cela ne me laisse pas indifférente non plus !

  • Sérieux ?

  • Oui je suis sérieuse. Hier, après que tu m’ais déposée chez moi, j’ai passé la soirée à surfer sur ce sujet.

  • Coquine !

  • Oui et alors ? Cela te pose un problème ?

  • Non, non, ne te fâches pas, je disais ça en rigolant !

  • Je préfère parce que cela mériterait presque une autre fessée ! Lui ai-je dit pour lui tendre la perche.

Il a saisi la perche au vol en me demandant s’il devait venir de suite, ou si je préférai aller chez lui. Un quart d’heure plus tard, il était chez moi. Nous étions finalement très gênés de nous retrouver face à face dans cette situation. Pour briser la glace en train de se former, je lui ai dit que j’avais pris des cours de fessée. Son rire a déclenché le mien, nous avons du reporter sa fessée du temps du restaurant où, cette fois, c’est moi qui invitait. Il était prévenu que s’il tachait ma robe, je serai réellement très fâchée. Et ce provocateur a renversé son verre sur la nappe, en faisant attention de ne tâcher quelle. Le message était clair, il en avait autant envie que moi.

Arrivés chez moi, grâce aux « cours de fessée » pris sur Fessestivites, j’ai anticipé la douleur générée par la fessée. J’ai pris une spatule de cuisine, pour ne plus avoir mal à la main. Il a baissé son pantalon et s’est allongé sur mes cuisses. J’ai directement baissé sa culotte non pas pour le fesser, mais pour voir la couleur de ses fesses. Il ne restait quasiment plus aucune marque. Cela n’a pas duré ! Après lui avoir claqué plusieurs fois de bon coeur, j’ai pris la spatule de cuisine, et là, il a moins aimé. Moi j’ai adoré ! J’ai adoré voir ses jambes se plier, l’entendre dire des ah, ouf, aie, c’était franchement grisant.

Lorsque j’ai estimé qu’il était temps d’arrêter, j’ai fait comme ils disent sur fessestivites. Je l’ai mis au coin avec les mains sur la tête. Le pire, c’est qu’il a accepté. S’il n’avait pas été mon ami, je me serai bien caressée en le laissant mariner. Cela n’a été que partie remise. Après l’avoir raccompagné à la sortie en jouant la mère qui vire son marmot, je me suis précipité dans ma chambre pour me faire plaisir. Cela faisait déjà un bon moment que je ne m’étais pas touchée. C’était bien bon ! ! !

Depuis ce week-end « découverte », je fesse régulièrement mon ami, j’ai acheté un peu de matériel chez ABCplaisir et j’ai rencontré quelqu’un sur Fessestivites. Il m’a demandait si je switchais, j’ai répondu « non » mais il faudra quand même que j’essaye, un jour, pour voir...

Fin

TSM

Cette histoire érotique est totalement fictive et une pure fiction. Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existées ou n’existant pas encore est purement fortuite.

Matériel et accessoires pour la fessée

QUELQUES LIENS

Le forum fessée

15400 personnes du réseau fessestivites sont intéressées par la fessée Le critère de tri est déjà fait

150 histoires érotiques d'hommes fessés

Plus de 300 vidéos d'hommes fessés SANS PUB

SANS PUB = pas de redirection vers des sites d'arnaque

Il y a aussi des milliers de photos (toujours sans pub) de fessée dans les galeries que l'on vous laissera découvrir ICI.

CINQ JEUX DE SOCIÉTÉ AUTOUR DE LA FESSEE

Cette ressource n'a pas encore été commentée.
Publicité en cours de chargement