Récits
Premières expériences et engrenages : Chapitre 29 : jalousie
il y a 3 semaines

Le héro est confronté à des fantasmes, plus pervertis que ce qui lui arrive. A force de regarder le trou, on finit par y tomber.

[Le début de cette saga est ICI](/recit/196619) Chapitre 29 : Jalousie - Laisse-le ! Il n’a pas le choix. Tu vois Christian, notre jeune ami va réfléchir. Nous n’userons pas de la f o r c e. Quel serait l’intérêt d’avoir ces photos et de connaître ses perversions si nous devions en user ? Christian me lâcha à contrecœur, mais resta derrière moi dans une attitude supérieure, prédatrice, dominatrice. Ses mains gigantesques s’apprêtaient à m’attraper à nouveau. Christian était les bras et mon voisin, dont je ne connaissais toujours pas le prénom, le cerveau. Cela promettait. - Nous te laissons une semaine pour décider. Nous repasserons dimanche soir prochain. La propriétaire doit venir durant la semaine suivante, avant noël, l’habitude des étrennes. Cela me laissera le temps de préparer quelques agrandissements. La vieille rombière appréciera. - Maintenant que vos intentions sont claires, vous pouvez sortir de chez moi. Vous n’aurez rien, que des emmerdes si vous venez enco...
Premières expériences et engrenages : Chapitre 28 : Négociation
il y a 3 semaines

Les engrenages s'entrainent et se multiplient. Le héro se sent de nouveau dépassé par les évènements. Y aura-t-il une fin à ses tourments.

Chapitre 28 : Négociation Je regardai par la fenêtre. Il s’agissait encore de mon voisin du quatrième et de son petit ami. J’ouvris la fenêtre pour ne pas les laisser entrer. Si le premier me faisait peur, c’était pire pour le second, mesurant plus d’un mètre quatre-vingt-dix pour probablement près de cent kilos. Poilu, barbu, d’une pilosité noir corbeau, qui aurait pu appartenir à la légion étrangère défilant les quatorze juillets avec sa pioche, il possédait un physique qui m’aurait fait changer de trottoir, si je l’avais croisé un soir. - Qu’est-ce que vous voulez encore ? dis-je méchamment, comme si j’étais occupé, et surtout protégé par le mur nous séparant. - Nous voulions discuter au sujet des photos. - Effacez-les, branlez-vous dessus ou publiez-les mais sachez que, dans ce dernier cas, je porterai plainte ! Le retour chez moi ce weekend m’avait fait du bien. J’étais prêt à en découdre, en tout cas avec ceux que je n’appelais pas maitresse. - D’accord, répondi...
Premières expériences et engrenages : Chapitre 26 : Le voisin
il y a 3 semaines

Le passage au réel l'a pris au dépourvu. Il est trop tard pour éteindre l'ordinateur et se cacher derrière. Apprendre à nager, sans avoir pied, au milieu de la mer, n'est pas sans risque.

[Le début de cette saga est ICI](/recit/196619) Chapitre 26 : Le voisin L’avantage du cours de sport était qu’il n’était pas mixte. Durant deux heures à ne rien faire sur le banc, je n’eus pas à me méfier des personnes qui me croisaient et c’était reposant. Je craignais juste que Valérie n’en eut parlé à Sébastien, mais son attitude indiquait qu’il ignorait mes perversions, autant que ma personne. Nous terminions par un dernier cours en amphithéâtre. Alors que je me trouvais une place isolée dans les premiers rangs, Valérie fit bouger mon voisin pour s’installer à côté de moi. - Tu risques d’attraper ma maladie, si tu restes près de moi. - Je crois que Nathalie est déjà atteinte, me répondit-elle. - Je parlais de ma grippe. - Ce n’était pas à cause du cours de sport. - Si, avouai-je. Juste à cause de la douche. - J’imagine, me répondit-elle. Comment vas-tu ? Je n’ai pas trouvé le moyen de te le demander hier. Nous t’avons laissé dans un sale état. - Cela va...
J'allais devenir son objet de plaisir 3 sur 3
il y a 3 semaines

Le ton monte et cela devient plus hard

[Le début de cette saga est ici](/recit/194863) Nous nous déshabillons et nous nous nettoyons la bite comme vu dans le film. Thomas nous inspecte les uns après les autres. Il prend Marco et fait une démonstration de nettoyage " en direct ". Marco bande. Thomas finit par le branler. Evidemment Marco éjacule. Thomas lui demande de tout nettoyer, avec sa bouche. L'air dégoûté Marco s'exécute. Il a des hauts le coeur, mais il ne veut pas d'une autre correction. Il est à peu près 21 heures quand nous remontons à notre chambre : douche, puis panier à déposer à la lingerie. Nous sommes étonnés en arrivant, Françoise est présente. Nous sommes un peu gêné, d'être nus devant cette femme, mais elle ne semble pas faire attention à nous. Toutefois quand Jean-Luc lui remet son panier, elle regarde fixement sa bite. Nous tentons de cacher notre sexe, mais Thomas nous demande de mettre les mains sur la tête pour retourner dans la chambre. Nous pouvons alors nous coucher. Pour cette deuxième nui...
Il fait de moi une Sissy
il y a 1 mois

Sa féminisation la conduit à changer de sexualité et à faire des rencontres

Vous savez ce que c’est le problème de se sentir seul quand on est un mec ? C’est qu’on a sans arrêt envie de se branler. Dès que je me retrouve seul chez moi, c’est le même rituel : je ferme ma porte à clef, tire les rideaux de la chambre, allume mon PC et me paluche devant un porno. Ce qui est bien c’est que je suis assez ouvert niveau porno, parfois je vais avoir envie de regarder des lesbos se rouler des pelles et se brouter le minou, parfois c’est des belles déesses d’ébènes se faire du prendre par des grosses bites black, enfin bref j’aime tout. Un jour où je n’étais pas inspiré, j’ai traîné en long et en large sur mon site de porno préféré et j’ai découvert une catégorie qui m’étais inconnue et qui a changé ma vie : la catégorie « crossdresser ». J’ai regardé mon premier porno avec une belle travestie, toute de rose vêtue avec une toute petite bite qui pendouillait dessous sa jupette. J’ai empoigné machinalement ma bite et je me suis branlé face à ce cul de travelo en t...
J'allais devenir son objet de plaisir 2 sur 3
il y a 1 mois

Passage au centre de formation de lope

La clinique Voilà maintenant quelques mois que Jacques et moi vivons ensemble. Il me laisse aller étudier et à la suite de la signature d'un contrat je suis à son service particulier. Il m'a initié, moi, puceau, à des pratiques sexuelles que je n'imaginais même pas. Je reçois maintenant sa queue en moi, que ce soit dans ma bouche ou dans mon cul. Il m'a aussi initié à un rituel : chaque matin je dois me mettre à genoux et tenir sa queue avec la bouche pendant qu'il pisse. Je dois ensuite le nettoyer. Les premières fois j'avais envie de vomir mais après quelques jours d'entraînement je me suis habitué au goût. Chaque jour, ou presque j'avais droit à une correction, quel que soit le prétexte. Mais Jacques était mon maître, mon amant, mon guide. Je lui étais entièrement dévoué. Certes il avait des amis plutôt brutaux dont un certain Jean-Marc qui m'a un jour fessé. J'ai conservé pendant plusieurs jours les marques de la soirée. Il restait un point du contrat que Jacques n'avait...
Soumis gratuit
il y a 1 mois

J’avais décidé de me lancer et de réaliser mon fantasme de soumission

Prenant mon courage, j’ai rédigé cette annonce et l’ai posée sur plusieurs pare-brise de voiture du foyer des travailleurs immigrés, boulevard du fier à Annecy. Moi homme, 49 ans, 1.80 m 95 kg, Passif. Mon fantasme : être ta chienne, ta pute, sucer à la chaîne des bites et plus si tu sais être dirigiste et faire de moi ta pute. Alors si tu veux que je sois à toi, mon mail : passif73200@..... Le matin même, fébrilement, j’allais consulter ma boîte et hélas toujours rien. Ce n’est qu’au bout de trois jours que quelqu’un me répondit. Après quelques échanges de mails, de photos et d’une conversation téléphonique afin de nous assurer de la véracité de nos dires, il me donna rendez-vous un vendredi soir sur le parking devant le stade. Il me disait s’appeler Ahmed, il avait 35 ans et recherchait un passif assez soumis pour le baiser et après, le faire baiser par deux ou trois autres. J’étais très excité et m'étais bien branlé en pensant à cette aventure malgré l'appréhension de...
Centre de réalisation des fantasmes
il y a 2 mois

Les clients et clientes vont vivre des choses horribles !

Le centre a mis au point une technologie innovante permettant à chacun de vivre ses fantasmes les plus fous sans intervention extérieure. La discrétion est totale, ce n’est en aucun cas de la prostitution. Eclatez-vous, envolez-vous dans une totale discrétion. Cette publicité lancée sur le net il y a quelques temps a généré un gigantesque raz-de-marée sur le site internet du centre. Les curieux bien sur, les fétichistes de tous bords ainsi que la police suspectant une activité illégale. Les explications données par le CRF (Centre de réalisation des fantasmes) sont d’une clarté totale bien que surprenante. A partir de 200 euros (moyen de paiement à votre convenance) nous mettons à votre disposition une cabine privée avec un ordinateur vous permettant grâce à nos logiciels de programmer vos envies et désirs les plus fou. A la suite de quoi, vous êtes invités à vous mettre intégralement nu et à entrer dans une sorte de scaphandre qui se refermera sur vous et grâce à not...
La catastrophe informatique du Centre de réalisation des fantasmes
il y a 2 mois

Tout se mélange pour rire ou pour pleurer mais attention, c’est chaud ! ! !

Tout allait bien sauf que....... mais écoutons encore quelques témoignages avant la catastrophe Témoignage d’une femme de 31 ans mère de famille Le fantasme du v i o l me suit depuis mon a d o l e s c e n c e . A cette époque, l’inconsciente que j’étais lisait le journal à la recherche de ces faits divers horribles, ma libido exacerbée faisait le reste la nuit sous ma couette. Comme mon mari est coincé du cul, j’ai abandonné l’idée de lui demander de m’attacher pour me prendre sauvagement, le jour où j’ai essayé de lui parler de mes fantasmes, il m’a traitée de folle. Pour moi, le Centre de réalisation des fantasmes pouvait me permettre de vivre secrètement et sans danger ce fantasme qui me suit depuis plus de 16 ans. Le Centre de réalisation des fantasmes devenu une obsession, je me suis souvent garée à côté pour observer les allers et venues. Les gens sortant de là affichant tous un visage radieux, j’ai fini par me décider mais j’ai payé en espèce grâce à de petites écon...
J'allais devenir son objet de plaisir 1 sur 3
il y a 2 mois

L'initiation d’un gay

L'initiation d’un gay A l'âge de 19 ans, j'ai rencontré Jacques, un peu par hasard, à la piscine municipale. A cette époque je fréquentais beaucoup cette piscine dans la ville où je venais d'arriver avec mes parents. Inutile de dire que j'étais encore puceau, même si j'avais déjà un peu joué avec des copains.. Jacques est un homme d'une trentaine d'années, plutôt bien foutu : 1M80 comme moi, brun commençant à se dégarnir, plutôt musclé et pas trop poilu. Moi j'étais aussi un peu musclé mais moins que lui, châtain avec les cheveux courts et poilu normalement si je peux dire La première fois que Jacques m'a abordé, c'était dans les vestiaires. Le vestiaires était un assemblage de casiers avec devant des bancs et au fond de la pièce pas très grande finalement, 2 cabines. J'utilisais régulièrement une cabine pour me changer, mais cette fois, elles étaient toutes deux occupées et je me changeais devant mon casier. C'est là que Jacques m'a abordé, en remarquant que nous nous re...
Une baise interdite entre sissys pendant le confinement
il y a 2 mois

Le confinement lui a permis de se travestir 24/24 mais lui donne envie de faire des rencontres

Nous sommes aujourd’hui au 40ème jour de confinement, et aussi le 40ème jour que je passe seul, habillé en femme dans mon appartement. Afin de maintenir l’activité en toute sécurité, je travaille de chez moi ! D’ailleurs quel plaisir de faire mes réunions téléphonique sans que personne se doute que suis en fille, avec de jolies petites culottes, plugguée, pomponnée etc. J’ai fait le tour de ma penderie plusieurs fois, il faut dire que je n’avais jamais prévue d’avoir une garde-robe qui me permette de me mettre en sissy tous les jours pendant aussi longtemps ! Après plus d’un mois, j’ai déjà quelques petites routines, le matin je me caresser entre deux coups de fils professionnels et l’après-midi je chatte sur des sites de rencontre entre deux dossiers. Je sais que il est interdit de sortir, mais m’imaginer braver l’interdiction pour me sauter est grande. Depuis une semaine, je discute avec une consœur travestie, on se chauffe toutes les deux par cam chaque nuit ! Elle est c...
Publie ton histoire et augmente tes chances de faire des rencontres
il y a 3 mois

Se faire connaître par le biais de ses publications

#### La publication d’histoire érotique est gratuite. Elle permet aux auteurs et aux membres de se faire connaître. Elle doit faire au minimum l’équivalent d’une page Word par exemple. ##### Nos conseils : - Faites attention à l'orthographe, la ponctuation, les majuscules, les paragraphes. Utilisez un correcteur. Faites des paragraphes, un pavé est difficile à lire. - Ajoutez une photo ou BD qui corresponde à votre texte augmente sa visibilité. - Choisissez bien les rubriques au moment de poster. ##### CE QUI EST INTERDIT Les histoires érotiques avec des personnes de moins de 18 ans, sauf exception (mais sans sexe) pour raconter votre première fessée par exemple ou, autre exemple avec l’ABDL ---> je régressais comme par magie et me suis retrouvé dans le corps d’un bébé, je pissais au lit, j’ai volé des couches à ma petite soeur. Zoo, racisme, inceste et Pédo. Pédo = suppression du texte et --> de votre compte. Fessestivites ne revendique aucun droit s...
Publicité en cours de chargement