Bondage sadique au soleil

Bondage sadique au soleil

Quand on a un Maître aussi sadique que TSM on doit s’attendre à tout !

Il aurait suffit de deux doigts,
Il aurait suffit d’un doigt ou même une phalange pour tirer sur ce petit bout de corde que je voyais à mes pieds mais que je ne pouvais atteindre pour me libérer.

Pendant le repas mon Maître avait un regard et un sourire aux coins des lèvres qui en disaient long sur ses pensées,
Loin d’imaginer ce qu’il m’attendait, tout en sachant que j’allais avoir une surprise, après le repas Il me demanda d’aller préparer le transat au soleil pour sa sieste, je pris soins d’y mettre un petit matelas et la tête à l’ombre, pensant que j’allais faire une sieste à ses pieds sur le gazon bien installée à l’ombre.
Il en était rien, juste le temps de finir mon café je le suivis près du transat, sur le gazon, une valise ouverte avec des cordes à l’intérieur je compris de suite.
Le transat n’était pas pour Lui, non non !! Il était bien pour moi !!!
Il commença un shibari en me faisant un harnais bien fait puis m’installa sur le transat. Je pensais qu’une fois parti faire sa sieste dans sa chambre je me lèverai pour échapper au soleil et bien je rêvais !!!
Mon Maitre aussi sadique que pervers en avait décidé autrement.
Allongée sur le transat il me lia les poignets, les hanches et les pieds de façon à ne pas me libérer en laissant apparaître ce petit bout de corde cité plus haut, histoire de me mettre les nerfs !
Bien ficelée comme un saucisson, le corps au soleil et la tête à l’ombre, il partit en disant, je reviendrai après ma sieste dans quarante cinq minutes. Son but : me faire bronzer avec les cordes pour que j’ai des marques sur le corps.
Quarante cinq minutes c’est long quand on à pas l’heure prés de soi,
Je commençais à avoir la haine, j’essayais de me libérer, faut dire que je suis pas très douée pour les évasions, tous les insectes de la création sont passés sur mon corps, mouches, abeilles, guêpes, heureusement pas de fourmis et aucun moyen de les faire fuir sinon rester tranquille. J’avais chaud, très chaud, j’attendais le retour de mon Maître avec impatience, en ayant l impression d’être là depuis des heures quand j’ai vu arriver mon sauveur qui avant avait été mon tortionnaire.
Enfin la délivrance, ouf !!! Il m’a détachée du transat mais m’a laissée le harnais de corde,
Il m’avait fait un shibari au soleil pour avoir les marques blanches sous le bronzage, je suis revenue aussi blanche qu’avant ! Raté pour le bronzage… et toc !!
Moi qui pensais que c’était fini et que j aurai droit à une bonne cigarette et bien non,
Je devais enlever toutes les cordes sur moi, lui porter un café avant de pouvoir fumer une cigarette !!!
Un Maître sadique pervers envers qui j’ai eu la haine un instant mais que j’adore pour ses idées toujours aussi tordues.
il y a 7 ans

Ginou,

Tu as une chance infini, d'avoir un Maître, qui prend soin de ton aspect esthétique !
il y a 7 ans

Oui Sacherm surtout que ça n'a pas marché :mrgreen:
il y a 7 ans

Dommage :lol:
il y a 7 ans

Je trouve l'idée excellente mais la morale de l'histoire c'est qu'il manquait quelques minutes de cuisson....lol
il y a 7 ans

Bien sur MaitreV sauf que j'ai du mal à cuire!! :mrgreen:
il y a 7 ans

Publicité en cours de chargement