L'huile minérale et les ABDL

L'huile minérale et les ABDL

Si ce n’est pas bien bon à boire il y a « matière » à s’amuser en domination ou pour les adeptes des couches

UN PEU D’INFORMATION

L'huile minérale est prise par voie orale comme un laxatif de lubrification, et est souvent prescrit pour soulager la douleur de selles pour ceux qui souffrent d'hémorroïdes et la constipation. Huile minérale pour la constipation est pris sous forme liquide par la bouche et l'estomac vide. Ce n'est pas seulement un remède populaire mais aussi un moment remède éprouvé et fiable. L'huile minérale est considérée comme un recours essentiellement non toxique. Une surdose d'huile peut provoquer des douleurs abdominales, la diarrhée, la déshydratation, des nausées et des vomissements.

Les huiles naturelles telles que l'amande douce, de jojoba, huile d'olive et faire alternatives merveilleux à l'huile minérale, et n'ont pas d'effets secondaires négatifs. Hydratants naturels elles sont généralement composés d'huiles à base de plantes ou de légumes. La moins chère est l’huile d’olive.

Certains ajoutent du bicarbonate aux lavements qui est destiné à ramollir les selles dures. Généralement, il faut ajouter une cuillère bicarbonate pour 500 millilitres d'eau (10 millilitres/centimètres cube de sel par litre d'eau ET SURTOUT PAS PLUS).

L'huile minérale adoucit également les selles et lubrifie le côlon, mais elle peut s'échapper de l'anus jusqu'à 24 heures après avoir fait le lavement. Et c’est là, que cela devient intéressant pour les ABDL !

UNE PETITE RECETTE OU POSOLOGIE D’UN DELIRE

Prenez (ou faire prendre) une tasse à café d’huile minérale 3 fois par jour avant chaque repas, puis, lors du lavement du soir, ajouter 30 % d’huile minérale au lavement. Lors de cette journée préparatoire, boire ou faire boire deux litres d’eau minimum. Boire beaucoup d'eau est le traitement de première ligne et de la stratégie de prévention de la constipation sévère. La plupart des cas de constipation se produisent quand il n'y a pas assez d'eau dans les selles.

Prévoyez au moins 15 minutes pour administrer un lavement avec un grand volume d’eau.
La température idéale est de 37° donc ni froid ni trop chaud.
Arrêtez le débit au premier signe de crampes et demandez au destinataire d’inspirer profondément et rapidement, puis laissez couler à nouveau lorsque la gêne est passée.

Massez l'abdomen lentement et profondément dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Cela va faire remonter la solution de lavement plus haut dans le côlon et cela permettra aussi de déloger les matières fécales des parois du côlon. Commencez par le côté inférieur gauche du corps, continuez jusqu'à la cage thoracique et puis redescendez sur le côté droit.

Laissez au lavement le temps de faire son travail. En moyenne, il faut laisser le lavement entre 5 à 15 minutes avant de l'évacuer, en allongeant la durée souhaitée pour soulager la constipation. Respirer profondément peut aider à résister au besoin d’expulser.

En principe, il faut plusieurs évacuations pour éliminer toute la solution d’un lavement......
Le plus gros étant expulsé, à vous de voir s’il est temps ou non de mettre la couche.

PRECAUTION SANTE

Si vous faites trop de lavements, cela peut entraîner un déséquilibre électrolytique, la cavité anale peut être endommagée suite à une utilisation excessive de solutions au phosphate de sodium.

Les lavements ne sont pas recommandés aux personnes qui présentent un risque accru de perforation de l'intestin, ou pour ceux qui ont une colite ulcéreuse, une diverticulite, la maladie de Crohn, des hémorroïdes internes ou une tumeur rectale ou du côlon.

Si le lavement est mal fait, il peut entraîner des ruptures de l'intestin ou du rectum, ce qui peut provoquer une hémorragie interne. Si vous pensez qu’une telle rupture s’est produite, consultez immédiatement un médecin.
il y a 3 ans

Publicité en cours de chargement