Femme ou homme ou travesti en transition il ou elle ?

On dit « il » ou on dit « elle » ? Est-ce un faux profil ?

Lorsque l’on né avec un sexe masculin et que l’on est une femme intérieurement, la vie n’est pas un long fleuve tranquille, les agressions verbales ne manquent pas tout comme les incompréhensions.

EXPLICATIONS en quelques mots

Il existe réellement des personnes qui naissent avec un sexe masculin alors qu’elles se sentent femmes. L’inverse existe aussi. Plus rares certes mais il existe des femmes qui se sentent Homme.

Ces personnes qui se lancent dans la transition (modification chirurgicale du sexe / et d’état civil) s’affichent sur les sites de rencontres avec la sexualité psychologique qui est la leur. Elles ne cherchent pas à tricher, elle cherchent à vivre ce qu’elles sont dans leur tête et seront dans x mois ou années.

En quelques mots pour éclairer le lecteur, la transition (changement de sexe) est vraiment une procédure longue, compliquée et semée de moment bien difficile.
- Accompagnement psychologique obligatoire avec un psy
- Hormononothérapie avec les inconvénients y afférent
- Epilation / travail de la voix
- La chirurgie coûteuse n’est qu’une étape de cette procédure.
- L’après chirurgie avec le transformateur pendant .....
- Le changement d’état civil
- Le coming-out

On dit il ou elle quand on parle d’un homme en transition ?

Si on est respectueux, que l’on comprend qu’intérieurement la personne est une femme, on dit ELLE.

Si on reste encré sur le fait que la personne a encore un sexe (qui la dégoutte parfois) on dit il. Mais en disant « il » on doit savoir qu’on est désagréable avec la personne et qu’on la fait souffrir mentalement.

LEUR SEXUALITE ?

Gay / lesbienne / asexuée ?

Une personne en transition, un homme devenant femme, peut être attirée uniquement par les femmes, être 100 % lesbienne dans sa sexualité.

L’idée que c’est un homme gay désirant se faire prendre par des hommes comme une femme n’est pas du tout systématique ! ! ! Si c’est le cas (dans l’acte) dans sa tête la personne n’est pas gay, elle est hétéro.

Une personne en transition peut aussi est asexuée, et donc ne pas avoir envie de rapport sexuel.

A SAVOIR

Une personne en transition, un homme devenant femme, n’aime pas son sexe masculin, elle en a parfois honte et le cache, elle a « « un truc en trop » », ce sexe la dégoutte parfois. Lorsque la transition chirurgicale est effectuée, ces personnes se sentent vraiment libérée.

Cette ambivalence de sexe n'est pas une lubie. Elle leur apparait parfois dès la prime jeunesse et bien avant la puberté.

EN CONCLUSION

Le parcours de ces personnes en transition et souffrant bien souvent d’avoir un sexe qu’elle ne voudraient pas avoir sont fragilisées par les étapes de la procédure. Il est bien de les appeler « elle » pour ne pas les gêner ou les blesser inutilement.

Je connais des personnes en transition ou des personnes qui ont été opérées, croyez-moi sur parole, il faut une volonté de FER et beaucoup de courage pour allez au bout de ce chemin.
il y a 3 ans

Merci beaucoup pour ce rappel très utile !

Il faut effectivement faire attention quand on s'adresse à des personnes transgenres à bien utiliser le genre auquel elles s'identifient, cela peut être très vexant dans le cas contraire, même si l'intention est rarement mauvaise :)

J'essaye de ne pas être trop sur la défensive quand ça m'arrive et d'expliquer aux gens qu'il faut faire attention.
il y a 3 ans

Publicité en cours de chargement