Ce qui est grisant dans le selfbondage

Il y a plusieurs choses de grisantes dans le selfbondage. La réflexion et la préparation représentent une grande part d’excitation.
Ensuite il y a le fait d’être attaché, bloqué parfois dans des situations délicates pas toujours très confortables. Mais ce qui compte et est excitant, c’est de savoir que vous allez être réellement bloqué un certain temps.

Une fois bloqué, le plaisir diminue vite et peut faire place à l’ennuie sauf si vous avez prévu des sollicitations comme un gode ou plug (ou les deux) qui bougeront en vous quand vous bougerez / ramperez ou des sextoys vibrants ou des trucs plus ou moins douloureux type pinces à seins ou autres comme le CBT.

La part d’inconnue quand elle existe est la durée. Combien de temps vais-je être entravé ?
Si vous utilisez des dispositifs électroniques, vous aurez la réponse ce qui enlève un des plaisirs de l’inconnu. Ils offrent aussi d’autres possibilités de précision ou de durée suivant ce que vous faites. Donc des avantages et des inconvénients comme pour tout dans la vie. Vous pouvez jouer avec les deux comme les clés de votre cage de chasteté dans un coffre électronique de selfbondage puis un ice-timer pour vous libérer du bondage.

Ensuite, si vous vous imposez des trajets à faire, le temps dépendra de votre selfbondage. Exemple, ramper jusqu’à l’entrée de la maison ou chercher à l’aveugle des clés. Là, vous avez une part d’inconnu qui peut être excitante.

Attention aux cordes, défaire des noeuds peut être amusant sauf si ils commencent à vous faire un garrot ou bloquent douloureusement un nerfs ou un muscle. Pour moi en terme de sécurité, les cordes ne devraient être utilisées que pour relier des bracelets de bondage par exemple ou un collier en acier. Si vous utilisez des cordes, ayant toujours de quoi les couper rapidement. (Tout shibariste le sait et en a un ou un coupe corde d’alpiniste à porté de main alors en selfbondage avec des cordes, c’est PLUS que obligatoire)

Après il y a la peur d’être découvert par quelqu’un que vous connaissez et qui ne sait pas que vous faites du selfbondage. Cela donne de grands frissons que de jouer avec cette peur. Exemple, prévoir que vous devrez être libre à 17 heures alors que votre femme arrive à 19 ou que la femme de ménage arrive avant votre libération.

Ensuite il y a le fantasme de l’inconnu qui passerait par là. Si cela fait fantasmer, cela peut être hautement risqué ou même dangereux. Il pourrait vous voler ou vous v i o l e r ou s’amuser avec vous sans précaution ou partir avec vos clés, juste histoire de rigoler.....

Et vous, qu’est-ce qui vous fait vibrer le plus ?
il y a 1 an

Tout est grisant dans le selfbondage; Sauf quand on le loupe et que c'est trop simple. Ca arrive parfois.
Se sentir contraint d'attendre, être comme enfermé parfois dans des tenues... les sextoys qu'on peut pas guider, la peut d'être surpris.
C'est vrai ce que vous dites sur les cordes, j'en utilise presque plus sur le corps parce que quand on tire dessus, par plaisir pour pour sortir, ça a tendance à se serrer.
il y a 1 an

Publicité en cours de chargement