Sortir du placard travesti

[b:2hsovsc4]Sortir du placard travesti

Auteur Jacqueline [/b:2hsovsc4]

Sortir, oui, sortir, mais comment faire ?

Cette envie, à la limite de l'obsession, m'a taraudée plusieurs années.

Il faut d'abord oser.

Il faut, une fois dehors, dans la rue, devant tout le monde, ne pas se dérober, ne pas raser les murs, s'assumer. En d'autres termes, être fière de soi, de ce que l'on est. Une femme rase-telle les murs ? Non. Alors pourquoi le ferais-je? Je n'ai aucune raison de raser les murs.

Mais pour cela, que faut-il faire auparavant ? Que faut-il ne pas faire ? Comment faut-il être ?

Autant de questions, parmi tant d'autres que je me suis posées avant de mettre le nez dehors, comme la plupart d'entre nous.

Toute cette démarche, je l'ai entreprise à l'insu de mon épouse, qui ne savait rien de mon penchant à l'époque. C'est bien plus tard que je l'en ai informée, chaque chose en son temps.

Il faut avant tout achat, une stratégie pour stocker ses affaires à l'insu de Madame, pour celles dont l'épouse n'est pas au courant. Chaque cas est différent. A chacune d'étudier ses propres possibilités. Quelques exemples : J'ai une amie qui détient toutes ses affaires dans sa voiture, et qui se change sur les aires d'autoroute ; évidemment Madame ne prend jamais la voiture. Une autre détient ses affaires dans le boxe un peu éloigné de l'habitation, et s'y change. Pour ma part, j'avais les miennes cachées entre le plafond du 1er étage et le plancher du second, le tout emballé dans des sacs plastiques. Depuis ce temps, les choses ont bien changé: j'ai informé mon épouse de mon état. Une armoire et une penderie accueillent mes vêtements. Bref, à chacune ses possibilités...

Ensuite, il faut une stratégie pour sortir de chez soi sans se heurter aux voisins. Là encore, à chacune de considérer ce qui est possible en fonction de son propre contexte...L'habitation en pavillon présente à mon sens des avantages par rapport à l'habitation en appartement. Mais on ne va pas déménager pour ça ! Quoi que... Entrons à présent dans le vif du sujet.

Mon expérience personnelle.

Elle est extrêmement simple. Je surfais depuis quelques temps sur la toile, parmi les sites que vous savez, et suis tombée par hasard sur celui de l'une d'entre nous, que je ne nommerai pas, mais qui avait beaucoup écrit sur le sujet «sortir». J'ai évidemment lu et relu dans le détail son chapitre sur les sorties. Puis je l'ai contactée en lui demandant de me faire sortir. Je me suis fait malmener, je n'ai eu droit à aucun cadeau, j'ai été poussée dans mes derniers retranchements, mais j'ai tenu bon. Elle m'a dit après coup avoir voulu s'assurer que j'irai jusqu'au bout, que je ne me déroberai pas au dernier moment. De mon côté, j'avais cette envie tant chevillée en moi, qu'il était hors de question que je lui pose un lapin. ...Toujours est-il qu'au lieu (chez moi) et à l'heure dite, elle était là. Une inspection du personnage, quelques retouches vestimentaires et de maquillage, et hop, c'était parti! Une de ses amies comme nous attendait dans la voiture, et ce fut une visite de la foire de Paris! Pour commencer, le bain de foule, sur des talons de 10cm ! Quelle erreur ! Après ½ heure, je ne pouvais quasiment plus mettre un pied devant l'autre! J'ai souffert de mes pieds tout le reste de la journée ! Alors vous qui commencez, ne mettez que de petits talons pour vos premières sorties. Même si vous vous êtes entrainées chez vous, sachez que ça n'a rien à voir avec une journée entière en ville sur des talons souvent trop hauts. Et puis, voit-on souvent des femmes sur des talons vertigineux? C'est un des éléments de notre approche de la tenue vestimentaire : nous voulons souvent en faire trop. Restons dans un registre soft.

La tenue.

La tenue «standard» pour une sortie ordinaire, une partie de lèche vitrines : petite jupe noire, ou de couleur douce, chemisier classique ou robe toute simple, veste sobre, ou manteau, ou imper, ça dépend de la saison et de la météo. Rien de flashy, rien d'extravagant, rien de surprenant, ou alors très peu et dans le bon sens du terme! Observez les femmes qui vont au travail, au supermarché, et inspirez-vous de ce qu'elles portent. Mais essayez de monter d'un cran, car l'élégance et le bon goût sont toujours flatteurs. Respectez aussi l'harmonie des tissus et des couleurs : Evitez jupe à carreaux avec veste rayée, ou de juxtaposer du vert et du rouge...Il y a des basiques de simple bon sens. On peut facilement s'inspirer des catalogues de VPC, sans chercher à ressembler à une star – que nous ne serons jamais - surtout si on sort à 10 heures du matin. On y trouve souvent des présentations de vêtements harmonieuses, pour ne pas dire avantageuses, ces catalogues sont faits pour ça. Facile de prendre modèle ! Par contre en soirée, restau et + , on peut se permettre une tenue plus glamour. Il faut garder à l'esprit que le bon goût et l'élégance paient toujours.

Quand sortir ?

Quand l'envie vous en prend, bien évidemment, mais aussi quand le contexte le permet. Quoi qu'il en soit, je préfère éviter les sorties nocturnes dans les rues désertes qui ne présentent aucun intérêt, où personne ne nous voit, et où de mauvaises rencontres peuvent survenir. Entre ce qui précède, et une belle promenade en plein jour au milieu de la foule, où il n'y a rien à redouter, comme on dit, y a pas photo ! Et puis dans la journée, on est vue, et on peut faire du shopping, prendre un café à une terrasse accueillante, et attirer ainsi les regards... Que peut-il arriver en plein jour ? Au pire, une agression verbale, criée derrière vous à une quinzaine de mètres. Et alors ? Les chiens aboient...J'ai cependant toujours dans mon sac à main une bombe anti-agression aisément accessible. La photo jointe me montre avec une amie comme nous dans le hall des pas perdus de la gare st Lazare à Paris. Difficile de faire plus parmi les endroits populeux.

Le maquillage à présent.

Les magazines féminins regorgent de trucs et astuces concernant le maquillage. On en trouve aussi sur le web. Et on peut faire des essais. Alors dire qu'on ne sait pas se maquiller est un peu facile... Il faut autant que possible, faire léger. Commençons par le problème récurent : la barbe. Je sais que les brunes sont désavantagées. C'est ainsi. Quand j'avais de la barbe noire, j'utilisais du Dermablend de Vichy et j'en étais satisfaite. Aurais-je tenté le laser ? Traitement long et onéreux... A présent, ma barbe a blanchi, et je me la fais arracher. Cette question est donc réglée pour moi. Un peu de fond de teint suffit, et l'absence de cache-barbe me permet d'éviter l'effet surcharge. Les poils en général, maintenant : Des bras poilus, un décolleté poilu, des jambes poilues sont inacceptables. Si on ne peut pas s'épiler au moins les régions visibles, il faut sortir avec des manches longues, un col roulé, et un collant opaque. Mais il est hors de question de se montrer poilue, c'est l'horreur absolue ! Les cheveux : Heureuses sont celles qui peuvent sortir avec pour seule chevelure leurs cheveux naturels ! Pour ma part, je suis contrainte comme l'immense majorité, à porter perruque. Mais ce n'est pas forcément un désavantage : on peut varier à volonté coupe, longueur et couleur en un clin d'œil ! Je trouve inutile d'investir beaucoup d'argent dans des cheveux naturels. De plus, ce type de perruque nécessite brushing et permanente qui sont autant de contraintes, sans parler du coût de cet entretien. Mais il ne faut pas oublier qu'une perruque s'ajuste et se coiffe. On voit trop de gens comme nous qui se sont laissé tomber la perruque sur la tête ! A cela on reconnaît un TG au premier coup d'œil. Alors, avant de sortir, un dernier regard dans la glace, comme nos consœurs, pour vérifier que tout, dont les cheveux, est en ordre.

A combien sortir ?

Question anodine diront certaines...Et pourtant! Evitez de sortir avec plus de deux copines. Trois est à mon avis un maximum. Si vous ne voulez pas passer pour une « bande de travs », il est impératif de se limiter à trois. Deux est le nombre idéal. Gardez à l'esprit que plus on est nombreuses, plus on multiplie les possibilités d'être dévoilées. Pas grave, bien sûr, mais dommage ! Et puis, se limiter à deux augmente le nombre de sorties, tantôt avec l'une, tantôt avec l'autre ! Ce qui précède ne s'applique pas si on fait une sortie organisée au cours de laquelle il est prévu de se regrouper nombreuses pour un diner ou autre réunion, bien évidemment.

Voila jetées en vrac quelques idées quant aux sorties, et à leur préparation. C'est forcément incomplet, et ne reflète que ma propre expérience. Mais si ces lignes peuvent être utiles à certaines d'entre vous, j'aurai atteint mon but. Alors, dehors les filles ! Quand vous y aurez goûté il vous sera difficile de vous en passer. Bonnes sorties à toutes.
il y a 9 ans

La première sortie ne doit pas être évidente et facile, soyez élégantes et discrètes.
Vivez vos passions jusqu'au bout et soyez heureux/ heureuses.
Les personnes qui vous critiquent sont souvent intolérantes et coincées.
Ne vivez pas pour eux mais pour vous! ;)
il y a 9 ans

Publicité en cours de chargement