Récits
Compte anonymisé
Un spéculateur bancaire en prison 04
il y a 10 ans

A la merci des caprices sexuels de 3 détenus

Deuxième jour: mon règne pour une bouteille d'eau Un méchant mal de tête m'éveilla très tôt. Au bout de quelques secondes je réalisais que j'étais toujours en prison, à la merci des caprices sexuels de mes 3 co-détenus, devant lesquels j'avais totalement abdiqué en 24H. J'étais devenue la pute et la femme de chambre, motivé par la peur doublée d'un état de déshydratation avancée dû à l'interdiction de m'alimenter. Je me levai sur la pointe des pieds et vérifiai que tous dormaient. J'attrapai un slip sur une pile de linge et m'assis sur les toilettes. Je laissai le slip pendre dans l'eau quelques secondes, puis regagnai mon lit silencieusement. Je pressai l'étoffe pour en tirer quelques centilitres d'eau, malgré mon dégout. Lorsqu'il y eut plus rien à en tirer, je cachai le vêtement sous mon sommier et me rendormis. Je fus à nouveau réveillé par l'arrivée du petit déjeuner. Mon mal de tête persistait mais semblait aténué. Je me levai, enfilai mon string, saluai les trois bru...
toujour fâchée?
il y a 10 ans

Dans l'article Mécontente! , je vous racontais que mon Epouse était contrariée du fait que je n'étais pas arrivée à la baiser alors qu'Elle m'avait laissée libre à cet effet pendant trois jours. Aujourd'hui, je crois qu'Elle m'en veut encore. Hier soir, nous avons fait l'"amour", euh...enfin... .quand je dis l'amour...euh... ...disons que... ....que je l'ai caressée et lui ai sucé la chatte. Elle était très excitée (Elle était trempe comme on dit à Marseille). Ma Femme a joui rapidement et fortement (humm, comme j'aime entendre ses gémissements...). Jusqu'à présent, et d'autant plus quand j'avais été "bon" en première partie, Elle se précipitait sur la clé pour me la donner afin que je me libère et me présente rapidement à l'entrée de son abricot (pour que je la pénètre et que je décuple ainsi son plaisir). Et bien Là ? rien! là, rien de rien! Pas même l'esquisse d'un mouvement de son bassin pour frotter sa chatte chauffée à blanc vers mon sup...
les plaisirs de Pampam
il y a 10 ans

*** Une envie pressente que je retiens avec ma main entre les cuisses, parce qu’en dehors de ma couette il fait froid. ..Et voilà que je découvre toute jeune, je ne sais plus quand exactement, que dans ce lieu que l’on dit si secret, une fente humide où mes doigts glisses, me procurent du plaisir. Je commence à caresser, à explorer cette fente chaude, toujours plus profond. Je sens une chaleur envahir mon corps. Mon cœur s’accélère. Quel plaisir ! Je me sens bien, je me fais du bien ! Ma main continue l’exploration de ce lieu si intime et plus ma main se fait curieuse plus le plaisir est grand, jusqu'à l’extase…. Et les matins suivants, toujours une envie pressente a retenir. De nouveau, avec conscience cette fois, le plaisir de mettre sa main pour retenir cette envie Et les matins suivants encore et encore. Ma main se fait plus précise et recherche toujours la mani&egra...
Mécontente!
il y a 10 ans

Mon Epouse n'est pas contente, je n'ai pas été à la hauteur! Elle m'avait laissé libre trois jours pour que je la satisfasse et je ne suis arrivée à rien! Elle m'a expliqué que ce qu'Elle regrette dans mon port de cage, c'est que cela la bloque un peu. Souvent, Elle aimerait m'utiliser, mais la vision de la Prison de Morgane l'arrête. Même si au lieu de la vis de sécurité, elle a d'ores et déjà opté pour le cadenas beaucoup plus rapide à ouvrir, Elle sait qu'après m'avoir excité, il va falloir marquer un temps d'arrêt pour que je puisse l'ôter et m'équiper (numbing). Donc il y a trois jours, elle m'a libérée pour que je m'épile et reste glabre. Puis Elle m'a laissé sans cage en m'invitant à jouer mon rôle d'homme à la maison. Mais trois jours et trois nuits étant passés sans que j'arrive ne serait-ce qu'à bander qu'une seule fois, et, lassée d'attendre, Elle vient de me réencager ce matin pour une durée indéterminée. Une pensée m'assaille : Ne risque-t...
Découverte de ma Maitresse
il y a 10 ans

Je me rends au Havre … la date du 18 juin est gravé dans mon esprit, l’anniversaire de ma divine Maitresse … Les instructions reçues via mail étaient limpides, et brève. Venir avec tout le nécessaire du parfait soumis, prendre une chambre d’hôtel, me préparer via lavement épilation complète et … attendre. Je suis prêt j’envoi le SMS avec le numéro de la chambre et le code d’accès à Maitresse Nina range le téléphone et m’installe… webcam connecté si Maitresse souhaite vérifier à distance … je referme les menottes dans le dos… Me voici nu. Assis sur cette chaise, les mains dans le dos menottées. Je ne porte qu’un collier, un bandeau sur les yeux et cette cage de chasteté que j’ai eu l’impudence d’acheter moi-même (J’avais au préalable...
Compte anonymisé
Maitresse
il y a 10 ans

Maitresse Première partie (le piège) J'avais rencontré une jeune femme délicieuse, sensuelle... En réalité, sous ses airs timides, c'était une femme cruelle et dure avec moi. La première fois que je la vis nue, j'étais ravi ; son parfum était enivrant, sa sensualité exacerbée, une soif de sexe comme jamais je n'avais vu sur l'instant. Ses longs cheveux de jais descendaient dans son dos, ses sein... s étaient petits et fermes, ses courbes délicieuses avec de belles petites fesses et de longues cuisses nerveuses, son sexe lisse et son ventre plat avec juste un mont du désir peu marqué mais d'une intensité. Cette jeune femme semblait contrôler chaque muscle de son corps et je restais hypnotisé. Quand elle me déshabilla, j'eus cru qu'une tornade s'emparait de moi. Elle me jetait quasiment sur le lit pour s'emparer de mon corps et lorsqu'e...
Ballade au pilori (poème)
il y a 10 ans

J'ai placé ce texte ici car sa forme, la ballade, est plutôt d'époque, quant au fond, à vous de juger ... Ballade au pilori Exposée dans l'attente des tourments Je suis au pilori comme sanction Et je ne veux aucun acquittement Au contraire à votre disposition Je rêve du temps de l'inquisition Où je suis exhibée au pilori Prête à subir toutes les moqueries J'attends la lecture de ton verdict Condamnée pour le port de lingerie Foule, je suis soumise à ta vindicte Sans nul doute c'est volontairement Que je m'offre ici à la punition Faites-moi part de votre jugement N'ayez pas le cœur plein de compassion Laissez donc libre court à vos pulsions Je suis là attachée au pilori Et même si le châtiment est strict Je paierai ici ma forfanterie Foule, je suis soumise à ta vindicte Ne faites pas preuve d'apitoiement Mais faites plutôt preuve de perversion Exprimez votre mécontentement Au pilori, totale reddition J'attends les légumes en...
Compte anonymisé
CONCOURS / La 1ere rencontre
il y a 10 ans

Tu es là, sur cette terrasse. Ton cœur ne palpite pas, pourquoi le ferait-il? Dans le même temps, un émoi parcourt ton épiderme... Au loin, je Te devine... aucune tenue vestimentaire demandée (enfin spécialement)... Juste là pour que nos regards se croisent...juste... le cœur s'emballe malgré moi... Ton regard, tes lèvres, ce rictus à la fois si certain et si fragile, si pudique... Les corps se rapprochent... quelques mètres.... puis quelques centimètres... Un doigt vient s'installer sur mes lèvres.... signe de ce chutttt;;.. Mon sourire dévoile mes fÔcettes, mes yeux brillent dans les tiens.... Mes mains T' enlacent de façon naturelle... mes bras viennent Te soutenir... et ma bouche se pose à l'orée de la tienne... sur le coin gauche, proche, très proche... ma langue ne peut rester terrer dans sa grotte.... ma langue vient butiner tes lèvres, mes bras te serrent très fermement maintenant... ta langue se fait docile... je remonte vers ton lobe... pas pour le titiller, pas...
Les misérables ABDL Cosette et Jean Valjean en cuisine
il y a 10 ans

Les misérables ABDL des temps modernes, n'avaient même pas une simple cuisine de chez IKEA, pourtant Cosette devait la faire briller mais sans succès. Jean Valjean, furieux, décida de lui faire porter des couches pour qu'elle ne puisse plus prétexter des pauses pipis. - Mais monsieur, je ne suis pas un bébé ! S'écria Cosette. Jean Valjean insensible aux jérémiades fut intransigeant, c'est donc ainsi que Cosette dut œuvrer pour faire briller la vieille cuisine en rêvant qu'un jour, un beau prince charmant l'emmènerait dans son château équipé d'une cuisine Schmidt. Amusé par son adorable petit cul blanc, les neurones de Jean Valjean s'emballèrent de plus belle. L'idée de pousser Cosette dans l'infantilisme lui vint à l'esprit, cela lui permettrait peut-être de reprendre l'éducation manquée de Cosette. Il se rendit donc dans la boutique de fessestivites.com pour faire quelques emplettes. Les bras chargés de couches, de bodys de bébé adulte et d'une grenouillère il fit irruption d...
"Eunuque!"
il y a 10 ans

("adoré" s'est-Elle empressée de préciser) Du coup, lors de notre dernière conversation : - En premier lieu elle m'a demandé de reprendre les massages des pieds le soir au coucher (nous y avions mis fin cet hiver car nous ne chauffons pas notre chambre et j'avais trop froid). Je ne sais pas quelle a été son associatin d'idée pour enchaîner sur ce sujet...(Peut-être a-t-elle pensé que je pouvais encore servir à ça....) - Mieux encore ! Elle a fini par reconnaître que de prendre un amant lui permettrait de satisfaire ses besoins et les miens (s'il veut bien de deux femelles pour le prix d'une)...
Pâques et ABDL la légende
il y a 10 ans

Dans le Kalevala, livre de la grande tradition finlandaise, le monde est né de l'œuf. La coutume de l'œuf de Pâques a été constatée chez les chrétiens coptes dès la fin du Xe siècle. En France, les textes qui parlent de cette tradition concernent l'Alsace et remontent au XVe siècle. On a dit que Louis XIV faisait bénir de grandes corbeilles d'œufs dorés qu'il remettait aux courtisans et à son domestique. La tradition aurait fait du roi le destinataire du plus gros œuf du royaume. Il est cependant admis que l'origine des œufs de Pâques date de l'instauration du carême. L'Église interdit la consommation d'œufs pendant cette période de quarante jours. Il s'agissait donc à l'issue du jeûne de consommer les œufs qui s'étaient accumulés pendant le carême, en les mangeant normalement pour les plus récen...
le mur du mois sous cage de chasteté
il y a 10 ans

J'arrive au mur des "un mois de chasteté". Mon Epouse ne me traie pas et le désir contrarié arrive à cet instant à des sommets. Ma petite nouille reste mouillante en permanence, le moindre contact vient la stimuler et exacerber les sensations d'enfermement. C'est à la fois doux et insupportable. Cette nuit, impossible d'en dormir. Alors j'ai craqué! Avec désespérance, j'ai pris des mesures pour calmer les appels de ma nouille. Avec beaucoup de difficultés, je suis arrivée à décalotter le gland en glissant mes doigts au travers les barreaux de la cage et en tentant de tirer sur la peau du prépuce (les barreaux sont serrés et ce n'est pas facile). Puis je suis parvenue à mettre un peu de crème de numbing. Ouf... les sensations se sont apaisées et j'ai pu dormir! Quand est-ce que viendra l'éjaculation nocturne spontanée libératrice??
Publicité en cours de chargement