Récits
Mes premiers pas de self-bondage
il y a 11 ans

Séance de self bondage en webcam

##### Suite à une petite recherche sur internet sur le sujet de self-bondage, je suis tombé sur votre site que je ne me lasse de lire, de regarder dans tous les sens. C'est ainsi que de nouvelles idées ont germées dans mon esprit bdsm ... Je me présente vite fait, je suis Lucie, une travesti occasionnelle de salon (je ne sors pas de chez moi) et ai pour habitude de faire du self-bondage en cam sous le contrôle d'un maitre ou d'une maitresse. En fait j'adore me voir ainsi manipulée et immobilisée. Souvent, je leur envoie un message avec mes pratiques, méthodes, limites et idées de bondage (qui proviennent de ce site). Voici 3 récits décrivant mes dernières aventures. Commencons ... Ce maitre avait des envies de scénario militaire, style une officier prisonniere ... Je m'habilla ainsi : jupe beige treilli, debarder vert/jaune, longue tunique verte kaki, string/ssg kaki camouflage, bas marron et PJ blanc, talons. Après une présentation classique pour découvrir mes formes (marc...
Les clés de mes menottes et des cadenas étaient dans la voiture
il y a 11 ans

Un parcours du combattant en selfbondage

##### Un pari avec moi-même histoire de délirer avec l'auto bondage et les couches J'étais dans les Alpes debout sur ma terrasse, en couche avec 3 Microlax dans les fesses. Ce que j'avais sur moi et ma tenue ? Vous allez penser que je suis fou et vous aurez raison ! Sur mes seins il y avait des pinces mais elles n'étaient pas accessibles parce que j'avais mis un soutien-gorge et un gros pullover. L'idée était de me contraindre à aller jusqu'au bout de mon pari BDSM et ABDL. J'avais mis ma cage de chasteté puis une couche et avec une chainette qui passait entre mes jambes pour remonter dans mon dos où j'ai attaché mes menottes. L'idée était de limiter mes mouvements et de m'interdire le retrait des pinces à sein. Donc tirer sur la chaîne était dissuasif car les testicules n'aiment pas. Pour l'excitation, j'avais inséré un vibro avec des piles neuves sur mon devant. Quand on est dans une cage de chasteté c'est du masochisme je sais ! J'oubliais d'indiquer que la culotte en plast...
Momification et selfbondage compressif
il y a 11 ans

Un scénario d'auto bondage et une histoire

##### Le scénario Bon alors voilà. Il vous faut: - vos menottes "police" - vos menottes cuir - un rouleau de film cellophane alimentaire - vos bas en latex - une de vos paires de collants - de la corde - une bouteille d'eau minérale en plastique vide - une bassine - du ruban adhésif large bande - une paire de ciseaux - un bâillon si vous en avez un, ou une balle en caoutchouc d'une taille équivalente à une balle de ping-pong ou un peu plus petite. Préparatifs (compter 5/6 bonnes heures):Vous prenez la clé (les 2 si vous les avez en double) de vos menottes et vous les introduisez dans la bouteille en plastique. Vous remplissez la bouteille d'eau jusqu'au col et vous la rebouchez. Vous la placez dans votre congélateur en veillant à ce que les clés restent bien au fond. J'ai testé: selon la puissance de votre congélo, il faut entre 5 et 6 heures pour que le contenu de la bouteille soit transformé en un bloc de glace. Ensuite, préparation du bâillon si vous n'en n'avez pa...
Libération tant attendue du cadenas de Fessestivites !!!
il y a 11 ans

Libération tant attendue du cadenas de Fessestivites !!! Suite a une conversation avec Maître TSM de Fessestivites, et comme l'occasion s'y prêtait, j'ai bien voulu tester le cadenas à code sur ma soumise. A notre retour du pique-nique, je me suis empressée de demander à Maître TSM de me faire parvenir le cadenas. Nous avons échangé des mails pour le suivi du colis. Tout c'est déroulé comme prévu. De la commande jusqu'à la réception et la mise en place de l'objet de "calvaire" sur ma soumise. objet de "calvaire", pas vraiment car Marina était fière de porter sa cage. Je peux vous dire qu'il m'a envoyé une dizaine, voir plus, d'emails pour me demander le code, que j'ignorais jusqu'au jour de la libération. Les 4 derniers jours Marina n'en pouvait plus, il n'arrêtait pas de me supplier de demander le code à Maître TSM.A chaque fois je lui répondais que je n'y pouvais rien, que ça dépendait de Maître TSM, lui seul détenait la combinaison. 12 jours de port de cage, je vous rassure,...
Vente aux encheres
il y a 11 ans

Sur le marché aux esclaves

Je me décide à vous envoyer une modeste histoire, un peut dans le style de San Antonio ou le héros s'adresse directement a ces lecteurs, enfin a quelques différence prêt je ne maitrise pas le français comme lui et je n'ais pas non son talent, sinon je serais écrivain pardi et c'est loin d être le cas donc voici le début Le décor un petit château de la Loire petit mais château quand même enfin je crois car je n'aie pas peut tout voir ni même le chemin pour venir. Imagine une grande salle, un podium un peut comme pour les défilée de mode a été installe le podium est en forme de T, la barre du haut du T occupe toute la largeur de la pièce a une extrémité et donne sur un porte de caque cote a la jonction des deux barres un autre petit podium comme utilise les hommes politique ou les commissaires priseur ce qui est plus le cas ici. Je ne suis pas surpris donc quand je fais mon entrée car je fais partie de ceux qui on été requis pour installation et préparation de la salle. Que je dis...
Souvenirs libertins Gabonais
il y a 11 ans

Il avait envie de candaulisme, je l'ai fait cocu

J'étais installée à Libreville, au Gabon depuis quelques mois. Mon mari cadre de direction dans une grosse entreprise de commerce de la place, passait beaucoup de temps à son travail, moi à la maison à m'occuper de deux enfants en bas âges, aidée par une ménagère africaine qui ne venait que le matin. Nous avions un logement agréable, loin du bruit et de l'agitation de la ville, notre vie intime était réglée, rien d'exceptionnel à 30 ans, après 7 ans de mariage. Je voyais la routine s'installer, mon mari aussi car un jour il me demanda de coucher avec d'autres types. Sur le coup je dis non ! J'étais contre ce genre de choses. Nous en étions restés là. Un jour que mon mari faisait des courses avec moi chez le petit épicier libanais que nous avions en dessous de la maison, il me fit remarquer que je devais être au goût de ce dernier, vu les regards qu'il me jetait. En effet Issam, c'était son nom, était toujours déférent à mon égard. Je n'y avais pas porté plus d'attention que çà...
Une belle table!!!
il y a 11 ans

Je voulais que ma soumise Diane soit à mes pieds tout le repas, comme une bonne chienne qui se respecte. Donc mon esprit a divagué sur la façon d’organiser. La faire manger dans sa gamelle ça c’était simple, lui servir la nourriture dans sa gamelle, lui faire demander à boire de façon à respecter son maître, pour son dessert une turlutte à son maître, puis le dessert du maître sodomiser sa chienne tout ça m’était venu naturellement. Mais pour l’apéro les essais précédents n’étaient pas à la hauteur. La vision d’un film à sûrement apporter la touche finale de plus sur un chantier j’avais récupéré une vitre d’une taille presque idéale et d’un poids suffisant pour la stabilité. Je vous livre donc cette photo qui parle d’elle-même, je vous...
Compte anonymisé
Le cercle BDSM 1
il y a 11 ans

Ils postulent dans un cercle BDSM

Nous sommes au château de mal pertuis. Vieille battisse du 15 eme siècle en granit rose, sentinelle posée au sommet d'un pic rocheux qui surveille les villages endormis de la plaine. Invités de la princesse jensen. Postulant au cercle très fermé de la princesse. Nous sommes dans une des chambres du château. Des blocs de granits gris-rose, pas de tenture au murs. Une fenêtre close de barreau d'acier fait face a la porte par laquelle nous avons pénétré maitresse Sophie et moi. Une vaste cheminée ou rougeoie quelque braises a notre droite, un grand lit a baldaquin tendue de velours cramoisi a son opposé. Une armoire de mariage d'inspiration chinoise, laqué rouge, une psychée et une chaise encadre le lit et anime ce décor austère. La nuit vient, le ciel roule des nuages sombres annonciateur d'une tempête propice a cette soirée d'épreuve. Maitresse frissonne. La chambre est humide et froide « Ranime le feu, j'ai froid....Range nos affaires et déshabille toi » Elle port...
Compte anonymisé
Le cercle BDSM 1.2
il y a 11 ans

Suite de la rencontre BDSM

Yeux bandé, attaché, ne pouvant me fier qu’à mon odorat et à mon ouïe j’essaye de découvrir mon environnement proche, je capte une multitude de bruits, cris, rires mais je n’arrive pas à reconnaître ce qui se dit, le brouhaha est trop fort. Les minutes passent, je sens une odeur aigre de sueur qui me vient de ma droite, un autre esclave ? Les jambes commences à me faire souffrir, les talons de mes cuissardes surtout me traverses les reins et mon cou engourdi, je me concentre pour oublier la douleur, les ankyloses, je pense à ma maitresse. Les heures passent les cris et les rires continuent, je faiblis, la sueur coule de mon front me brulant les yeux, la barre de fer me meurtri le dos, me tire les bras en arrière, mes cuisses ont de plus en plus de mal à me soutenir, à côté de moi j’entends de nombreux gémissements. Une cloche sonne tout à coup, le silence se fait, une voie douce retenti. « Mesdames, messieurs nous passons à table, aller chercher vos esclaves » Le p...
Compte anonymisé
adoration
il y a 11 ans

Sur une inspiration de g Apollinaire Ma maitresse avait une robe De cuir noir et violine Et cette tunique brodée d'or Était composée de chaines S'attachant sur l'épaule Ces yeux brulants comme des phares Elle riait elle riait Elle avait un visage aux couleurs de souffrance Les yeux bleus les dents blanches et les lèvres ourlées Elle avait un visage d'ange Elle était décolletée en rond Des cheveux blond mi long Avec de beaux bras nus N'entendra-t-on jamais sonner minuit Ma maitresse en robe de cuir et violine Brodée d'or Décolletée en rond Promenait son hautaine beauté Et je me traînait aux pieds de ces souliers bouclé Elle était si belle Que je n'osais l'aimer J'aimais cette maitresse en son donjon feutré Où naissaient chaque jour quelques êtres nouveaux Le fer était leur sang, la...
Le tribunal des soumis(es) « imaginé » par Marina
il y a 11 ans

Une rencontre BDSM particulière et très juridique

Le tribunal est composé d’un juge en l’occurrence Maîtresse Miraë vêtue d’une belle robe longue et noire, transparente sans aucun dessous. Le jury est composé que de maîtres et maîtresses. Un greffier, magnifique travesti est chargé de la rédaction des compte-rendu et de la présentation des soumis(es) et des charges qui leurs sont retenues. Un huissier est chargé d’aller chercher les soumis(es) dans le « soumi-liés » où ils attendent l’heure fatidique de leur jugement. Certains sont enfermés nus et restent sages, d’autres qui ont tendances à l’évasion sont en plus enchaînés et/ou attachés. Les soumis(es) travestis sont vêtues de petites robes ou nuisettes transparentes comme Marina qui exhibe en plus sa cage de chasteté récemment cadenassé par son maître et sa Maîtresse. Chaque soumis(es) a reçu par tirage au sort un n° de passage qui est marqué sur son épaule. Marina qui passe dans les derniers est amenée par l’huissier qui le tient par une laisse fixée a au cadenas de son c...
Marina encagé suite
il y a 11 ans

Suite de la pose de la cage de chasteté

Je vous tiens au courant de ma mise sous cage de chasteté par fessestivites.com sur demande de ma Maîtresse. Déjà quatre jours que Maîtresse Xtia a reçu et posé le cadenas envoyé par M TSM de fessestivites.com. Je commence à m’habituer à porter cette cage et pourtant l’envie et le besoin de jouir commencent à se faire sentir de plus en plus. Surtout que ma Maîtresse et son amant Maître Shift se plaisent à m’exciter en jouant devant moi. Je dois en plus revêtir des robes ou jupes ultra-courtes qui laissent bien sur entrevoir ma cage. Je me sens fortement humilié par le port de cette chasteté obligatoire et me sens de moins en moins un homme mais de plus en plus un Lady-boy dont la castration, la soumission et la dévotion à ses maîtres m’excite énormément. Il me tarde cependant d’être libéré, de pouvoir me soulager et de jouir de n’importe qu’elle façon. J’ai bon espoir car nous partons en vacances pour quatre jours en famille. A bientôt  
Publicité en cours de chargement