Récits
L’impasse du soumis
il y a 10 ans

Aujourd’hui, c’est samedi et comme un samedi sur deux, je travail. Tristes réjouissances en cette belle journée ensoleillée du mois de janvier. Mes horaires ne sont pas simple, je commence ma journée à 10H30, j’ai une coupure de 13H15 à 15H45 puis je poursuis ma journée jusqu'à 21H00 en ayant le privilège de voir la nuit tomber. Ah, la conduite de bus pour une grande agglomération est vraiment exigeante en termes d’horaires. Et c’est encore plus vrai pour un soumis comme moi, qui doit conduire avec une ceinture de chasteté. L’avantage de la ceinture, c’est sa discrétion sous le jeans. Impossible pour quiconque de la voir même si on pratique le BDSM, et pourtant…. Il est un peu plus de midi et demi et mon bus n’a pas vraiment de succès. Deux passagers dans le fond, qui vu leurs états, doivent finir leur nuit, triste France, et deux femmes qui sont a l’avant du véhicule mais chacune de leur coté. Elles doivent surement rentrer du travail ou d’une activité shopping matinale dont les f...
gys,bi ,hetero en couches culottes
il y a 10 ans

Parceque je suis gay ,jaime voir des mecs en couches culotte ,le les trouve sexy , moi ca fait partis du plaisir et aussi du cote humiliant ert jaime cela en tant que soumis
Compte anonymisé
LE STAGE (suite)
il y a 10 ans

(suite) La Maitresse revint au moment ou il achevait ces préparatifs La cravache en main, elle nous examinait comme si elle voulait nous passer en revue De ses doigts gantés de soie noire, elle frappait sur un sexe mou -Tu ne bandes pas ? Ca ne te plaît pas ? -Si, si …Maitresse J’étais fier de bander .Mon sexe était tendu, tout raide . Quelle sorte de récompense était il en droit d’attendre ? Je me sentis encore plus fier quand elle s’arrêta devant moi Sans ménagement, elle pressait ma verge : -Tu as une belle queue .Une belle queue de chien soumis. Il n’y avait aucune douceur dans ces gestes, pourtant j’étais heureux de sentir ces doigts serrés sur mon sexe En même temps, j’avais peur. Dans l’état d’excitation ou je me trouvais, je craignais de ne pouvoir me retenir si elle continuait ainsi Comme elle l’avait fait à d’autres, elle griffa mes couilles et ma verge, ce qui calma instantanément mes ardeurs Avec une lenteur calculée, elle faisait re...
Cath une infirmière que je n'ai toujours pas oubliée
il y a 10 ans

Voilà l'histoire de ma rencontre avec Cath, une infirmière que je n'ai toujours  pas oubliée! C'était l'année dernière, j'avais mis une annonce sur un site, une annonce avec photos, disant ce que j'aimais. J'étais connecté sur ce site, quand j'ai reçu un message: "Votre sexualité m'intéresse, j'aimerais en savoir plus sur vous" et c'était signé "Catherine". Elle était connectée, donc je la contacte, et nous engageons une discussion. Elle était très intéressée par mes pratiques anales. J'appris qu'elle était infirmière libérale, et qu'elle avait chez elle une pièce pour recevoir les patients, avec du matériel médical. On a correspondu un moment, puis elle m'a dit qu'il fallait absolument qu'on se rencontre. Je me suis donc arrangé pour pouvoir aller la voir, il y avait quand même 120 km à faire! Donc un matin, j'arrive plus tôt au boulot, je fais mon courrier, et je pars. Une heure quinze plus tard, j'arrive devant chez elle, le plan qu'elle m'avait donné était bien précis! E...
GARE au GORILLE
il y a 10 ans

Les pauvres sadiques ! ! !

Un texte de Marie M. ##### Première entrevue Pour se protéger, comment la société doit-elle gérer le dossier des sadiques récidivistes ? Doit-elle les enfermer à vie, procéder à la lobotomie ou à la castration. Un débat animé qui oppose depuis bien longtemps les partisans du "tout répressif" aux associations des droits des repris de justice qui mettent aussi en avant le problème de la surpopulation carcérale et luttent contre ces opérations chirurgicales qui mutilent définitivement des êtres qui ne sont pas toujours entièrement responsables de leurs actes. C'est à la société de trouver des solutions pour empêcher les récidives sans avoir à utiliser ces méthodes barbares, jugent ces associations. Toutes ces raisons ont poussé le parti de la réforme numérique, arrivé au pouvoir, à exploiter un autre terrain d'approche, à tenter de ménager la chèvre - les victimes des délits -, mais aussi le loup - l'intégrité des pervers -, comme le suggérait avec détermination, depuis si l...
Ardente voisine...
il y a 10 ans

Ardente voisine... Ce dimanche de juillet promettait d’être particulièrement torride et à onze heures du matin le soleil dardait ses rayons avec déjà une rare violence, écrasant la ville sous une véritable chape de chaleur étouffante ; comme c’était souvent le cas à Lyon. Guillaume, son sac de sport sur l’épaule rentrait chez lui après les deux heures qu’il s’obligeait chaque dimanche matin à passer à la piscine Garibaldi. La natation lui était devenue nécessaire pour « gommer » les dégâts causés à son corps part son métier de conducteur d’engins sur les chantiers. Grâce à la nage et aux séances de musculation qu’il effectuait une fois par semaine, Guillaume à vingt-deux ans possédait un corps fin et musclé, malgré les heures passées sur les engins du génie civile. Tout en remontant la rue Garibaldi, Guillaume éprouvait un certain plaisir à observer les jeunes femmes qu’il croisait. Celles-ci en raison de la chaleur qu’il faisait avaient revêtu leurs toilettes les plus légère...
3 sœurs...
il y a 10 ans

Les tabous entre les sœurs étaient inexistants, car comme elles le disaient elles-même, en amour, nous considérons que nous sommes d'abord des femmes.

Bonjour Je viens donc vous raconter une histoire que j'ai vécue avec ravissement . Grâce à Internet, ma solitude est moins grande . En effet, je vis seule au Canada depuis deux ans . je suis originaire de Normandie . Et avec le net, je suis rentré en contact avec trois sœurs de la région parisienne . Alors que je projetais de venir en France, elles m'apprirent qu'elles seraient aussi en Normandie au moment où je m'y trouverais . Nous avons donc pris rendez-vous dans un hôtel restaurant . Après mon arrivée en France, je passais voir ma famille, puis je me rendis au rendez-vous. Nous nous sommes présentées, puis nous sommes passées à table . Après un repas très raffiné, nous sommes montées à leur chambre, où elles avaient fait préparer une belle petite table ronde avec nappe blanche, sur laquelle une bouteille de champagne trempait dans la glace et était entourée de quatre fluttes de cristal . Les deux plus jeunes sœurs (17 et 19 ans) s'en sont allées discrètement sous la dou...
Compte anonymisé
Ma fessée au lycée
il y a 10 ans

Histoire vraie sur la fessée

##### Moi aussi j'ai été fessé à l'école. Selon la faute, les fessées étaient données sur le pantalon ou sur la culotte et pour les fautes dites graves, c'était la fessée déculottée sur l'estrade devant toute la classe avec la mise au coin après. Ma dernière fessée scolaire je l'ai reçue au lycée. J'étais en 1ère et j'avais comme jeu de soulever la jupe des filles dans les escaliers, j'adorais ça et j'aimais voir les culottes des filles et les baisser ! Un jour, à la fin d'une récré, dans les escaliers j'ai continué à jouer et comme devant moi j'ai vu une fille en jupe, j'ai soulevé la jupe bien haut dévoilant la culotte... Hélas, c'était une assistante d'anglais qui nous faisait cours en alternance avec la prof d'anglais. Sa réaction a été vive, elle s'est retournée, m'a vu, m'a fixé dans les yeux puis est redescendue en courant les escaliers. Arrivé en classe, je me suis assis me faisant oublier. Un moment est passé, et je l'ai vu arriver suivie de Madame le Censeur. Celle ci m...
drole de mauvaise surprise
il y a 10 ans

Après mon récit sur ma nouvelle vie en date d’octobre, j’ai reçu les félicitations du jury avec mention bien. Maitre TSM en personne s’est dit ému par la qualité de ce récit. Si bien qu’il a proposé un « Horrible chantage ». J’avais pris pour avatar une photo qui me correspondait bien, mais qui ne m’appartenais pas. Le carton jaune est venu tout de suite me sanctionné, j’ai eu le droit a un avertissement verbale comme on dit dans le football. L’avertissement était simple, retirer la photo, pour en mettre une a moi de mon choix, et surtout refaire un deuxième texte tout aussi réussit aux yeux du Maitre. Les jours ont passé, et entre boulot et les activités diverses, le texte n’a même pas commencé. La semaine dernière, Maitresse m’a relancé sur ce récit en me disant que j’avais manqué à mes obligations et que je devais absolument en référer à Maitre TSM et lui présenter mes excuses. J'ai donc obeis a ma Maitresse et j'ai adressé mes excuses a Maitre TSM. Le premier mail fut bien a...
Compte anonymisé
Mariage en Gynarchie
il y a 10 ans

Sous le charme d'une Maîtresse il découvre qui est piégé par une famille gynarchique TEXTE HARD

« Il est temps d’enfin te dépuceler mon mari chéri » Ses yeux brillaient de mille feux tandis qu’Elle m’entrainait vers la chambre qui nous avait été réservée dans cette immense bâtisse familiale. Les derniers invités partaient, et notre mariage en petit comité s’était déroulé exactement comme Elle l’avait souhaité, comment cela aurait-il pu être autrement. Nous nous étions rencontrés à l’âge de 3 ans en rentrant en maternelle ensemble. J’étais tombé sous son charme de blonde aux yeux bleus qui se sait irrésistible, et à 14 ans j’avais trouvé le courage de lui avouer ma passion. Sa réaction avait été dédaigneuse, me faisait comprendre que je n’étais pas vraiment à la hauteur. Pourtant Elle me fit promettre que si je ne regardais aucune autre fille jusqu’à mon bac (et évidemment sans même en toucher une autre), Elle voudrait bien considérer mon désir. J’acceptais avec beaucoup d’enthousiasme, trouvant inouï sa proposition. Le lendemain Elle m’apporta des clichés d’Elle, dont certain...
Compte anonymisé
LE STAGE
il y a 10 ans

Formation à la soumission dans un centre BDSM

Des stagiaires , on en voit partout , dans les cuisine des restaurants, dans les usines etc etc... Cela étant ,le stage dont vous allez découvrir les arcanes dans ce texte est d'une tout autre espèce , rien a voir avec l' Assedic,celui qui le suit a renoncer a toute dignité humaine, il n'est plus qu'un jouet dont s'amusent quelques Dames.Et tout particulièrement , Ma Maîtresse , qui a décidé de lui apprendre que le S/M et la D/s ce n'est pas du tout ,mais alors pas du tout ,une plaisanterie ... Il s'en souviendra ,notre néophyte , de son stage de formation...ou de déformation !!! 1) il était presque onze heures , ce samedi quand j'arrivai à l'entrée de la propriété Ma Maîtresse . Je sortis de ma voiture pour m'annoncer , la gorge nouée ,à l'interphone: Surpris ,j'entendis une voix d'homme : - Garez vous dans le cour et attendez qu'on vienne vous cherchez Le portail s'ouvrit ; je roulai une centaine de mètre sur un chemin entouré d'arbres avant de déboucher devan...
Compte anonymisé
Témoignage d’un homme soumis
il y a 10 ans

Si le collier BDSM est un symbole d’amour et d’appartenance, la laisse représente un autre symbole.

( A un être que j'ai tant aimé) Si j’écris ce témoignage, c’est d’abord pour rendre hommage aux Femmes, déesses de l’amour et de la beauté. La plus belle des créatures que le monde ait pu créer. J’écris ensuite pour témoigner sur ma condition d’homme soumis, afin d’expliquer ici mon réel bonheur à servir et aimer une femme en choisissant délibérément la soumission. Beaucoup d’hommes en effet ne comprennent pas, ou ne veulent pas comprendre mon attitude et ma dévotion envers la Femme que j’ai choisi d’aimer. Et je dis bien choisi, car ce n’est ni par contrainte ni par faiblesse que j’ai décidé d’obéir à celle qui est devenue ma Maîtresse, mais simplement par amour et par passion. Et en m’abandonnant à elle, c’est le bonheur que j’ai découvert. La soumission n’est pas une prison, ou alors avec la porte grand ouverte car aujourd’hui, rien ne m’empêche de partir. Mais quand on a découvert le bonheur, le plaisir et la sérénité, on n’a plus envie de le quitter. C’est aussi simple...
Publicité en cours de chargement