Récits
Mes copains, ma femme et moi
il y a 11 ans

Mes copains, ma femme et moi Claudine et moi sommes mariés depuis 2 ans maintenant. Nous avons tous les deux vingt trois ans et Claudine est une femme très fine, elle mesure 1,65m pour 48 kg. Elle a de petits nichons qui sont toujours bien fermes et un cul qui me fait bander à chaque fois que je le touche. Je la connais depuis des années et, depuis qu'elle est gamine, je l'ai toujours connue portant des vêtements sexys, jupes ou robes très courtes mettant en valeur ses belles jambes et qui laissaient entrevoir son entre-jambes. Elle me dit que ça l'excite de faire bander les mecs et moi je l'encourage à le faire. Elle aime me raconter comment elle baisait avec les mecs avant notre rencontre, j'adore quand elle le fait et ça fini toujours par une partie de jambes en l'air. Sachant qu'elle n'est pas très farouche je lui ai proposé à maintes reprises de se faire baiser devant moi, elle est d'accord...
Overside so british so exciting
il y a 11 ans

Overside, so british, so exciting... Après avoir dîné dans un Coréan barbecue nous rejoignons comme prévu le club libertin Emmanuelle. Ce n'est qu'un début de soirée car la clientèle présente ne nous inspire pas. Après avoir bu deux verres et attendu que la soirée s'avance, nous décidons de partir et d'aller faire un tour à l'Overside qui est tout près et aussi en soirée trio le dimanche soir. Dés notre arrivée, vers une heure, j'entraîne Marie vers les coins câlins. Après un tour rapide qui nous montre que l'ambiance est bien plus chaude ici, nous nous installons sur une banquette dans le salon où trône une stèle centrale. De nombreux garçons s'affairent autour de trois filles qui s'abandonnent. A peine je commence à caresser Marie et à relever sa jupe qu'un jeune très blond s'approche de nous....
Mary PAR Zafrec
il y a 11 ans

Mary et moi sommes mariés depuis maintenant quelques années et vivons un bonheur tranquille et sans nuage. Mary est infirmière libérale. Jeune femme timide et réservée, comme beaucoup de femmes, elle est romantique. Pour elle je suis l'homme de sa vie, ce qui me flatte, mais coupe court à tout phantasme. Comme elle me dit souvent, je veux que tu me fasses l'amour mais je ne veux pas que tu me « baises ». Pour elle la nuance est d'importance.   De plus, je ne sais pas pourquoi, malgré son 1,54 m et ses 45 kg, son 85 C de poitrine et son 36 de taille de vêtements, elle se trouve sans intérêt. Elle s’habille de façon classique, ni string, ni mini jupe suggestive, des sous-vêtements blancs, c'est ce que je préfère, des jupes amples et des corsages sages. Vous voyez une jeune femme saine pour accompagner une vie saine.   La petite histoire que je vais vo...
MA FEMME REMPLIE PAR TOUS LES TROUS
il y a 11 ans

MA FEMME REMPLIE PAR TOUS LES TROUS. Trois amants pour Marie-Hélène. Depuis longtemps nous lisons tes magazines avec plaisir. Nous sommes un couple de trente ans. Je voudrais te raconter ce qui nous est arrive il y a quelques années. Si nous nous en rappelons aussi bien, c'est que tout est note dans un cahier. D'abord, je me présente; je mesure lm65 environ, je ne suis ni beau, ni laid, mais en général je plais aux femmes et quelquefois aux hommes. Ma femme mesure lm60, elle est entièrement rasée et aime aussi bien les femmes que les hommes. Voilà donc l'histoire, je ne mettrais que les initiales pour ne pas gêner nos compagnons. Nous étions tous réunis, ma femme, trois de nos amis hommes: C, E, F et moi au café pour prendre l'apéritif. C. nous invite tous a aller manger chez lui. Apres un bon repas, tout est allé très vite: E. et C. sont montes dans la chambre en d...
Marjorie et Heidi prises à toutes les sauces au restaurant
il y a 11 ans

Marjorie et Heidi prises à toutes les sauces au restaurant. Marjorie était resplendissante de beauté. Elle portait une longue robe pourpre au décolleté vertigineux. Le tissu se tendait agréablement sous la pression des deux globes généreux qui mettaient à mal les 2 bretelles reliées à son tour de cou. Le sillon merveilleux entre ses deux seins somptueux rappelait celui d'une vallée. Ce n'était pas la vallée de la mort, non. C'était la vallée du sperme...Si la vallée de la mort manquait d'eau la vallée du sperme qu'offrait le décolleté de Marjorie ne demandait qu'à être arrosée par un liquide bien plus nourrissant et bien plus épais. Les regards des serveurs et des clients montraient d'ailleurs que les promesses de dons en sperme pour la vallée de Marjorie se seraient concrétisées à 100% !...
L'homme de la plage
il y a 11 ans

L'homme de la plage Je n'ai pas pu résister à l'envie de vous faire partager mes expériences de cet été lors de nos vacances les rendant inoubliables.... Elles vous paraîtront peut être inventées, et pourtant elles sont réelles mais racontées seulement maintenant alors certains moments sont peut être améliorés. Est ce le fait d'être née en 69 mais les choses du sexe m'ont toujours intéressé, je ne suis pas une obsédée mais j'aime bien. Depuis mon mariage avec Olivier j'ai mis quelques coups de canifs dans le contrat, mais rassurez vous lui aussi. Nous avons parlé une fois car un de mes partenaires se faisait trop pressant et plus du tout discret je n'ai pas voulu entrer trop dans les détails, ni dans le nombre de relations cela reste mon jardin secret. Olivier c'est cru obligé d'aller plus loin dans sa confession. Mais faisons le...
Ma femme avec mon copain
il y a 11 ans

Ma femme avec mon copain Voir ma femme prendre du plaisir m'a toujours excité au plus haut point, elle le sait, elle en profite et joue le jeu. Voici les aventures sexuelles de ma femme Patricia. Ma femme a 35 ans, 1.63m, 50 kg, les cheveux très longs châtains, elle fait du 85C. Elle s'habille toujours sexy mais pas vulgaire, souvent en mini-jupe avec un décolleté sympa en bottes, jean ou mini-jupe. Moi, bien sûr je la trouve très bandante et je ne suis pas le seul à en juger le regard des autres. Ce n'est pas un top modèle, mais elle a tout à fait la silhouette. Nous avons toujours eu tout les deux une activité sexuelle très intense, je l'ai connue lorsqu'elle était secrétaire dans la même boite et le même service que moi, à force de mater ses formes et d'avoir des pensées de cul avec elle, on a fini un soir par baiser dans le bureau, il ne restait plus...
Le sexe n'a pas de frontière
il y a 11 ans

Le sexe n'a pas de frontière 1970. Un de ces beaux étés où tout est fleuri, tout parait agité mais déjà à cette époque, je savais que je serais nostalgique de cette période à jamais. J'étais partie cette année à Bali, une magnifique ile rattachée à l'Inde. J'avais 22 ans, j'en étais à la période où je devenais une femme plus sure d'elle mais je conservais en même temps la fraîcheur et la fougue de ma jeunesse. Tous les matins, à l'aube, quand la rosée commençait à peine à goutter nous étions allongées sur la plage, moi et mon amie, Rebecca qui m'avait accompagnée. Nous avions l'habitude de finir nos soirées arrosées avec des amis autour d'un gigantesque feu de camp qui alarmait la curiosité de nombreux touristes. Tout notre séjour là bas e...
L’escalier infernal
il y a 11 ans

L'escalier infernal La silhouette se dessinant dans l'entrebâillement de la porte était bien celle de l'Homme avec qui elles avaient rendez-vous. Il observait en silence l'étreinte des Belles partant à la dérive des sens, renversées sur l'ultime marche menant à la pluralité de leurs désirs inassouvis. C'est alors que l'extinction de la minuterie plongea les Belles dans une étrange pénombre dominée par le regard perçant de cet Homme, comme une emprise... Son ombre bariolait les corps enfiévrés des Belles soupirant d'aise. Tandis que la plus gourmande gamahuchait sans relâche son amie, l'autre ondulait d'extase sous ses revers de langue. Elle se cambra de délice au plus fort de l'excitation et prit soudain conscience de cette présence imposante, demeurant sur le pas de la porte. Mais cela ne l'empêcha pas de savourer chaque nouvel assaut lingual de sa...
Le Glory Hole
il y a 11 ans

Le Glory Hole Le " Glory Hole " ? Connaissez-vous cette pratique assez particulière ? Non ? Patientez ! Vous le saurez bientôt ! Je cherchais un endroit où la chose se pratiquait et qui ne soit pas trop glauque ! On trouve tout sur Internet, mais là j'ai vraiment eu du mal à avoir cette adresse. Comme nombre de soirées spéciales, c'est gratuit pour les femmes, cher pour les couples et exorbitant pour les hommes seuls. Mais tant pis, on ne vit qu'une fois. Et je voulais absolument concrétiser ce curieux fantasme. J'ai bien tenté de convaincre une copine de m'y accompagner, mais l'idée lui déplaisait, et je n'insistais pas. Quelques relations pas trop anciennes traînaient dans mon carnet d'adresses, j'essayais, mais décidément personne n'était chaud. Je résolus donc d'y aller seul et de payer le prix fort, on ne vit qu'une fois ! Il s'agissait d'une ancienne auberge ru...
Le goût des Autres
il y a 11 ans

Le goût des Autres Je regardais par la fenêtre Venise où je devais retrouver mon amante. Venise, la ville des Doges et ses reflets insolites dans l'eau de la lagune. Que ce monde me semblait irréel, faits de reflets glissant dans les vitrines et le parquet en mosaïques de la bibliothèque Saint-Marc. Dehors, le soleil était comme une perle baroque dans la brume qui se levait peu à peu derrière les façades du palais du front de l'eau. Il annonçait le mauvais temps au large, le crachin, vent et tempête. De retour à l'hôtel, je ne soufflais pas un mot quand retenti la sonnerie du téléphone que j'attendais impatiemment. - On ne se verra que quelques heures, une nuit, pas plus. Sa voix à l'accent suisse était à la fois proche et lointaine. Suffisamment sensuelle pour maintenir en éveil mes sens et assez monocorde pour me rappeler à l'ordre sans...
Leila et Lyes
il y a 11 ans

Leila et Lyes Cette histoire a commencé dans le restaurant d'un hôtel d'El Kalla à l'extrême est algérien. Il devait être vingt heures et je prenais mon repas avant de rejoindre ma chambre et y travailler un peu. Nous étions au mois de mars et j'étais chargé de contrôler les travaux d'un important projet de pont sur la route qui menait à la frontière tunisienne. J'étais en mission pour une dizaine de jours et m'étais installé dans cet hôtel de luxe, qui à cette période était quasiment vide et pratiquait des prix intéressants. Il ne devait pas y avoir plus d'une dizaine de clients. Presque tous étaient des vieux touristes étrangers, qui profitaient de la basse saison pour voyager à bas prix. Tous, sauf, moi bien entendu et un couple de nouveaux mariés, qui venait d'arriver et qui mangeait à une table qui me faisai...
Publicité en cours de chargement