Récits
Économies
il y a 2 semaines

Quand on veut trop avoir...

- Il est passé où, le pognon ? - Quel pognon ? - Celui qu’on mettait de côté, derrière la bouteille de gaz, pour déménager d’ici. - J’en sais rien, moi ! Peut-être qu’on a été cambriolées. - Ben, voyons ! Des voleurs qui n’ont touché à rien sauf à la boîte planquée derrière la bouteille de gaz. Où ils sont allés tout droit. Prends-moi bien pour une dinde ! Qu’est-ce t’as fait de cet argent, Clarissa ? Qu’est-ce t’en as fait ? - J’ai voulu… - T’as voulu quoi ? - Qu’on en ait davantage. - C’est-à-dire ? - Que j’ai tout misé sur un cheval qui devait gagner. - Et qu’a perdu. Mais qu’est-ce t’as dans la tête ? Qu’est-ce t’as dans la tête, hein, tu peux me dire ? - Je le remettrai. Je remettrai tout. - Avec ce que tu gagnes ? Tu vas faire comment ? - Je me débrouillerai. - C’est-à-dire que tu vas encore nous inventer un plan bien foireux. Bon, mais tu sais pas le mieux ? C’est que maintenant, chacune sa route de son côté. Et bon vent ! Parce que j’en ai soupé de toi. J’en ai vr...
Soir d'automne avec mon Maître
il y a 2 semaines

Ah ces rencontres BDSM programmées qui font tant fantasmer

J'ai allumé les deux chandeliers garnis de bougies rouges dont l'odeur se répand dans la pièce sombre, tiré les lourds rideaux de velours brun. La nuit commence à tomber. Dehors le vent souffle et un volet bat… véniel détail qui me tourmente… pour accrocher ma pensée à un souffle de réalité… dans cette étrange attente ! J'attends son arrivée, comme il l'a exigé : simplement parée de mon collier de cuir noir et mes bas gris…et les méchantes pinces en métal qui laminent mes tétons, reliées par la lourde chaînette qui allonge mes seins et les plaque sur mon ventre… Je suis à genoux dans le milieu de mon salon, les jambes bien écartées, les reins cambrés, les seins offerts… les bras réunis derrière la nuque, immobile. J'ai la sensation qu'une multitude de petits cœurs bat dans mon corps, que des nœuds invisibles me lient déjà.. Je ferme les yeux pour imaginer son visage, ses gestes, son parfum… Je ne connais de lui que le son de sa voix… et si je m'étais trompée? Et s'il me faisait t...
La clef USB (3)
il y a 2 semaines

Une nouvelle vidéo qu'Antoine découvre avec plaisir, à la grande confusion de Christina.

Elle ne s’en était pas si mal sortie finalement ! Parce qu’en débarquant comme ça à l’improviste, en exigeant qu’elle se regarde, sur cette vidéo, se caresser sous la douche en sa compagnie, son but était à l’évidence de la déstabiliser, de s’offrir le spectacle de sa confusion. De la mettre délibérément mal à l’aise. Elle ne lui avait pas offert ce plaisir. Elle était restée impassible. Impénétrable. Elle n’avait rien laissé transparaître de ce qu’elle éprouvait. Même si, à l’intérieur, c’était loin d’être simple. Comment aurait-ce pu l’être ? Et maintenant ? Maintenant il voulait la voir se caresser en vrai. Ou, plus exactement, la voir jouir en vrai devant lui. Il s’en délectait manifestement par avance. Oui, ben alors ça, il pouvait toujours courir. Elle ferait mécaniquement les gestes : bien obligée. Mais quant à avoir vraiment du plaisir, c’était totalement exclu. Elle allait se contrôler, mobiliser toute mon énergie pour s’en empêcher et elle y arriverait. Elle y arriverait ?...
L'erreur de jess
il y a 2 semaines

Elle désirait jouer seule avec une ceinture de chasteté et tombe sur un sadique

Jess était tellement excitée qu'elle avait réglé son réveil même si elle savait que les colis n'étaient pas livrés avant 12h00 au plus tôt. Elle avait vérifié le suivi de son colis la veille au soir. C'était au centre de distribution et ce matin, ils indiquaient qu'ils étaient prêts à être livrés. Elle a attendu en faisant les cent pas devant sa porte pendant 2 heures et cela l'a rendue folle, elle ne pouvait plus attendre et il n'était que 10 heures du matin. Elle a essayé de s'en détourner et de regarder la télévision, mais elle a constaté que seules les informations étaient diffusées. Elle avait commandé une ceinture de chasteté sur un site, c'était leur nouveau modèle et Jess retenait son fantasme de chasteté pour qu'il sorte. En s'asseyant sur son canapé, elle réalisa à quel point elle était fatiguée après 3 heures de sommeil la nuit précédente. Elle s'est finalement assoupie, elle a commencé à avoir des rêves de chasteté, mais elle a ensuite entendu une sonnerie ennuyeu...
Soumise open source en BDSM
il y a 2 semaines

L'open data comme moteur d'innovation dans les usages prend une autre orientation que l’informatique dans ce récit.

##### Informaticienne, Laura travaille depuis peu sur Fessestivites. La programmation et les logiciels c’est son métier. Sa double formation en électro mécanique lui permet d’imaginer des machines pour la réalisation de fantasmes. Il faut dire que pour son travail, elle utilise les images et vidéos qu’elle trouve sur ce site de rencontres où l’on y partage bien volontiers ses propres créations, mais aussi celles trouvées sur internet. Si elle n’est pas une fille facile, en clair pas une salope, elle n’en a pas moins quelques fantasmes. Qui n’en a pas me direz-vous. C’est dans les rubriques selfbondage qu’il lui vient le plus d’idées. En effet, pour avoir discuté avec les filles du site qui le pratique, qu’elle comprend leur démarche. ##### L’onanisme c’est la paix « L’onanisme c’est la paix » est la réponse que lui a donné une des filles. « Cela te permet de te faire plaisir sans avoir un râleur buveur de bière à la maison et de jouer quand tu veux. Avec l’auto bondage,...
Au restaurant
il y a 2 semaines

Madame aime être punie et aime que ça se sache.

C’est Georges qui choisit l’hôtel. Toujours. Jamais le même. Et loin. Le plus loin possible. Que personne ne nous connaisse. Un hôtel qui réponde à un certain nombre de critères. Et qui, d’abord et avant tout, soit très mal insonorisé. Qu’on entende absolument tout d’une chambre à l’autre. On y arrive, généralement, sur le coup de six heures du soir. On s’installe et on écoute. À droite, à gauche, au-dessus, en-dessous, on se prépare pour descendre au restaurant. Il y a des bruits de pas, des voix, des ruissellements d’eau. Tout un fourmillement. On se fait signe. Allez ! Et il attaque. D’une voix forte. Furieuse. - Tu as recommencé… - Non, je te jure. - Et tu mens. En plus ! - Je le ferai plus. Je te promets. - J’ai déjà entendu ça dix-huit mille fois. - Oui, mais cette fois, c’est vrai. Je t’assure, Georges ! Si, je t’assure ! - Tu sais ce qu’on avait dit… - Oh, non ! Je t’en prie… Pas ça ! Je t’en supplie… - Allez ! En position… J’ai beau chouiner, implorer, prome...
Un scénario de selfbondage de folie
il y a 2 semaines

Une laisse, un chien et un dispositif anti aboiement pour son auto bondage de folie

Janet avait finalement terminé le harnais après avoir déjà fait ressembler les manches du manteau épais à des bras et des mains et s'était sentie prête à essayer sa dernière t o r t u r e de bondage en public. Janet adorait le bondage, en particulier l'auto-bondage public, et chaque année, lorsque la température baissait, elle était prête avec de multiples sorties prévues en utilisant ses manteaux épais comme couverture. Au cours des dernières années, Janet a trouvé ou créé de nombreux accessoires différents pour ses sorties, dont quelques-uns sont devenus des habitués. Maintenant, elle était prête à essayer une approche différente, en ajoutant une grande variable : son Labrador très excitable. L'idée lui était venue de le voir tirer sur son col en s'étouffant et du désir caché qu'elle avait toujours souhaité que ce soit elle qui soit menée en laisse courte avec un collier serré. Au fur et à mesure que l'idée grandissait, elle a trouvé des façons d'utiliser son bâillon préféré,...
La clef USB (2)
il y a 2 semaines

C'est le moment, pour Antoine, de commencer à profiter vraiment de ce qui se trouve su cette clef USB.

Elle a attendu son appel toute la journée. Sur des charbons ardents. À tout tourner et retourner indéfiniment dans sa tête. Il ne voulait pas coucher. Bon, c’était au moins ça. Mais alors il voulait quoi au juste ? Elle échafaudait les hypothèses les plus folles, lui prêtait les intentions les plus tordues. Elle était, de toute façon, à sa merci. De quelque manière qu’elle retourne la question, elle en arrivait, de toute façon, toujours à la même conclusion : il lui faudrait, bon gré mal gré, en passer par où il l’aurait décidé. Quoi que ce soit. Elle ne pouvait pas se permettre de courir le moindre risque. Ces vidéos entre les mains de Kevin ? Du reste de la famille ? D’elle ne savait trop qui encore ? Non. Non. Ce n’était même pas envisageable. Il ne s’est pas manifesté le surlendemain non plus. Il n’appellerait peut-être pas. Peut-être avait-il changé d’idée. Juste voulu lui faire peur. Lui donner une leçon. Et ça allait en rester là. Tu rêves, ma pauvre Christina, tu rêves. Tu p...
Entre MOI et lui
il y a 2 semaines

Une Maîtresse nous explique comment associer BDSM et vie de famille

##### NOTE DU WEBMASTER : le témoignage de cette Maîtresse a été posté il y a 11 ans. Je trouvais dommage qu'il soit perdu tout au fond de la cave du site. Je viens donc de le faire remonter parce que cela peut aider des couples à s'amuser ou vivre leur vie de famille en y associant leurs fétichismes ou mode de vie. ......................... Il n’est pas plus petit, bien au contraire. Il n’est pas moins fort, bien au contraire. Difficile de s’imaginer ce qu’amour veut dire entre une Maîtresse et son soumis. Les mots n’existent pas, c’est une question d’attitude, de regards, d’ambiance. Même lorsque nous sommes au milieu de gens normaux nous savons que nous vivons « ensemble » quelque chose de particulier. Quelque chose de plus, que nous nous offrons. Il s’agit de vie, pas de désolation, ni de désespoir. Il y a du rire, de la joie chez nous. Et les e n f a n t s dans tout ça ? Les e n f a n t s ils voient un couple équilibré, plaisantant, agissant, dans lequel les tâche...
Rencontre avec une femme ronde dominatrice
il y a 2 semaines

Une histoire érotique émouvante, pouvant faire mouiller les yeux des âmes sensibles, autour d'une rencontre BDSM avec une dominatrice.

Soumis Louis rêvait de soumission, de BDSM et recherchait une Maîtresse depuis des années. Elle lui est apparue comme un mirage, un soir sur Fessestivites. Son approche étant très respectueuse et soignée, il réussit à attirer son attention. Ils se retrouvent régulièrement le soir sur le site pendant plus d’une semaine. Désireuse de le tester, elle lui demande de commander sur ABCplaisir un cadenas à combinaison qui lui sera vendu sans la combinaison. Lors de la commande il devra préciser que c’est à Madame Maure de Fessestivites qu’il faut envoyer la combinaison. Comme elle ne lui demande pas d’argent, juste de dépenser quelques euros pour qu’ils puissent jouer tous les eux, Louis est rassuré, ce n’est pas du racolage, elle est bien une Maîtresse dans l’âme. C’est ainsi que débute leur relation virtuelle. Il allume sa cam et pose son cadenas sur sa cage de chasteté, c’est une « Cage de chasteté Anneau sécur » qui est solide et facilite la toilette. Pendant près de dix jours, el...
Dark age play
il y a 2 semaines

Cette histoire érotique aborde l’inconscience de la jeunesse imprudente décidant de faire une rencontre associant ABDL, sexe et BDSM.

LES PETIOTS: Voilà, en fait, avec mon copain, on est ABDL, enfin plus AB que DL et on est soumis tous les deux. Nous n’arrivons pas à nous dominer selon nos envies et on cherche un dom qui sait faire aussi avec les ABDL. Maître Max : Cela peut m’intéresser, je domine aussi les hommes. LES PETIOTS: On est sur Abkingdom depuis des années, c’est là qu’on s’est rencontrés. Pour l’ABDL c’est très bien, mais pas assez BDSM. Alors on vient voir sur Fessestivites si quelqu’un veut bien s’occuper de nous. Maître Max : Vous aimeriez vivre quoi parce que le BDSM c’est vraiment très large. Je cherche vraiment à bien comprendre pour que si on se rencontre, cela se passe bien et que personne ne soit déçu. LES PETIOTS: Ben, être attachés, un peu fouettés, qu’on nous fasse plein de trucs, même un peu cracra ça nous dérange pas. Maître Max : Avec ou sans sexe ? LES PETIOTS: On aime bien aussi LOL, et mon copain est presque bi, disons qu’il n’est pas fermé. Maître Max : Pouv...
Aux pieds d’une femme comme un chien
il y a 2 semaines

Son fétichiste des pieds dévoilé à la mauvaise personne

Autant le dire clairement, je suis totalement jaloux ! Je n’arrive pas à comprendre comment mon crétin de petit frère a réussi à avoir une copine aussi belle, aussi élégante et aussi gentille qu’Amandine. La vie est tout de même franchement injuste ! Un jour, alors que je suis seul, un soir, dans mon appartement quelqu’un frappe à la porte. C’est elle ! Trempée de la pluie qui fait rage dehors. - Moi : Salut Amandine, désolé mon frère n’est pas là. - Amandine : Ah m e r d e , tu sais quand est ce qu’il va venir ? Je n’arrive pas à le joindre… - Moi : Aucune idée… Mon petit frère ainsi que sa copine sont lycéens. Quant à moi, je possède un appartement en ville. Je les laisse donc parfois dormir sur le canapé pour leur éviter d’avoir à prendre le train pour rentrer lorsqu’ils sortent en ville et rentrent tard le soir. - Amandine : Est ce que je peux rester le temps que la pluie s’arrête ? - Moi : Bien sûr, retire tes chaussures par contre. Je constate en effet que ses b...
Publicité en cours de chargement